Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1691 fois

Israël -

L’injustifiable mur

Par

Le Ministre de la Justice Yosef Lapid a demandé à ses collègues ministres, dimanche, de reconsidérer le tracé du Mur.
Une condamnation de la Cour de la Haye - a-t’ il averti - pourrait être le premier pas vers la transformation d'Israël en Afrique du Sud de notre région, boycotté et isolé, un paria parmi les nations.
Apparemment, Lapid se sent particulièrement mal à l'aise parce que les responsables de son propre Ministère font partie de ceux qui préparent la défense creuse d'Israël telle que celle qui se fera entendre à la Haye

Ayant détourné l'idée originale d'un Mur de sécurité et l'ayant transformé en une barrière d'invasion et de provocation s'enfonçant profondément à l'intérieur de la Cisjordanie , le gouvernement a maintenant l'intention de le défendre devant la Cour Internationale de Justice à la Haye.

A l'initiative de Palestiniens et avec le soutien de pays du Tiers monde, la question du mur a été soumise par l'Assemblée Générale des Nations unies à la Cour Internationale pour avis légal.

Israël fera valoir à la Cour le mois prochain qu'elle n'est pas compétente sur cette question parce qu'il s'agit d'un problème plus politique que juridique.

En plus de ces questions de procédure les équipes d'experts des différents Ministères du gouvernement, avec l'appoint d'avocats étrangers, préparent un tas d'arguments reposant sur le principe de l'auto-défense.

Après tout, l'auto-défense est un droit normal et reconnu pour tout Etat soumis, encore et encore, à des attaques terroristes, comme c'est le cas d'Israël depuis trois ans et plus.

Aussi, le Mur, comme prouvé ailleurs où sa construction est terminée, est capable de réduire significativement le nombre des attaquants en provenance des Territoires Palestiniens qui s'infiltrent en Israël.

Mais la volonté d' appliquer le principe de l'auto-défense au Mur tel qu'il se construit en ce moment, avec toutes ses déviations, ses routes de contournement et ses nombreuses annexions de facto, ne peut qu'affaiblir la position d'Israël tant devant la Cour Internationale de la Haye que devant l'opinion publique.

Défendre le Mur actuellement en construction pourrait aussi compromettre fatalement tout idée d'un Mur voulu pour défendre Israël des attaques terroristes.

Le Ministre de la Justice Yosef Lapid a tardivement compris le danger de la position qui s'élabore dans les bureaux de Jérusalem.

Dimanche, il a demandé à ses collègues ministres de reconsidérer le tracé du Mur. Une condamnation de la Cour de la Haye - a-t’ il averti - pourrait être le premier pas vers la transformation d'Israël en Afrique du Sud de notre région, boycotté et isolé, un paria parmi les nations.

Apparemment, Lapid se sent particulièrement mal à l'aise parce que les responsables de son propre Ministère font partie de ceux qui préparent la défense creuse d'Israël telle que celle qui se fera entendre à la Haye.

Mais son appel au gouvernement pour dévier le tracé du Mur et son avertissement concernant un Israël finissant en Afrique du Sud blanche est plus que de la naïveté si ce n'est du cynisme. Après tout, la route décidée par le gouvernement, dont il est un Ministre chevronné , est vraiment pensée pour imposer une réalité du type Afrique du Sud dans les Territoires Palestiniens.

La section du Mur prévue pour contenir le Grand Jérusalem à partir de l'Est aura pour effet de couper la Cisjordanie en deux.

Le réseau de colonies qui sera cerné par le Mur et situé à l'intérieur des Territoires a toujours été prévu pour empêcher la formation d'un Etat palestinien viable.

Le "Mur de l'Est" tel que prévu et qui va être construit mais dont le planning sera sans nul doute soulevé à la Haye, a pour objet de réduire plus encore le territoire des enclaves qui resteraient sous contrôle palestinien selon le plan du Premier Ministre.

L'avertissement du ministre Lapid est correct. Mais pour échapper à l'analogie inquiétante avec l'Afrique du Sud, le gouvernement doit non seulement changer le tracé du Mur mais aussi le raisonnement politique aveugle que sous tend ce tracé.

Source : http://www.haaretz.com/hasen/spages/379791.html

Traduction : CS

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Haaretz

Même date

6 janvier 2004