Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1331 fois

Gaza -

L’âne qui a effrayé l’armée israélienne

Par

L’armée la plus faible et la plus lâche au monde, qui se considère comme la plus forte, a visé et bombardé un âne dans les rues de Beit Lahiya, au nord de la Bande de Gaza. Les couards de l’armée de l’air ont tiré un missile sur un âne qui tirait une charrette alors que Lama et Haya Hamdan, deux sœurs de 4 et 11 ans, cherchaient un peu de nourriture pour leur famille réduite à la pauvreté.

Le pauvre âne « terroriste » a fait peur au soldat israélien qui l’observait depuis l’extérieur de Gaza avec du matériel de guerre gracieusement livré par les USA. La grosse frayeur de l’ « innocente » armée israélienne l’oblige à se protéger, à se défendre, elle et son Etat criminel, contre la grande horreur d’un âne « terroriste », appartenant probablement au Hamas. A l’aviation aérienne, ils ont donc été obligés de larguer une bombe GBU-39 sur la carriole, tuant immédiatement non seulement l’âne, mais aussi Lama et Haya, les deux jeunes sœurs.

Les témoins de ce crime tragique ont dit que le corps et le sang de l’âne étaient éparpillés partout, mélangés avec les petits morceaux des corps des deux fillettes. Il a été impossible d’identifier les morceaux appartenant aux fillettes de ceux de l’âne.

Le meurtre de Lama, Haya et leur âne le lendemain de l’assassinat des cinq filles d’Anwar Khalil Ba’losha, du camp de réfugiés de Jabalia, Jawaher, 4 ans, Donia, 8 ans, Samar, 12 ans, Ikram, 14 ans et Tahrir, 17 ans, montre le niveau de détérioration des médias occidentaux et internationaux bien payés et manipulés. Ces deux drames et d’autres similaires n’ont pas fait l’objet d’annonces, mais CNN, la BBC, Al-Arabia TV, Euronews et les journaux d’information égyptiens et saoudiens, qui falsifient les faits et ne répètent que « Hamas, Hamas, Hamas », jurent devant Dieu que l’armée israélienne vise les combattants de la « grande armée » du Hamas à Gaza.

Je dis aux médias manipulés, payés et propriétés du lobby sioniste et de ses alliés, que vous êtes tous impliqués dans le meurtre de Lama et Haya et tous les gens innocents de Gaza, en faisant la publicité et en justifiant le génocide israélien. Vous avez tous trahis le droit de la population de vos pays à savoir, et vous vous êtes moqués de l’intelligence des êtres humains. Vous êtes coupables des crimes de guerre à Gaza, tout comme les assassins israéliens, comme si vous aviez appuyé sur la gâchette vous-mêmes. Votre absolu manque d’objectivité vous a fait perdre toute crédibilité, et nous avons découvert vos mensonges, nous n’avons plus aucune considération pour vous, et ensemble, nous trouverons tous les moyens de faire attendre nos voix par la majorité, et nous vous dénoncerons, vous et vos mensonges et votre connivence avec des criminels immoraux.

La criminelle armée de l’air israélienne, les tanks et les soldats commettent des crimes de guerre et ciblent des êtres humains, des pierres, des oiseaux, des animaux et n’importe quel objet qui bouge à Gaza.

Il n’y a pas d’armée qui appartienne au Hamas à Gaza. Il y a des groupes militants résistant au génocide continuel d’Israël contre un million et demi de gens emprisonnés à Gaza dans des conditions pires que celles d’un camp de concentration. Un million et demi d’êtres humains emprisonnés et punis parce qu’ils ont exprimé leur volonté en votant lors d’une processus démocratique, aux élections de janvier 2006.

La population civile de Gaza vit une catastrophe quotidienne, un holocauste, sous les yeux de la communauté internationale. Un holocauste catastrophique qui affecte l’humanité et les pierres. Mourir en même temps, comme groupe, est plus facile que de vivre la mort et le deuil 24 heures par jour, voir les corps déchiquetés, les funérailles et la destruction chaque jour de votre vie. A Gaza, tous les Palestiniens vivent l’horreur quotidienne d’Israël, la crainte, la disgrâce. Chaque maison a son lot d’histoire horrible. Il vaut mieux mourir que de voir l’horreur israélienne et le nombre croissant de meurtres quotidiens. A Gaza, les Palestiniens vivent l’holocauste un million de fois par jour.

J’ai entendu ces mots de la bouche d’une personne de Gaza au cours d’une conversation téléphonique. Et je veux que la communauté internationale les entende. Pendant cette conversation au téléphone, j’ai entendu ce que les médias cachent soigneusement avec leurs mensonges. La mort et le deuil continuels, les funérailles et la destruction continuelles, les raids et le largage des bombes continuels. Le bruit des F16 et des hélicoptères Apache jour et nuit. Tout le temps, les sirènes des ambulances, la dévastation à droite et à gauche, les ruines, le feu, la fumée et l’odeur de la mort répandus partout. Des gens en état de choc courant dans tous les sens, leurs visages portant les signes de la terreur et de la douleur. D’autres pleurant et criant. Des maisons, des gens veillant des morts dans chaque rue, et des femmes vêtues de noir…

C’est une catastrophe, un désastre bien plus grands que ce que les mots peuvent décrire. C’est un désastre et une honte pour l’humanité, pour Israël et c’est une histoire barbare. C’est une honte catastrophique pour les Etats Unis, pour la communauté internationale et pour les dirigeants arabes.

J’ai entendu qu’avant-hier, à 11h du matin, deux enfants avaient été assassinés par les éclats d’un missile largué sur Beit Hanoun. Dimanche, les F16 ont tiré un missile sur la maison d’Abdullah Tawfiq Kishko, située dans le quartier Al-Zaytoun, à l’est de Gaza ville. La maison de deux étages s’est effondrée sur les habitants, tuant Ebtihal, 8 ans, la fille d’Abdullah et le fils de sa femme, Maisa, 22 ans, et blessant 13 autres membres de la famille, dont deux jeunes enfants.

Hier, un missile israélien tiré sur le camp de réfugiés de Rafah est tombé sur la maison de Ziad Al-Absi, un civil palestinien, et a tué trois de ses enfants, Sidki, 3 ans, Ahmad, 12 ans et Muhammad, 14 ans. Les enfants dormaient, dans leurs lits. Ziad, sa femme et trois autres enfants ont été grièvement blessés.

Hier, les criminels de guerre de l’aviation israélienne ont largué une bombe sur un camion de livraison de pétrole et ont tué le chauffeur, au nord de Gaza.

Hier soir, l’aviation israélienne a bombardé l’école de l’UNRWA à Al-Karara, au sud de Gaza. Le gardien a été assassiné dans cette attaque criminelle et l’école a été détruite.

Au cours des ces derniers jours d’attaques israéliennes criminelles contre la population de Gaza, plus de 65 femmes et des dizaines d’enfants et de civils ont été assassinés. Le nombre de morts augmente à chaque instant.

Au moment où j’écris ces lignes, 402 personnes ont été tués à Gaza, plus de 1780 ont été blessées, et beaucoup d’entre eux sont dans un état critique.

Aujourd’hui, 31 décembre 2008, les couveuses Al-Nasir des nouveaux-nés ont été touchées par des bombardements israéliens intensifs, qui ont frappé une agence de transfert et échange d’argent au nord ouest de Gaza ville. Un autre raid aérien a visé une boutique d’échange de devises dans le centre de Gaza.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Enfants

Même auteur

Kawther Salam

Même date

3 janvier 2009