Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4846 fois

Jérusalem -

Israël s'empare du dernier secteur musulman restant près de la mosquée Al-Buraq

Par

Israël a donné un coup d'accélérateur à ses creusements et destructions autour de la porte Al-Magharbeh, partie essentielle de la mosquée Al-Aqsa, a déclaré jeudi 11 la Fondation Al-Aqsa pour les Dotations et le Patrimoine islamiques. "Des dizaines d'ouvriers travaillent tous les jours au déblaiement des voies souterraines qui relient les synagogues israéliennes au Mur al-Buraq, auquel les Israéliens se réfèrent comme au Mur des Lamentations ou Mur Occidental." (Article 12.04.2013, en arabe, Alquds-online.org)

Israël s'empare du dernier secteur musulman restant près de la mosquée Al-Buraq

La rampe d'accès à la Porte des Maghrébins et, à droite, l'Arche de Robinson
Auparavant, des sources israéliennes avaient révélé une proposition d'expansion de l'espace dans la zone réservée aux prières juives, et elle avait été adoptée par le président de l'Agence juive, Natan Sharanky. Le plan est appelé la "Proposition Sharansky".

Selon le quotidien israélien Jerusalem Post, la proposition a été élaborée en coopération avec le député Aliza Lavie (Yesh Atid) et le vice-ministre des Affaires religieuses, Eli Ben-Dahan, entre autres. Elle imàplique l'expansion de l'actuelle Place du Mur occidental pour comprendre une zone allant de la partie nord du Mur occidental jusqu'à la partie sud du Mur par l'Arche de Robinson (photo ci-dessous).

Photo

L'Arche de Robinson (ci-dessus) est une zone réservée aux prières des non-Orthodoxes en 2003 par la Cour suprême israélienne.

La Fondation Al-Aqsa a noté que la "proposition Sharansky" fait partie d'un plan de judaïsation totale de la zone, y compris la Porte Al-Magharbeh et le Mur Al-Buraq. "Ces deux sites font partie du patrimoine islamique du secteur, a dit la Fondation. "Les Israéliens en ont pris le contrôle par l'occupation."

Quant à savoir si l'occupation israélienne peut les posséder dans le temps, la Fondation a dit : "Ces lieux sont islamiques et ils ont été usurpés de force par l'occupation israélienne, qui les a détruit et judaïser au fil du temps. Cependant, le temps ne peut pas changer leur identité islamique."

La Fondation a déclaré avoir récemment constaté une accélération des creusements et des destructions autour de la Porte Al-Magharbeh, ainsi que des travaux de construction en haut de la Porte et sur ces deux côtés, ainsi que sous elle.

"Nous pensons qu'ils sont en train de mettre en oeuvre le plan de judaïsation," a dit la Fondation.

Le chef adjoint du Mouvement islamique en Israël, Sheikh Kamal al-Khatib, a critiqué les actions israéliennes. Il a dit à MEMO que l'occupation israélienne "profite de l'instabilité arabe, islamique et palestinienne pour judaïser le secteur."

"Et bien sûr, le monde s'en fiche," a-t-il ajouté.

Il a également dit à MEMO que l'expansion israélienne en cours dans la partie où les Juifs avaient l'habitude de prier "comprend toute la zone restant aux Musulmans et touche directement la Mosquée Al-Buraq."

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

13 avril 2013