Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2549 fois

Israël -

L’armée est prête pour une opération à Gaza et attend qu’Olmert prenne une décision définitive dans les jours à venir

Par

"Il ne reste plus beaucoup de temps" a promis jeudi dernier le ministre de la Défense Ehud Barak lors d'une réunion avec les responsables des municipalités de la région de Gaza.
Ses paroles peuvent être interprétées comme voulant dire qu'une importante opération des FOI à Gaza est dans les tuyaux et que nous ne parlons pas de mois ou de semaines à compter de maintenant, mais plutôt quelque chose qui aura lieu dans les jours suivants. L’attaque militaire, a-t-il dit, aura lieu avant l’accalmie.

Barak tente de brouiller son message et de s'abstenir de donner des indications au Hamas, mais il semble d'ores et déjà décidé - avant même la réunion du Cabinet et des consultations avec d'autres ministres – qu’une trêve avec le Hamas sans auparavant porter une attaque militaire n'est plus réaliste option.

Il semble que sur ce sujet, il soit en accord avec le Premier ministre. Le chef d'état-major des FOI a également décidé qu'il n'existe pas d'autre moyen qu’une opération militaire, même si les dirigeants politiques ne sont pas en mesure d’indiquer qu’un exploit diplomatique nécessaire permettrait d’éviter cette action militaire à hauts risques.

L'armée préfèrerait peut-être des attaques aériennes accompagnées de quelques opérations terrestres contre de nombreuses cibles du Hamas. Pourtant, ce n'est pas très réaliste, car pour qu’ait lieu une telle action, les renseignements de l'armée et le Shin Bet sont censés fournir des centaines de cibles de haute qualité, et ce, comment le dire, ce n'est pas réglé.

Donc, pour prendre en charge les secteurs problématiques sur le terrain, il ne reste qu’à utiliser la force aérienne, dans l'espoir que les évolutions ne nécessiteront pas d’appeler les réservistes et d'occuper de la bande de Gaza.

Jeudi, il y avait encore des contacts entre le Ministère de la Défense et les Égyptiens en ce qui concerne les réponses qu’Israël est censé fournir à l’offre de trêve et un déplacement en Egypte du haut responsable de la Défense, Amos Gilad à l'Egypte. Pour le moment, Gilad ne va nulle part, le Hamas ne donne pas de bonnes raisons de croire en la trêve, et l'armée israélienne est en état d'alerte avant divers types d'opérations dans la bande de Gaza.

Nous parlons d'action progressive, les plans sont en place, et l'armée s’y entraine en ce moment. Si les choses évoluent en une occupation de parties importantes de la bande de Gaza pendant de longues périodes, il y a également un plan pour appeler les réservistes.


Le Hamas doit bien rire

L'armée israélienne est prête à s'engager dans un combat à Gaza pour une courte période. Qu’attendons-nous? Pourquoi cela prend-t’il des jours? Nous y avons déjà été. Bush va et vient, et le 60ème anniversaire, est passé. Alors, quelle est l'excuse maintenant pour ne pas tirer l’épée contre Gaza? Les vacances de Shavuot? En effet, c'est une bonne raison de ne pas gâcher l'humeur des gens et les voyages dans le Négev. Mais Shavuot sera suivi par les vacances d'été, puis par Rosh Hashana. Nous pouvons toujours trouver des raisons pour reporter des décisions difficiles.

Huit Israéliens ont déjà péri cette année dans la guerre d'usure autour de la bande de Gaza. Au cours de l'année dernière, 10 Israéliens ont été tués. Les chiffres parlent. Il y a moins d'un mois, le 15 mai, un membre d’un kibboutz a été tué par un obus de mortier, ce qui a suscité un grand tollé parmi les habitants de la région. Le Ministre de la Défense a ordonné à l'armée israélienne de se préparer pour une opération terrestre d'une certaine envergure.
Le chef de l'armée a ordonné au Commandement Sud d’être prêt à agir dans les deux jours. Et en effet, le 17 mai, tout était prêt, mais cela a été reporté. Des pourparlers de trêve ont commencé, est survenue la paix avec la Syrie et deux autres citoyens israéliens ont été tués.

Le Hamas et ses alliés dans la bande de Gaza continuent de faire ce qu’ils ont à faire, alors que nous continuons à interpréter leurs actions en leur nom et à rechercher constamment des explications : Pourquoi ont-ils tiré ici, et pourquoi tirent-ils là ? Ils doivent probablement lire les journaux et rire aux éclats. Même s'ils ne savaient pas qu'ils étaient si intelligents.

Et encore, pourquoi Israël attend? Peut-être parce que l’accord sur une trêve est près d’être conclu. Israël n'est pas heureux de cela, mais Amos Gilad a déjà achevé la plupart des détails avec les Egyptiens et le Ministre de la Défense voulait, jusqu'à jeudi, donner une chance à l’accord. Maintenant ils attendent qu’Olmert décide si nous allons conclure un accord ou non. Si c’est non, nous nous dirigeons vers une opération militaire.

Source : http://www.ynetnews.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Incursions

Même date

8 juin 2008