Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4526 fois

Monde -

Israël se sert de Facebook pour espionner les Arabes et les Musulmans

Par

Pour les utilisateurs de Facebook, la mise à jour de leur statut est destinée à une liste d’amis sélectionnés, mais plusieurs articles disent que l’information que la plupart des gens croient privée est en fait utilisée par Israël pour établir leur profil et les espionner dans le but d’obtenir des informations précieuses. Selon les sources « fiables » citées par Israël Magazine, basé en France, les services secrets israéliens ciblent principalement les utilisateurs arabes et musulmans et utilisent les informations obtenues dans les pages de Facebook pour analyser leurs activités et comprendre leur façon de penser.

Israël se sert de Facebook pour espionner les Arabes et les Musulmans

L’article en aurait froissé quelques-uns dans le gouvernement israélien et les cercles diplomatiques, et l’ambassadeur d’Israël à Paris a accusé le magazine de « mettre à la disposition de l’ennemi des renseignements secrets. »

L’activité clandestine d’Israël a été révélée en mai 2001 par Gérard Niroux, professeur de Psychologie à l’Université de Provence, en France.

« C’est un réseau des services secrets constitué de psychologues israéliens qui trompent des jeunes du monde arabe, en particulier de pays situés dans la ligne du conflit palestino-israélien, et aussi de pays d’Amérique Latine,» a dit Niroux, auteur du livre Les dangers de l’Internet.

Niroux expliquait que beaucoup d’hommes se servaient du site en ligne pour rencontrer des femmes, et il les prévenait que c’était dangereux, car c’était le meilleur moyen pour attirer les hommes et trouver leurs points faibles.

C’est très facile d’espionner les hommes en utilisant des femmes,” a-t-il dit au magazine.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël est accusé de se servir de Facebook pour espionner les gens, et, en avril 2008, le quotidien jordanien al-Haqiqa al-Dawliya a publié un article intitulé « L’ennemi caché », faisant les mêmes constatations.

L’article disait que le danger venait du fait que les gens, et surtout les jeunes, révélaient souvent des détails intimes et personnels sur eux-mêmes sur Facebook et d’autres communautés similaires en ligne, faisant d’eux des cibles faciles.

Facebook politique

Facebook n’est pas étranger à la politique et est souvent utilisé pour organiser des manifestations ou lancer des campagnes d’opposition, comme pendant les événements récents en Iran, et Israël Magazine dit que cela donne aux services secrets juifs une vue précieuse sur les activités politiques qui ont lieu dans les pays ennemis.

L’article ajoute qu’il n’est plus nécessaire pour les forces d’occupation, comme Israël et les Etats Unis, de se servir des outils traditionnels pour contrôler les gens ou inciter à la sédition car il suffit maintenant d’utiliser Facebook pour promouvoir certaines idées qui infiltrent la structure sociale et politique d’un pays donné.

Le fait qu’Israël se serve de Facebook pour espionner les Arabes ne se cantonne pas aux articles des médias, c’est un sentiment général partagé par les gens dans la région.

L’article dit que des gens ont travaillé comme espions sans s’en rendre compte, ajoutant qu’entrer dans un chat et parler de tout et de rien avec quelqu’un qu’on ne connaît pas est suffisant pour faire le boulot. Toute information révélée sera analysée et utilisée lors d’une étape ultérieure.

Israël a une longue histoire d’espionnage au Moyen-Orient. Pendant les guerres de 1956, 1967 et 1973, il a soigneusement examiné les rubriques nécrologiques des journaux arabes, ce qui a entraîné l’interdiction de l’armée égyptienne de publier les notices nécrologiques du personnel militaire.

Selon les médias israéliens, l’analyse du contenu des journaux égyptiens a également joué un rôle majeur dans la planification de la guerre de 1967 ; la guerre a en fait lancé lorsque les journaux égyptiens ont révélé que plusieurs officiers de l’armée, de divers rangs, prendraient leur petit-déjeuner ensemble, le 5 juin 1967 à 9h, le jour où Israël a attaqué l’Egypte.

(Traduit de l’Arabe par Sonia Farid)

Source : Al Arabiya

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Al Arabiya

Même date

11 novembre 2009