Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3723 fois

Palestine -

John Berger et 93 autres auteurs, réalisateurs de film, musiciens et interprètes réclament un boycott culturel d'Israel

Par

Communiqué de presse de PACBI - 15 décembre 2006

PACBI est heureux d'annoncer que dans une lettre qui paraît dans le Guardian d'aujourd'hui, les 94 personnalités, dont l'auteur renommé John Berger ; les musiciens et auteurs de chansons britanniques Brian Eno et Leon Rosselson ; les réalisateurs de film Sophie Fiennes, Elia Suleiman et Haim Bresheeth ; la réalisatrice de documentaires Jenny Morgan ; le chanteur Reem Kelani ; les écrivains Arundhati Roy, Ahdaf Soueif, et Eduardo Galeano, invitent leurs collègues à ne pas se rendre, se montrer ou se produire en Israel.

La lettre survient après la déclaration en août 2006 publiée par des réalisateurs de film palestiniens, des artistes, des auteurs, et d'autres employés des services culturels réclamant un boycott culturel d'Israël.
La déclaration peut être lue sur notre site.


La lettre de Berger, signée par des artistes de toute l'Europe, d'Amérique du Nord et du Sud, ainsi que par des Palestiniens et des Israéliens, déclare :

"Il y a un cessez-le-feu fragile au Liban, quoique quotidiennement violé par des survols israéliens. Pendant ce temps, la brutalité quotidienne de l'armée israélienne à Gaza et en Cisjordanie continue. Dix Palestiniens sont tués pour chaque mort israélien ; plus de 200 Palestiniens, dont un grand nombre d'enfants, ont été tués depuis l'été dernier.

Les résolutions de l'ONU sont bafouées, les droits de l'homme sont violés puisque la terre palestinienne est volée, des maisons et les récoltes sont détruites.

Pour l'archevêque Desmond Tutu, comme pour le juif Ronnie Kasrils (ancien commandant militaire de l'ANC et actuellement de ministre sud-africain de la sécurité), la situation des Palestiniens est pire que celle des Noirs Sud-Africains sous l'Apartheid.

Et pendant ce temps, les gouvernements occidentaux font référence au "droit légitime" d'Israël de se défendre et ils continuent à fournir des armes.

L'Apartheid a été mieux combattu. La réponse non-violente internationale à l'Apartheid était une campagne de boycott, de désinvestissement, et, finalement l'ONU a imposé des sanctions qui ont permis au régime de changer sans un terrible bain de sang.

Aujourd'hui les enseignants, les auteurs, les réalisateurs de film Palestiniens et les organisations non-gouvernementales ont appelé à un boycott culturel et universitaire comparable d'Israël pour offrir une autre voie vers une paix juste.

Cet appel a été approuvé internationalement par des professeurs d'université dans de nombreux pays européens, par des réalisateurs de film et des architectes, et par certains braves dissidents israéliens.

Il est maintenant temps pour les autres de rejoindre la campagne, comme l'a demandé Primo Levi : "Si ce n'est pas maintenant, alors quand ?"



Nous invitons les auteurs et les artistes à soutenir nos collègues palestiniens et israéliens en approuvant l'appel au boycott. Lisez l'appel des Palestiniens.

N'allez pas en Israël pour faire de la propagande ou vous produire !"

Pour approuver la lettre et y ajouter votre nom : contactez info@bricup.org.uk


UNE LETTRE D'INTRODUCTION DE JOHN BERGER FAIT SUITE A LA LISTE DES SIGNATAIRES CI-DESSOUS

Liste des signatures au 13 Décembre :

Aguirre, Carmen, (dramaturge)
Al Bayati, Hana (réalisateur)
Alcalay, Ammiel, (poète)
Alkadhi, Rheim (artiste)
Aziz, Sylvat (artiste)
Benner, Ron (artiste)
Berger, John (auteur et artiste)
Beverley, John (écrivain)
Bove, Paul (éditeur et auteur)
Bresheeth, Haim (réalisateur de films)
Brittain, Victoria (écrivain)
Budney, Jen (conservateur)
Cameron, Lindsley (écrivain)
Carew, Keggie (artiste)
Casana, Manuel Molins (dramaturge)
Chanan, Michael (auteur et réalisateur)
Chirot, David-Baptiste (artiste/auteur)
Chrysakis,. Thanos (compositeur)
Courtney, Andrew (artiste)
Cox, Molly Hankwitz (artiste et auteur)
Creativity commons collective
D’Agostino, Ornella (choréographe)
Davis, Matt (musicien)
Deane, Raymond (musicien)
Deutsch, Stephen (compositeur)
Dibb, Mike (réalisateur de films)
Donoghue, Ben (réalisateur de films)
Eno, Brian (musicien)
Erfanian, Eshrat (artiste)
Fiennes, Sophie (réalisateur de films)
Fisher, Jean (auteur)
Frere, Jane (artiste video)
Fried, Klaus (réalisateur de films)
Galeano, Eduardo (auteur)
Ghaibah, Anas (réalisateur de télévision)
Ghossein, Mirene (auteur et rédacteur)
Gill, Rajdeep Singh (conservateur)
Gordon, Avery (auteur)
Greyson, John (réalisateur de films)
Guillen, Maria Munoz (danseur)
Halama, Henry (artiste)
Hamka, Nada (artiste)
Hashemi, Gita (artiste)
Hassan, Jamelie (artiste)
Huleileh, Serene (danseuse/choréographe)
Humm, Maggie (auteur)
Hussien, Reham (traducteur)
James, Rob (auteur)
Jenik, Adriene (artiste)
Jimeno, Dolores (auteur)
Joly, Magdalene (danseuse et musicienne)
Kelani, Reem (chanteuse)
Karabelia, Vassia (historien en art)
Kauff, Tarak (auteur)
Kaya, Mircan (musicien)
Knupp, Rainer (artiste)
Kukovec, Dunja (historien en art)
Kumar, Vinod (auteur)
Lane, Joel (poète)
Levidow, Les (auteur et musicien)
Loshitzky, Yosefa (auteur)
Lozano, Rian (conservateur)
Malinowitz, Harriet (auteur)
Marlat, Daphne (auteur)
Masri, Hala (coordinateur de theatre)
Matelli, Federica (conservateur)
McCaughey, Peter (artiste)
Metcalfe, Rohelia Hamilton (réalisateur de films)
Miyoshi, Masao (auteur)
Montagnino, Carlo (artiste)
Morgan, Jenny (réalisateur de films)
Muntadas, Antoni (artiste)
Naguib, Fabiola Nabil (conservateur)
Neufeldt, Brigitte (artiste)
Nunez, Alejandra Perez (artiste en son)
Ostrow, Saul (critique/conserveteur)
Pangbourne, Annabelle (compositeur)
Parker, Cornelia (artiste)
Pennell, Miranda (réalisateur de films)
Radhakrishnan, R (auteur)
Rosselson, Leon (auteur de chansons et écrivain)
Roy, Arundhati (romancier)
Rubin, Andrew (auteur)
Salloum, Jayce (artiste)
Sampaio, Miriam (artiste)
Samuel, Julian (romancier)
Sances, Jos (artiste)
Saraste, Leena (photographe)
Sarlin, Paige (réalisateur de films)
Scordìa, Cinzia (performer)
Serra, Toni /Abu Ali (réalisateur de vidéo)
Shammas, Anton (romancier et réalisateur de films)
Shibli, Ahlam (artiste)
Shiri, Keith (conservateur)
Simons, Patrick (compositeur)
Smith, John (artiste-réalisateur de films)
Solt, John (poète)
Somes-Charlton, Chris (directeur)
Soueif, Ahdaf (romancier)
Staikou, Evi (artiste)
Suleiman, Elia (réalisateur de films)
Sureda, Joseph Ramis (danseur)
Szpakowski, Michael (compositeur)
Tres (artiste)
Tudela, Ana Navarrete (artiste)
Valldosera, Eulalia (artiste)
Van Zwanenberg, Roger (éditeur)
Walkley, Ron (architecte)
Ward, David (compositeur)
Younghusband, Gene (théoricien pour les medias)
Zangana, Haifa (romancier)




De la part de John Berger:

Je voudrais faire quelques remarques personnelles au sujet de cet appel mondial aux professeurs, aux intellectuels et aux artistes pour rejoindre le boycott culturel de l'état d'Israël, comme l'ont appelé plus d'une centaine d'universitaires et d'artistes Palestiniens, et - très important - également par un certain nombre de personnalités israéliennes, qui s'opposent franchement à l'occupation illégale des territoires palestiniens, la Cisjordanie et Gaza, par leur pays.

Leur appel est joint ainsi que mon dessin, Après Guernica. J'espère que vous vous sentirez capable d'ajouter votre signature à la lettre jointe, que nous avons l'intention de publier dans les journaux nationaux.

Le boycott est une protestation active contre deux formes d'exclusion qui ont persisté, en dépit de nombreuses autres formes de protestations, pendant plus de soixante ans - soit presque trois générations.

Pendant cette période, l'état d'Israël s'est uniformément exclu de toute obligation internationale d'observer les résolutions des Nations Unies ou le jugement de tout tribunal international. Jusqu'ici, il a défié 246 résolutions du Conseil de Sécurité !

En tant que conséquence directe, sept millions de Palestiniens ont été exclus du droit de vivre comme ils le souhaitaient sur la terre reconnue internationalement comme étant à eux ; et maintenant de plus en plus, avec chaque semaine qui passe, ils sont exclus de leur droit à tout futur en tant que nation.


Comme l'a souligné Nelson Mandela, le boycott n'est pas un principe, c'est une stratégie dépendant des circonstances. Une stratégie qui permet aux populations, à la différence de leur gouvernements élus mais souvent lâches, d'appliquer une pression sur ceux qui utilisent le pouvoir pour ce qu'ils, les boycotteurs, considèrent comme un moyen injuste ou immoral. (Dans l'Afrique du Sud blanche d'hier et en Israël aujourd'hui, l'immoralité était, ou est, codée sous une forme d'Apartheid raciste).


Le boycott n'est pas un principe. Quand il en devient un, il risque lui-même de devenir exclusif et raciste. Aucun boycott, dans notre compréhension du terme, ne devrait être dirigé contre un individu, un peuple, ou une nation en tant que telle.

Un boycott est dirigé contre une politique et des institutions qui soutiennent cette politique activement ou tacitement. Son but n'est pas de rejeter, mais de provoquer le changement.

Comment appliquer un boycott culturel ? Un boycott des produits est une proposition plus simple, mais dans ce cas-ci, il serait probablement moins efficace, et la rapidité est l'essence, parce que la situation se détériore chaque mois (c'est précisément pourquoi certains des plus puissants leaders politiques mondiaux, en espérant le pire, restent silencieux.).

Comment appliquer un boycott ? Pour les universitaires, c'est peut-être un peu plus clair – refuser des invitations des institutions d'état et expliquer pourquoi. Pour les acteurs, les musiciens, les jongleurs ou les poètes invités, c'est peut être plus compliqué.

Je suis convaincu, de toute façon, que son application ne devrait pas être systématisée ; elle doit émaner d'un choix personnel basé sur une évaluation personnelle.

Par exemple. Un important éditeur israélien me demande aujourd'hui de publier trois de mes livres. J'ai l'intention d'appliquer le boycott avec une explication.
Il existe, cependant, quelques petits éditeurs israéliens marginaux qui travaillent expressément pour encourager des échanges et des ponts entre les Arabes et les Israéliens, et si l'un d'entre eux me demande de publier quelque chose, j'accepterai sans aucune hésitation et par contre, j'écarterais toute question de royalties à l'auteur.

Je ne demande pas à d'autres auteurs qui soutiennent le boycott d'en arriver nécessairement à la même conclusion. Je donne simplement un exemple.

Ce qui est important, c'est que nous fassions ensemble nos choix de protestations, et que nous nous exprimions, en brisant ainsi le silence de connivence maintenu par ceux qui prétendent nous représenter, et de ce fait, en nous représentant nous-mêmes brièvement par notre action commune, représenter le nombre incalculable de personnes qui ont été épouvanté par les événements récents mais qui n'ont pas l'occasion d'exprimer réellement leur sentiment d'offense.


John Berger

Source : http://www.pacbi.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Boycott

Même auteur

PACBI

Même date

17 décembre 2006