Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2574 fois

Cisjordanie -

La Cisjordanie morcelée par l'occupation

Par

La pression israélienne sur les cités, les villes et les villages palestiniens en Cisjordanie est maintenant si forte que leurs habitants doutent de leur propre capacité à survivre.
Les 540 checkpoints et barrières israéliens fragmentent tellement ce petit bout de territoire qu'ils détruisent l'économie palestinienne.
La justification d'Israel pour le Mur qui fragmente la Cisjordanie et pour la restriction au déplacement des Palestiniens était d'arrêter les kamikazes et les attaques armées. Mais en réalité, la Cisjordanie a été réoccupée.

Nablus, autrefois le coeur de la Cisjordanie , est comme une ville de fantôme. Il y a dix ans c'était un centre commercial actif mais aujourd'hui il y a peu de voitures dans les rues et la moitié des magasins ont été fermés.

"Chaque jour, je me lève à 6h30 du matin et puis j'attends trois heures au checkpoint israélien avant que je puisse aller au village d'Awarta à 10km de Naplouse où j'enseigne dans une école", dit Iman Iskander.

"Souvent, je suis tellement en retard que je manque les trois premiers cours. C'est l'enfer. Avant que je rentre à la maison, je suis tellement fatiguée et en colère que, parfois, je veux frapper mes enfants".

Depuis les derniers sept mois, elle, comme d'autres professeurs palestiniens, n'a pas été payée de son salaire mensuel de 500 dollars (400 Euros).

Le gouvernement palestinien n'a pas d'argent pour payer les professeurs parce que le gouvernement israélien retient les recettes des taxes et les donateurs étrangers n'ont pas versé de financement depuis que les Palestiniens ont voté pour le Hamas au gouvernement.

La société palestinienne, attaquée de toutes parts, s'effrite finalement en Cisjordanie . Les nouvelles routes reliant les colonies israéliennes n'ont même pas de pancartes.

Et les colonies continuent à se développer. Israël a annoncé la construction de 690 maisons dans deux colonies juives de Cisjordanie où vivent 2.4 millions de Palestiniens et 240.000 colons.

La justification d'Israël pour le Mur qui fragmente la Cisjordanie et pour la restriction au déplacement des Palestiniens était d'arrêter les kamikazes et les attaques armées. Mais en réalité, la Cisjordanie a été réoccupée.

La vallée du Jourdain a réellement été annexée.

A Naplouse, Isam Abu Baqr, le chef du Fatah, indique que les Israéliens "ont le contrôle à 100% de la Cisjordanie . Nous sommes dans une situation tragique".


Le Fatah à Naplouse semble plus occupé à combattre le Hamas qu'à résister aux Israéliens.

Les écoles d'état sont presque toutes fermées en raison d'une grève des professeurs soutenue par le Fatah qui demandent le paiement de leur salaire.

Le gouvernement du Hamas ne peut pas satisfaire les demandes des professeurs puisqu'il n'a pas d'argent.

"A quoi cela sert de faire pression sur un gouvernement en faillite ?" demande Abdul Rahman Imran.



A VOIR :
Le Mur de la Honte d'Alternate focus
durée : 28mn 31s - en anglais

le superbe hommage rendu par Hany Bezem au peuple palestinien
durée : 5 mn 58 - musique : Linkin Park

Source : http://news.independent.co.uk/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Colonies

Même auteur

Patrick Cockburn

Même date

6 septembre 2006