Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3538 fois

Afrique du Sud -

L'Occident a-t-il droit de pleurer Mandela?!

Par

"Notre bien aimé Nelson Mandela, fondateur de notre République, est parti," a annoncé à la télévision sud-africaine le président sud africain Jacob Zuma. "Il est maintenant en paix. Notre nation a perdu son plus grand fils. Notre peuple a perdu son père". Zuma a annoncé que des funérailles d'Etat seront tenues et que les drapeaux seront en berne à partir de vendredi.
Nelson Rolihalahla Mandela est le symbole de l'égalité entre noirs et blancs à travers une vie exemplaire qu'il a consacré à la lutte contre l'un des plus terrifiants systèmes politiques de l'histoire, l'apartheid (1948-1991), système basé sur la ségrégation raciale des noirs face aux blancs, un système inhumain dont Mandela provoquera l'effondrement au bout de plus de 5 décennies de lutte acharnée, de prison. Mandela sera élu premier président noir de cette Afrique du Sud renaissante où les blancs ne devront plus asservir les noirs, les dominer, les écraser de leur poids.

L'Occident a-t-il droit de pleurer Mandela?!

La réalité est certes moins belle : en Afrique du Sud, les policiers ouvrent encore outrageusement le feu sur des mineurs et les tuent sauvagement pour avoir osé manifester leur colère contre les inégalités. Car il faut du temps pour que les mentalités changent ...

Mais Mandela n'a pas été une figure exclusivement africaine. Son coeur n'a cessé de battre pour tout combat en faveur de l'égalité et de la liberté, où qu'il ait été mené.

Connut-il la révolution khomeyniste ? Le religieux iranien lui inspire le "respect" et" l'admiration" pour son courage à avoir mis au pas " une dictature". Khomeiny est de la même étoffe que Mandela et son combat pour libérer l'une des plus vieilles nations de l'Histoire du joug de l’impérialisme US ne peut laisser Mandela indifférent.

En Palestine, l'icône noire dénonce la barbarie d'un régime israélien qui renie aux Palestiniens jusqu'au droit même à l’existence. Mandela disait : « Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence ... Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens".

En 2011, bien que malade et diminué, Mandela condamne l'offensive de l'Otan contre la Libye, à un moment où la plupart des pays et des dirigeants africains abandonne Kadhafi. Et où l’Union Africaine affichait sa coupable impuissance à défendre un Etat africain agressé par les USA et l’OTAN.

L'Occident "hypocrite" pleure aujourd'hui l'une des plus grandes figures de l'humanité. Aux Etats-Unis, Obama a ordonné que les drapeaux soient mis en berne alors que lui, premier président noir de l'histoire de l'Amérique, achève à des milliers de kilomètres du sol américain, l'une des plus grandes entreprise d’extermination de masse de l'Histoire moderne débutée en 2003, à savoir la destruction systématique des Etats du Moyen Orient !

En France, le président socialiste Hollande qui accueille ces temps -ci le sommet France-Afrique, croit endormir la "conscience noire", en versant dans des éloges infinis du défunt. Mais qui le croirait sincère alors que la France " néocolonialiste" a envahi sur l'ordre de l'Otan et en l'espace de quelques mois, deux des plus stratégiques pays de l'Afrique, Mali et Centrafrique...

Depuis l'annonce jeudi soir du décès du leader sud-africain, les éloges hypocrites des politiciens occidentaux ne tarissent pas. Mais c'est le silence qui aurait dû s'imposer tant est grand l'écart entre la vie et la lutte mandeliennes, et la réalité d'un Occident "politique" expansionniste, raciste, impérialiste. Mandela mérite bien des éloges mais de ceux qui luttent pour la Cause des Peuples. Et pas de ceux qui les oppriment et les exploitent.

Source : IRIB

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Afrique du Sud

Même sujet

Apartheid

Même auteur

IRIB