Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2509 fois

Jérusalem -

Israel prévoit d'emprisonner 5 villages palestiniens proches de Jérusalem dans une enclave

Par

Source : Bimkom - Planners for Planning Rights, et B'Tselem research

Israel prévoit de construire une barrière autour de cinq villages palestiniens situés au nord-ouest de Jérusalem, et de les emprisonne dans une enclave qui les séparera de Jérusalem-Est et de villages palestiniens voisins.
Les cinq villages pris dans l'enclave sont Beit Hanina al-Balad (1,400 residents), Bir Nabala (6,100), al-Jib (4,600), al-Judeira (2,100), et Qalandiya (1,200), qui ont une population totale de plus de 15.000 personnes.

Israel prévoit d'emprisonner 5 villages palestiniens proches de Jérusalem dans une enclave


Photo : La partie ancienne de Beit Hanina al-Balad séparée du nouveau Beit Hanina par la route.

Le tracé de la barrière de Séparation dans ce secteur passe à côté des trois routes principales qui entourent l'enclave, et empêchera les habitants de l'enclave de les utiliser. Ainsi, ces routes seront "pour l'usage des Israéliens seulement."

Les routes sont : la Route 45 au Nord, la Route 436 à l'Ouest, et la Route 404 à l'Est (Begin Nord).

Dans la partie Sud-Ouest de l'enclave, le tracé longe le bord du futur Parc Nebi Samuel,qui sera construit pour l'usage des habitants de Jérusalem et des colonies voisines.
Le projet d'urbanisme du parc a été déjà approuvé.



Pour empêcher l'isolement total de l'enclave, Israël a annoncé qu'il a l'intention de construire deux routes alternatives qui relieront l'enclave au reste de la Cisjordanie . L'enclave sera reliée à Ramallah, au Nord, et passera sous la Route 45.

L'autre route reliera Al-Jib à Bido (Biddu), à l'Ouest, via trois passages souterrains et deux ponts. La construction de cette route exigera une technologie et coûtera des dizaines de millions de Shekels, donc il est probable que le projet prendra beaucoup de temps pour le construire, s'il est réellement construit.



Même en supposant que ces deux routes seront construites, la construction de la barrière autour de l'enclave de Bir Nabala altérera sévèrement les droits de l'homme de ses habitants.

La principale raison en est que la barrière les séparera de Jérusalem-Est, dont les habitants ont toujours dépendu dans tous les aspects de leurs vies.
Les milliers d'habitants de l'enclave possèdent des cartes d'identité israéliennes et, selon la loi, ils ont droit au libre accès à la ville.

Au lieu de les relier avec Jérusalem, Israël a l'intention de forcer les habitants à avoir un lien artificiel avec Ramallah.



Les habitants de Beit Hanina al-Balad seront particulièrement affectés parce que le village sera coupé en deux : une partie, appelée Nouveau Beit Hanina, restera à l'intérieur des limites de la municipalité de Jérusalem. Beaucoup de familles sont séparées, puisque certains membres vivent d'un côté de la route et d'autres vivent dans l'autre partie.

Le système scolaire souffrira également considérablement : l'école pour garçons du village est située dans le Nouveau Beit Hanina, alors que l'école des filles est située à Beit Hanina Al-Balad.

Quand l'Intifada a commencé, Israël avait déjà bloqué la route de 1,5 kilomètres qui relie les deux parties du village, et les habitants devaient passer par Bir Nabala, une distance de 7,5 kilomètres.
Quand l'enclave sera créée, les habitants devront faire 14 kilomètres et passer par le checkpoint de Qalandia pour aller de l'autre côté du village.

En raison des dures interdictions de l'armée et des ordres, existants et futurs, [?? ] des centaines d'habitants seront laissés à Beit Hanina al-Balad.



Bir Nabala, le plus grand village à l'intérieur de l'enclave, possède actuellement environ 350 usines, ateliers et entreprises impliqués dans une large gamme d'activité commerciale.

Les marchandises et les services produits dans le village sont consommés, en grande partie, par les habitants de Jérusalem, A-Ram, et les villages situés à l'ouest de Bir Nabala (Biddu, Beit Sourik, et d'autres).

Cette large activité économique souffrira considérablement quand le village sera emprisonné à l'intérieur de l'enclave.

En outre, le système scolaire du village dépend fortement des professeurs et des étudiants de Jérusalem-Est et des villages voisins.


Les habitants des cinq villages de l'enclave de Bir Nabala comptent sur les hôpitaux de Jérusalem-Est pour les soins médicaux.


Quand la barrière sera construite autour de l'enclave, les habitants devront faire un long voyage fatigant, passer par le checkpoint de Qalandia pour arriver à ces hôpitaux.
Ramallah possède un hôpital public qui a du mal à fournir les soins médicaux aux centaines de milliers d'habitants du secteur.


Un autre problème majeur posé à tous les villages dans l'enclave, qui empirera probablement quand la barrière sera achevée, est à l'accès aux champs. Par exemple, les habitants d'Al-Jib possèdent environ 500 dunams (50 ha) d'amandiers et d'oliviers à l'extérieur de l'enclave.

Bien qu'Israël ait annoncé qu'il installera deux portes agricoles pour permettre l'accès à ces terrains, l'expérience antérieure avec les portes agricoles a prouvé que la dépendance du fermier vis à vis des portes limite fortement la capacité des fermiers à travailler leurs terres, et que quelques fermiers n'obtiennent pas de permis les autorisant à passer par les portes pour accéder à leur terre.



Lire également le rapport des responsables de mission de l'Union Européenne dont la publication a été retirée.

Source : http://www.btselem.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Btselem

Même date

3 mars 2006