Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3454 fois

Palestine -

L'unité de tous les efforts pour libérer la Palestine - Interview du représentant du mouvement du Jihad islamique au Liban, Abu ‘Imad Rifa’i

Par

A l’occasion du martyre du dr. Fathi Shiqaqi, fondateur et premier secrétaire général du mouvement, le 26 octobre 1995, assassiné par le Mossad sioniste, le site de la chaîne satellitaire Falastin al-Yom a mené cet entretien avec Abu’ Imad Rifa’i, représentant du mouvement au Liban.

L'unité de tous les efforts pour libérer la Palestine - Interview du représentant du mouvement du Jihad islamique au Liban, Abu ‘Imad Rifa’i

L'hommage au martyr Shiqaqi sur les murs de Gaza
Question 1 : A l’occasion de la commémoration de l’assassinat du fondateur du mouvement du Jihad islamique en Palestine, dr. Fathi Shiqaqi, pensez-vous que le mouvement est parvenu à surmonter les conséquences de cet assassinat ?

Réponse : il est certain que le martyr dr. Fathi Shiqaqi est un symbole et un dirigeant, et sa personnalité dirigeante et savante a représenté un axe important. Il fut une personnalité exceptionnelle du renouveau, que ce soit sur la scène palestinienne ou sur le plan du mouvement islamique. Quiconque l’a connu de près réalise parfaitement qu’une personnalité de ce niveau est difficile à compenser sur le plan personnel, et que son assassinat a eu lieu alors qu’il se trouvait à l’apogée de son apport et de sa créativité. La voie qu’il avait fondée avec ses frères impliquait ce que pouvait commettre l’ennemi sioniste, d’autant plus que la politique des assassinats est une méthode sioniste adoptée depuis la fondation de l’entité ennemie, qui a assassiné de nombreux dirigeants et combattants. C’est pourquoi le mouvement du Jihad islamique est d’abord basé sur la foi en l’idée et en la voie, avant même l’organisation du mouvement en tant que telle. Ainsi, il est parvenu à surmonter l’attachement aux personnes au profit de l’attachement aux bases et principes sur lesquels s’appuie le mouvement du Jihad islamique en Palestine.

Par conséquent, nous apercevons que le mouvement n’a pas été affecté, sur le terrain et au niveau pratique, par l’assassinat de son premier symbole et secrétaire général fondateur, au contraire, nous pensons que le sang pur de docteur Shiqaqi a vivifié ces principes et leur a accordé encore plus de crédibilité, comme le martyr a dit une fois : « le mouvement dont le secrétaire général tombe martyr ne peut être vaincu ». Tout le monde réalise à présent que la place occupée par le mouvement du Jihad islamique dans le confit avec l’ennemi sioniste,  ne peut être débordée, et que le mouvement est parvenu à développer son action combattante sur le terrain, et renforcer sa présence dans la scène palestinienne et au niveau du monde musulman. Il a acquis une reconnaissance et un respect importants à tous les niveau. La direction actuelle du mouvement, qui a accompagné le dr. martyr dès le début de la fondation, a non seulement respecté les mêmes idées et principes sur lesquelles s’est basé le mouvement, malgré les difficultés et les conditions complexes, mais a réussi à développer l’action du mouvement et ses positions dans le cadre des ses propres constantes.

2 – Qu’a ajouté le projet de Shiqaqi à la scène palestinienne ?

- Il faut d’abord affirmer que le martyr Shiqaqi ne fut pas uniquement le dirigeant d’une organisation ou d’un groupe palestinien armé, bien qu’il ait été ingénieux sur ce plan, mais il était avant tout un penseur et un théoricien au sein du mouvement islamique comme en témoignent sa production intellectuelle et ses écrits. Le dirigeant martyr, que la miséricorde de Dieu soit sur lui, a pu résoudre de nombreux problèmes posés sur les scènes palestinienne et islamique, comme il a pu concrétiser ses réflexions en une méthodologie pratique et combattante claire.

Par exemple, il considérait que le conflit entre le patriotisme et le nationalisme d’un côté et l’islam de l’autre, qui avait déchiré le monde arabe au cours des années 70 du siècle dernier, était un conflit fabriqué, alimenté par les forces qui souhaitent déchirer la nation et paralyser ses capacités. C’est pourquoi le martyr fut le premier à avoir appelé à régler ce problème, considérant que le conflit avec l’ennemi sioniste rassemble l’islamiste, le patriote et le nationaliste, tout en mettant l’islam en avant.

De même, le docteur martyr fut le premier à lancer le slogan affirmant que la Palestine est la cause centrale du mouvement islamique, appelant les mouvements islamistes dans le monde à orienter leur boussole vers la Palestine, considérant que la libération de la Palestine est la principale confrontation avec le projet occidental dans la région, et présentant sa conception du projet sioniste comme fer de lance du projet occidental, et non seulement une occupation éphémère. Ces contributions et d’autres sont le noyau qui caractérise la vision du mouvement du Jihad islamique. Sur le terrain, le martyr a réussi à concrétiser sa vision, instaurée sur des bases coraniques, historiques et réelles, en déclenchant le jihad et la lutte armée à l’intérieur même de la Palestine, et en introduisant le mouvement islamique en Palestine. C’est l’heureux résultat que nous voyons aujourd’hui, où les forces de la résistance, et notamment islamiques, sont parvenues à accomplir d’importantes réalisations en s’attachant à l’idée de la lutte et de la résistance en Palestine.

3 – Quelles sont les difficultés et les entraves qui empêchent le mouvement du Jihad islamique à accomplir le projet de Shiqaqi ?

- Le mouvement du Jihad islamique en Palestine est attaché au projet du martyr Shiqaqi, basé sur trois données : l’islam, la Palestine, le Jihad (la lutte). C’est le fondement sur lequel a été bâti le mouvement du Jihad islamique, qui s’y attache encore. C’est pourquoi le mouvement tient à nouer les meilleures relations avec le mouvement islamique, avec tous ses courants et ses orientations, sur la base que la Palestine est la question centrale vers laquelle doivent se diriger tous les efforts, elle est la direction (qibla) de la lutte, qu’aucun doute ne peut traverser. 

Quant aux difficultés rencontrées pour accomplir ce projet, certaines sont dues à des conditions objectives, liées au conflit avec l’ennemi sioniste et aux circonstances vécues par la région, et d’autres dépendent de la situation palestinienne interne. Le mouvement n’agit pas dans le vide, il mène une guerre réelle contre l’ennemi sioniste qui vise ses dirigeants et ses cadres, par les poursuites, les assassinats et les arrestations, ce qui impose d’énormes défis au mouvement. De même, le mouvement est influencé par les conditions et les ambiances qui secouent la région, et notamment au cours de ces dernières années, où plusieurs guerres internes et troubles sanglants ont éclaté sur des bases confessionnelles et sectaires ou bien ethniques. Le mouvement tient à empêcher la question de la Palestine et de son peuple d’être entraînée vers le marécage de la sédition, et insiste sur la nécessité d’unifier tous les efforts vers la libération de la Palestine, qui est l’issue véritable à la permanence des conflits qui veulent saigner la nation, détruire ses ressources et ses potentialités, déchirer son unité et détruire l’avenir de ses jeunes et ses générations futures.

 Nous avons foi dans le fait que le conflit contre l’ennemi sioniste en Palestine est le véritable « jihad », en considération de ce que représente la Palestine en tant que question unificatrice, et du symbolisme doctrinaire, historique et civilisationnel qu’elle renferme d’une part, et parce que la confrontation avec le projet occidental nécessite d’affronter son fer de lance, le projet sioniste en Palestine. Sans cela, la nation ne saurait être unifiée et ne sortirait pas de son sommeil. Au niveau de la situation palestinienne interne, nous avons foi dans la nécessité de s’accrocher à l’unité interne, sur la base de la résistance et la nécessité d’ élaborer un projet stratégique palestinien unifié, qui protège notre cause et les droits de notre peuple et qui libère notre terre et nos lieux saints. C’est pour cela que nous sommes confiants dans le fait que le mouvement poursuit le même projet instauré par le martyr Shiqaqi, il le continue et s’y attache parce que ce projet a prouvé sa justesse sur le terrain même.

4 – Le mouvement du Jihad islamique s’écarte de toute participation aux institutions de l’Autorité (palestinienne) et se contente d’affirmer le rôle de la résistance. Certains ont jugé cette attitude non réaliste, disant que vous proposez un programme irréalisable. Que pensez-vous à ce propos ?

- la stratégie sur laquelle s’appuie le mouvement du Jihad islamique affirme que la libération de la Palestine est une question qui dépasse les capacités et les possibilités du seul peuple palestinien. C’est pourquoi le mouvement considère que le rôle de la résistance en Palestine se limite à deux points : d’abord mener une guerre d’usure contre l’ennemi sioniste, l’empêcher d’encercler notre peuple palestinien et ne pas lui permettre de fixer sa présence. La résistance a réussi en cela dans une grande mesure. Même l’ennemi a reconnu que la résistance constituait un danger existentiel pour son projet et sa présence dans la région, malgré les mauvaises conditions vécues par cette région. Le second point consiste à relever ou réveiller la nation arabo-islamique, responsable de la libération et du sauvetage de la Palestine. Selon cette vision, nous pensons que nous sommes en harmonie avec notre conception de la gestion du conflit, nous pensons qu’il s’agit d’une vision réaliste qui a prouvé sa justesse, sa sincérité et son réalisme. La preuve en est que ceux qui disaient que la résistance est vaine ont dû en fin de compte reconnaître son rôle et son efficacité. C’est pourquoi, au mouvement du Jihad islamique, nous pensons que la participation dans les appareils de l’Autorité, dans ce sens, constitue une entrave à la résistance, et lui impose un comportement différent qui peut entraver le mouvement de résistance et mettre des freins à son développement, comme cela peut l’entraîner dans des conflits et querelles internes qui ne servent pas la résistance.

5 – Comment voyez-vous l’avenir du mouvement dans le cadre des crises et changements vécus par les Etats arabes ?

- Malgré la confusion de la situation dans de nombreux Etats arabes, et malgré notre grande peine pour toute goutte de sang versée et les séditions qui bouleversent la région arabe, nous avons foi dans le fait qu’il y a une issue vers laquelle tous doivent se diriger aujourd’hui, c’est l’unité de tous les efforts pour affronter l’ennemi sioniste, le fer de lance du projet occidental, pour sortir du marécage de l’usure. C’est pourquoi nous voyons que l’avenir du mouvement du Jihad islamique est lié au développement de la conscientisation de la nation arabo-islamique, et notamment des fils du mouvement islamique. Nous sommes certains et confiants dans l’avenir du projet du mouvement, car c’est un mouvement qui s’appuie sur une nation, et non seulement une organisations armée.

6 – Comment voyez-vous le présent du mouvement du Jihad islamique aujourd’hui, 19 ans après le martyre de son fondateur ?

- Je pense que toute personne équitable ne peut que constater que le mouvement du Jihad islamique avance selon une vision ferme et accomplit une action prodigieuse, et il est en développement constant, que ce soit sur le terrain de la résistance et de la lutte contre l’ennemi sioniste ou au niveau de la justesse des idées et des bases auxquelles il s’accroche, qui prouvent jour après jour qu’il sut affronter les défis, malgré les conditions difficiles. C’est pourquoi nous sommes confiants dans le présent et l’avenir du mouvement, car le mouvement du Jihad islamique, en toute simplicité, ne veut rien pour lui-même, mais il est objectivement rattaché au mouvement de la nation et à sa cause centrale en Palestine.


Entretien traduit par Baladi.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Résistances

Même auteur

Abu Imad Rifai