Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3122 fois

Palestine -

Khaled Mechal : Le gouvernement du Hamas comportera des chrétiens, des femmes et des indépendants.

Par

Quoique parfaitement conscient du contexte général arabe difficile dans lequel le mouvement Hamas est arrivé à la tête de l¹Autorité palestinienne, le président du Bureau politique du Hamas, Khaled Mechal (Abou Walid) demeure optimiste.
Dans son entretien avec ASSAFIR au Caire, K.M. estime que l¹impasse actuelle des Palestiniens n¹est pas plus aiguë que celle des autres forces politiques.

Il a exprimé sa satisfaction des rencontres qu¹il a eues avec les responsables égyptiens de la sécurité avec à leur tête le directeur général des renseignements, le général Omar Souleymane et ses collaborateurs, ainsi qu¹avec Oussama El Baz, le conseiller du président égyptien.

Il a dit que le dialogue était positif et que l¹Egypte n¹a pas posé des conditions à la participation et à la présidence par le Hamas du gouvernement palestinien.

Un des dirigeants du Hamas qui avait participé aux rencontres avec les responsables égyptiens, a expliqué à Assafir qu¹il n¹y aura pas de rencontre dans l¹immédiat avec le président égyptien, mais que cela est à envisager dans l¹avenir et que le président s¹est contenté de transmettre, par l¹intermédiaire du général Souleymane, ses félicitations à Hamas pour sa victoire.

Ce dirigeant a remarqué que le rêle actuel de l¹Égypte consiste à faciliter la réunion du Conseil législatif palestinien le 18 février et l¹élection des commissions parlementaires, et que l¹Égypte projette d¹appeler à l¹issue de cette période à un dialogue général national palestinien au Caire.


Il semble que les dirigeants du Hamas réunis au Caire soient devenus plus discrets dans leurs déclarations qu¹auparavant. Certains d¹entre eux croient à l¹importance "du mutisme créateur" particulièrement dans l'étape actuelle.


Certains d¹entre eux sont apparus très contrariés hier soir, après minuit, quand les agences de presse avaient fait un point de fixation sur le terme "annulation", contenu dans la déclaration du dirigeant Abou Marzouk, sur les accords avec Israël.

Répondant à une question d¹une chaîne télévisée, Abou Marzouk avait déclaré que le Hamas soumettrait chaque accord au Conseil législatif et que ce dernier l¹annulerait s¹il n¹est pas dans l¹intérêt du peuple palestinien.

Des dirigeants du Hamas ont estimé que le Conseil législatif ne possède pas foncièrement de prérogatives politiques et que celles-ci étaient du ressort de l¹OLP, lequel devra être reconstruit sur des bases nouvelles.


Khaled Mechal :
De son cêté et dans un long entretien qui s¹est poursuivi jusqu¹à après minuit, Mechal a déclaré que le Hamas est à la veille d¹une situation inédite qui consiste à participer et à diriger l¹Autorité mais que cela ne changera en rien la nature du mouvement qui ne soit en accord avec ses principes.

Il a assuré que l¹expérience du Hamas au cours des 20 dernières années a prouvé que toutes les tentatives pour l¹assujettir avaient échoué.

C¹est un mouvement en pleine jeunesse qui progresse et gagne et personne ne doit parier sur une mue une fois qu'il sera au pouvoir.
Pour lui, le Hamas, au contraire des autres mouvements, voit dans le gouvernement une nécessité et non pas un besoin.

Aussi il va agir au gouvernement en tirant des leçons des erreurs du Fatah au pouvoir.

Quoiqu¹il croie fermement que le pouvoir est corrupteur, Mechal n¹a pas exprimé une grande crainte de s¹engager dans l¹expérience, expliquant que pour éviter la corruption du pouvoir, le Hamas comptait sur la base morale que lui fournirait la religion.

Mechal a expliqué que la différence entre le Hamas et le Fatah dans l¹exercice du pouvoir, est que le premier s¹est constitué sur la base d¹institutions auxquelles il serait difficile d¹imposer l¹autoritarisme ou le bon vouloir d¹un homme ou plus.

Il a dit que le Hamas allait faire tout ce qui est en son pouvoir pour collaborer avec Abou Mazen et qu¹il lui fera plus confiance que ne lui en a fait son propre mouvement. Il a dit aussi qu¹il y a une quasi-unanimité sur la scène palestinienne sur l¹échec du règlement politique et que cela incombe à Israël.

Il ajoute "beaucoup considèrent que les Palestiniens sont dans l¹impasse, mais le Hamas estime que l¹impasse des Palestiniens est moins grave que celles des autres, y compris les USA et Israël.

Le peuple palestinien connaît ses choix et est prêt à faire des sacrifices, considérant qu¹il n¹y a pas d¹autre voie, toutes les autres ayant été expérimentées.

Il est convaincu que le sort des Palestiniens sous la direction du Hamas sera, tout compte fait, meilleur qu¹auparavant, malgré tous les obstacles locaux, régionaux et internationaux.

Il affirme que le gouvernement qui sera formé par le Hamas reposera sur des technocrates et qu¹il comportera des personnalités du Hamas, d¹autres formations ainsi que des indépendants.

Il a ajouté que la coalition qui sera constituée sera prometteuse et qu¹il y a des signes premiers de participation de certains groupes du Fatah.

Le Hamas discute actuellement des noms des ministrables plus qu¹autre chose." Notre direction est claire et le gouvernement comprendra des personnalités chrétiennes et des femmes".

Il a affirmé que ce gouvernement donnera aux Palestiniens de toutes tendances plus de sécurité qu¹ils n¹en ont eu auparavant.

Le Hamas va demander à toutes les forces désireuses de participer au gouvernement de présenter des noms, ajoutant que le dialogue à ce propos n¹est pas encore très "pressé".

A propos des services de sécurité, Mechal a reconnu que le Fatah les dominait et il a paru très réservé quant aux changements à entreprendre à la direction et dans les cadres de ces services.

Le Hamas ne licenciera personne à cause de son appartenance à telle ou telle organisation, mais le Hamas est arrivé avec un programme de réformes qui touche tous les départements de l¹Autorité, y compris les services de sécurité, ajoutant que son mouvement croit à l¹action graduelle et non pas aux changements brusques.


À propos de l¹aide européenne, Mechal déclare que le Hamas agira dans la transparence et il montrera à tout le monde que les aides seront utilisées au service du peuple palestinien et non pas du mouvement.

Le Hamas ne fera rien qui puisse empêcher l¹arrivée des aides mais ne permettra pas non plus que cette aide devienne un moyen de chantage contre les Palestiniens et leur direction.

Il ajoute : avant même qu¹il n¹hérite du pouvoir, le Hamas a eu de nombreuses promesses d¹aides arabes, de gouvernements et d¹autres, particulièrement des pays du Golfe. I

l a insisté sur le fait que si les Palestiniens arrivent à bien gérer leurs ressources, leur besoin en aide diminuera beaucoup.

Mechal a affirmé que le Hamas allait élargir ses relations arabes et internationales, ajoutant qu¹il a de très nombreux rendez-vous avec des dirigeants arabes et qu¹il a l¹intention d¹élargir les relations avec des pays comme la Turquie, l¹Iran, l¹Afrique du sud, des pays
asiatiques et latino-américains.


Avec Moussa :

Mechal a déclaré après sa rencontre avec A¹mr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe :

"Nous avons tendu la main à nos frères du Fatah et de toutes les autres organisations. Nous sommes décidés et déterminés à élaborer un système politique palestinien multipartite, fondé sur l¹unité nationale, la démocratie, le respect de l¹autre et l¹alternance pacifique au pouvoir.
La vision du Hamas pour cette étape est claire.

Le Hamas se trouve face à une réalité et comprend qu¹il y a une distance entre cette réalité et les droits nationaux légitimes du peuple palestinien.

Partant de cette réalité, le Hamas va agir avec vigueur et réalisme pour réaliser les droits du peuple palestinien.
Il n¹y a d¹autre alternative pour Israël que de reconnaître ces droits sinon il choisit la voie de la guerre et de l¹insécurité."

A propos de la reconnaissance par Hamas d¹Israël, Michal déclare : quand Israël reconnaîtra les droits des Palestiniens, se retirera de nos terres et nous restituera nos droits, il y aura sûrement une disposition des Palestiniens et des Arabes à faire ensemble un pas positif, mais pas avant qu¹Israël ne parvienne à cette étape.
Ajoutant que c¹est à l¹assassin de reconnaître en premier son crime contre la victime.

Des sources diplomatiques ont révélé que Moussa a proposé à la délégation du Hamas que le mouvement déclare son accord avec l¹initiative de paix arabe faite au sommet de Beyrouth en 2002 et qui stipule qu¹Israël doit se retirer de tous les territoires occupés en 1967, en échange d¹une normalisation entre l¹État hébreu et tous les pays de la Ligue arabe.

Ces mêmes milieux ajoutent que Moussa estime que le fait que Hamas accepte cette initiative est de nature à lui trouver une issue face aux pressions internationales lui demandant de « reconnaître gratuitement Israël."


Mais Moussa et Mechal ont confirmé qu¹ils n¹y a pas eu d¹accord entre eux à ce propos.

En réponse à une question concernant cette initiative, Mechal déclare : "Nous ne nous opposerons pas à la position arabe".

De son cêté Abou Marzouk a déclaré pour sa part concernant les armes du Hamas : "les combattants du Hamas demeureront des moujahidine, Hamas étant l¹autorité, les armes du Hamas seront restituées à l¹Autorité", en ajoutant :

"Quand la Palestine historique sera réhabilitée, les Juifs pourront venir et vivre parmi nous. Ils auront la nationalité palestinienne".





Traduit de l¹arabe en français par Ahmed Manaï, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique (transtlaxcala@yahoo.com). Cette traduction est en Copyleft.


Source : www.assafir.com/

Traduction : Ahmed Manaï

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Réformes

Même auteur

Assafir

Même date

12 février 2006