Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2299 fois

Gaza -

L'aide arrive à Gaza mais est-ce suffisant ?

Par

Israël dit que 453 camions sont entrés dans Gaza du 18 au 23 janvier, mais seulement la moitié d'entre eux transportaient de l'aide humanitaire – c'est loin d'être suffisant pour 1,5 millions de gazaouis, disent les agences des Nations Unies et les groupes d'aide internationale.

L'aide arrive à Gaza mais est-ce suffisant ?

« Les donateurs et le public en général se sont mobilisés dans le monde entier mais l'aide est coincée à l'extérieur de Gaza, » dit John Ging, le chef de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à Gaza.

Sur les 100 à 120 camions autorisés à entrer chaque jour, quelque 37 à 40 sont pour l'UNRWA, environ la moitié sont pour les produits commerciaux tels que la viande et les couches pour bébé, et le reste est pour les autres agences d'aide, dit Ging, qui a fait remarquer qu'avant juin 2007 Israël autorisait l'entrée de 500 à 600 camions par jour.

La nourriture dans Gaza est toujours rare à cause de l'augmentation des prix et du manque de monnaie, et la destruction des terres agricoles aggrave les pénuries de nourriture, selon le Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA). En dehors des tunnels depuis l'Egypte, il n'y a pas d'autres moyens de faire entrer de la nourriture ou d'autres marchandises dans Gaza.

Il y a cinq points de passage dans Gaza -quatre depuis Israël et un depuis l'Egypte. Cependant, aucun n'est ouvert de façon régulière ou conséquente, et une aide relativement faible peut traverser.

Nahal Oz

Un pipeline souterrain de fuel permet au fuel vendu aux particuliers d'entrer dans Gaza. Le fuel industriel financé par l'UE pour l'unique centrale électrique entre via Nahal Oz, ainsi que le fuel que l'UNRWA peut recevoir.

Karni

Seul point de passage commercial avec les installations pour permettre à un grand nombre de camions d'entrer dans Gaza. Fermé depuis juin 2007. L'ONU a appelé à sa réouverture. Le tapis roulant fonctionne à présent seulement pour les livraisons de grain.

Kerem Shalom

Petit point de passage commercial. Il manque d'installations pour permettre à un grand nombre de camions d'entrer dans Gaza – d'où l'actuel embouteillage.
« Les camions qui entrent via Kerem Shalom sont pour les agences de l'ONU et le secteur privé, » a dit un officiel du Hamas Ghazi Hamad à IRIN par téléphone. « Le fuel, le gaz et les matériaux de construction comme le ciment et le verre, et les autres fournitures comme les vêtements ne sont pas entrés [depuis nulle part]. »

Erez

Point de passage seulement pour les passagers. Depuis 2005, il a été le seul point de passage dont Israël a autorisé l'usage pour les passagers -quand il est ouvert.

Rafah

Point de passage pour les passagers ; les fournitures médicales sont aussi autorisées. Le reste de l'aide depuis l'Egypte doit prendre la route Israël – Kerem Shalom -Gaza.

Tunnels

Le fuel et le gaz de cuisine peuvent de nouveau entrer dans Gaza via les tunnels le long de la frontière Gaza -Egypte, selon les habitants de Gaza, bien qu'à un rythme plus lent à cause des dommages causés par les bombardements israéliens.

La Coordination des Activités du Gouvernement dans les Territoires [palestiniens occupés] (COGAT), qui travaille sous couvert du ministère israélien de la Défense, a dit que plus de 5,5 millions de litres de diésel ont reçu l'accord pour transfert (pas nécessairement délivrés) à Gaza pour l'unique centrale électrique entre le 18 et le 23 janvier.

Depuis que le cessez-le-feu est entré en vigueur le 18 janvier, la centrale électrique a reçu environ 223 000 litres de diésel par jour, mais en nécessite 450 000 par jour pour générer l'électricité à sa pleine capacité de 80MW. Actuellement l'usine produit 30MW par jour, selon l'OCHA.

Israël a autorisé l'entrée d'environ 87 tonnes de gaz par jour depuis le 18 janvier, mais l'OCHA dit que les besoins quotidiens estimés sont de 300 tonnes.

Source : Electronic Initifada

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Electronic Intifada

Même date

31 janvier 2009