Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2390 fois

Jérusalem -

L'Eglise chrétienne orthodoxe grecque a vendu une rue entière de la ville d'al-Quds à des financiers juifs

Par

> palestine_en_marche@yahoo.fr

D'après www.arabs48.com et agences

La nouvelle est tombée comme une bombe, ou pire. L'Eglise chrétienne orthodoxe grecque a vendu une rue entière de la ville d'al-Quds à des financiers juifs.
Les détails de l'affaire montrent que l'Etat d'Israël est impliqué dans cette "transaction", surtout que le responsable chargé des propriétés de l'église orthodoxe à al-Quds a été accusé il y a quelques années d'agir pour le Mossad.

Des centaines de Palestiniens vivant dans des maisons louées à l'église orthodoxe ainsi que les commerces et des hôtels historiques sont menacés par cette "vente".

La rue en question est la rue Omar ben al-Khattab, et l'un de ces hôtels historiques est l'Impérial, qui était le lieu de rencontre des dirigeants palestiniens.

C'est aussi dans cet hôtel que le dirigeant Fayçal al-Hussayni tenait ses réunions avec des responsables nationaux et internationaux.

Cette rue a été donc vendue secrètement, sans que les Palestiniens ne soient au courant, ni les responsables des restaurants et des hôtels. La zone vendue s'étend tout le long de la rue s'étendant entre l'église orthodoxe grecque, située à Bab al-Khalil jusqu'au marché arabe.

Selon le journal Maariv, la vente a pour but de "sauver les terres de Jérusalem" au bénéfice des Juifs et d'Israël. Il semble que ce soit un homme de nationalité grecque nommé Nicolas Papadimis qui soit derrière cette transaction.

Des sources de la communauté orthodoxe ont affirmé à Arabs48 que ce Papadimis est le premier secrétaire du président de l'église orthodoxe grecque, le patriarche Irinos premier. C'est le patriarche qui a nommé son secrétaire à la fonction de comptable de l'église.

Les journaux grecs avaient à l'époque protesté contre sa nomination à cause de son implication dans le Mossad et avaient apporté des éléments allant dans ce sens, disant que le secrétaire Papadimis était un proche de Ariel Sharon.

Ce n'est pas la première fois que Papadimis agit avec des propriétés qui ne sont pas à lui. Il avait auparavant loué une superficie de terre à l'armée israélienne à l'entrée de Bethlehem afin de lui permettre de mettre le barrage connu par le barrage 300.

Le quotidien Maariv indique que suite au contrat de location, le ministère israélien de la guerre a fait virer 200.000 dollars à l'avocat de l'église grecque orthodoxe, Gilad Shir. Ce même avocat a travaillé comme directeur du bureau d'Ehud Barak et a participé aux négociations à Camp David, à la fin de 2000.


Suite à cette information, la population palestinienne d'al-Quds est attérée. Il lui arrive ce qui est arrivé avant 1948, lorsque des terres sur lesquelles ils vivaient ont été vendues par des propriétaires absentéistes aux colons juifs. Mais l'affaire est encore plus grave, car les terres de l'Eglise grecque orthodoxe ne sont pas la propriété de l'Eglise, mais de la communauté.

Ce sont des terres et des propriétés ayant appartenu aux Palestiniens, qui les ont confiés à l'Eglise afin que celle-ci puisse protéger la communauté et assurer son bien-être. Des milliers de familles palestiniennes qui avaient fait confiance à l'Eglise grec-orthodoxe pour leurs biens viennent d'être lâchement trahis.


Depuis quelques années, l'Etat d'Israël mène une campagne virulente contre le représentant palestinien de la communauté orthodoxe, l'archimandrite Hanna Atallah, parce qu'il refuse l'occupation sioniste et appelle à la résistance.

L'archimandrite Hanna Atallah est empêché de voyager depuis deux ans,mais aucune voix chrétienne en Occident n'a jamais levé le plus petit doigt pour le soutenir. L'Etat d'Israël essaie depuis quelques années de faire remplacer l'archimandrite Hanna Atallah par un autre, de nationalité grecque.


L'affaire de la vente des biens palestiniens vient au moment où les colons intensifient leurs menaces contre la mosquée al-Aqsa et l'esplanade, pour faire pression sur le gouvernement sioniste, par rapport au désengagement de la bande de Gaza. Depuis mercredi, des milliers de colons menacent d'envahir l'esplanade de la mosquée.

Ces nouvelles menaces sur al-Quds sont à mettre en relation avec la poursuite par le gouvernement israélien des expropriations dans la vieille ville et des plans de colonisation dans et autour de la ville.

Que ce soient les colons, les étrangers ou le gouvernement israélien, plusieurs faits concourent à montrer que le danger de judaïsation de la ville d'al-Quds est imminent.


C'est la raison pour laquelle les appels ont été lancés ce vendredi pour de grands rassemblements de protestation contre la judaïsation de la ville, dimanche prochain.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Colonies

Même auteur

Palestine en Marche

Même date

19 mars 2005