Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4209 fois

Jérusalem -

La Israel-Veolia "Connexxion"

Par

Adri Nieuwhof est une psychologue et une avocat des droits de l'homme.

Le partenariat de Veolia dans le projetde construction israélien d'une ligne de tramway sur le territoire palestinien occupé à Jérusalem-Est a attiré l'attention des groupes pro-palestiniens du monde entier qui ont répondu à l'appel de la société civile palestinienne pour des campagnes de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israel.

La Israel-Veolia 'Connexxion'


Dessin du tramway à Jérusalem
Appel de la Société civile palestinienne


En se basant sur un précédent article concernant la ligne de tramway à Jérusalem-Est avec le siège social de Veolia Environnement en France et une banque hollandaise qui a investi dans l'entreprise (1), explorons l'historique de la multinationale Veolia Environnement.


Veolia Environnement

L'entreprise Veolia a été créée en 1853 en France sous le nom de Compagnie Générale des Eaux (CGE).

Avant que l'entreprise devienne la société Vivendi en 1998, la CGE était l'une des deux plus grandes entreprises de traitement des eaux au monde.

En 2002, après que Vivendi ait vendu ses parts de la CGE, la compagnie a changé de nom et est devenue Veolia.

L'entreprise multinationale a acquis diverses entreprises dans les domaines de l'eau, de la gestion des déchets, de l'énergie et du transport, qui ont toutes été "rassemblées" sous le nom commun de Veolia en 2005.

Veolia Environnement déclare qu'il est le leader mondial dans les services environnementaux avec plus de 270.000 employés et il a généré un chiffre d'affaires de 25.2 milliards d'Euros en 2005.

Veolia Transport est en actif dans 24 pays au monde, y compris en Belgique, au Canada, au Danemark, en Espagne, en Irlande, en Norvège, aux Pays Bas, en Suède et en Suisse. Sur le site internet de Veolia (2), on peut trouver une vue d'ensemble de Connex/Veolia Transport.

En juin 2006, Veolia a lancé une campagne avec l'aide d'une importante agence de publicité (ndt : BETC Euro-RSCG), sous le slogan "si quelqu'un dit environnement, quelles sources lui viennent à l'esprit ?"


Veolia en Israël

Sur IsraëlValley, le site internet officiel de la Chambre de Commerce France-Israël (3), on peut trouver une vue d'ensemble des activités de Veolia en Israël. Comme le fait remarquer un directeur de Veolia, l'entreprise est "très présente" en Israël.

Via l'entreprise Onyx, Veolia est impliqué dans la gestion des déchets israéliens.

Veolia Water est un partenaire majeur dans l'exploitation de la plus grande usine de dessalement au monde dans son genre à Ashkelon.

Veolia Energie (Dalkia) est également actif et de Veolia Transport (Connex) a récemment gagné un contrat pour le fonctionnement de soixante autobus entre Tel Aviv et Netanya.

Selon le directeur de Veolia, "la vie en Israël diffère seulement de l'Europe à un niveau : de temps en temps, il y a une alerte pour les roquettes Qassam qui sont tirées de la Bande de Gaza".



La route du tramway de Jerusalem.

L'Ambassade de France en Israël fournit également des informations sur Veolia Environnement.
L'ambassade indiquait à fin août sur son site internet que Veolia travaillait en Israël depuis 1993 et qu'elle était devenue la "principale entreprise française travaillant en Israël". (4)

L'ambassade signale également que Veolia a donné un million de shekels à "Voila ! Une saison française en Israël", un événement culturel qui s'est déroulé de mai à juillet dernier pour promouvoir culture française en Israël. (5)

Veolia Israël était le principal partenaire de cet événement. (6)
Six autres partenaires français et israéliens, dont les villes de Paris et de Toulouse, ont également soutenu cet événement.



Veolia en eaux troubles

Veolia, anciennement connu sous le nom de Vivendi Universal, est bien connu pour avoir été fortement impliqué dans la corruption d'entreprises. Public Citizen, l'association de consommateurs à but non-lucratif fondée par Ralph Nader, rapporte :

Les convictions de corruption, des raids dans les bureaux de l'entreprise par des enquêteurs à la recherche de preuves, des actions collectives déposées en justice par des actionnaires des deux côtés de l'Atlantique, les effondrements du prix de ses actions et de sa réputation de solvabilité, une dette massive nécessitant une vente rapide des capitaux, un chef d'entreprise critiqué et finalement évincé, une incertitude financière vertigineuse, une crise d'identité : peu de gens se demandent si Veolia a réussi péniblement à se distancer de son parent d'autrefois. 7

Une recherche internet sur Veolia prouve que la compagnie attire toujours régulièrement l'attention négative des médias.

En 2004, Emmanuel Petit, l'administrateur d'une entreprise appartenant à Veolia qui a été impliqué dans des affaires au Moyen-Orient, a soulevé publiquement son inquiétude concernant une pratique en matière de corruption à Dubaï. Veolia et/ou Total auraient reçu dix-huit millions de dollars en échange d'un contrat de deux cents millions de dollars pour la construction d'une usine de dessalement.

En 2005, Petit a indiqué au procureur français qu'il avait reçu des menaces de mort. Son épouse a été attaquée avec un couteau ouvre-boîte. (8)

En novembre 2005, le Sydney Morning Herald indiquait qu'une des filiales américaines de Veolia faisait l'objet d'une enquête fédérale sur une soi-disant falsification de données sur la qualité de l'eau.

Une autre était poursuivie par la ville de Rockland, Massachusetts, pour des violations de contrat, après que l'administrateur de la ville ait été conseillé de mettre fin à son contrat pour une usine d'eaux usées avec l'entreprise. (9)

Un autre scandale impliquant Veolia a également attiré une attention considérable.

Le 18 novembre 2005 fût une journée d'action internationale contre Connex en soutien aux employés Suédois qui protestaient en général contre la politique anti-syndicale de Connex et en particulier contre l'attaque sur Johansson, le Président du syndicat des conducteurs de métro de Stockholm,. En tant que syndicaliste, Johansson se focalisait sur la sécurité et un environment de travail sain (10)

On peut trouver d'autres rapports sur Internet au sujet des autres grèves des employés de Connex. Des grèves ont été entreprises en Grande-Bretagne au sujet des questions de sécurité (11) et en Finlande au sujet d'une pratique de contrats d'embauche à courte durée (12)


Si quelqu'un dit Veolia, quelles sources viennent à l'esprit ?

Public Citizen a publié un rapport : "Veolia Environnement : Un Profil d'entreprise dans le contexte de son eau pour tout programme en février 2005. Le rapport, disponible sur le site internet de Public Citizen, conclut :

En dépit de l'expérience professionnelle mondiale de Veolia dans la corruption, les promesses brisées, la dégradation de l'environnement, l'escroquerie dans les prix, le brouillage, le fourvoiement et le secret, la plus grande entreprise de l'eau au monde continue à avoir le soutien substantiel des poches des puissants des cercles financiers et politiques. Parfois, l'industrie de l'eau privée a recueilli ce soutien à l'ancienne mode : en subornant des officiels .....

Alors que publiquement, les services d'eaux sont parvenus à fournir une eau propre, sûre et accessible à toute votre famille, en privé, les services d'eau (comme Veolia Water) sont parvenus à vous prendre autant d'argent qu'il était possible …. Veolia n'est pas la solution. Mais comme l'entreprise l'a démontré maintes et maintes fois, dans chaque coin du globe, Veolia fait partie du problème.(13)

La participation de Veolia dans le projet de tramway à Jérusalem-Est a mené à des protestations internationales.

La compagnie irlandaise de tramway Luas, appartenant à Veolia, a été forcée par Ireland-Palestine Solidarity Campaign d'annuler son contrat avec les autorités israéliennes de Jérusalem.

Amnesty International France a demandé à Veolia de ne pas signer le contrat parce que cela pose des questions sérieuses au sujet des violations du droit international.

Donc, si quelqu'un dit Veolia, quelle source vous viendra à l'esprit ?



NOTES

[1] A. Nieuwhof, Isolons Israël - Campagne pour la justice!, Stop the Wall Campaign (25 Juin 2006)

[2] Veolia Transport

[3] Israël Valley : Site Officiel de la Chambre de Commerce Israël France

[4] Ambassade de France en Israël

[5] Voila!

[6] Ambassade de France en Israël

[7] Public Citizen

[8] Menaces sur un homme qui parle trop, Liberation (11 Juillet 2006)

[9] Bidder's links to corruption claims, Sydney Morning Herald (26 November 2005)

[10] Alerte d'Action Internationale : Connex est une menace à la sécurité et à la démocratie, Indymedia (18 Novembre 2005)

[11] Rail strike brings victory, The Guardian, (9 February 2000)

[12] Ambassade de Finlande au Japon

[13] Veolia Environment : profil d'entreprise (PDF) Public Citizen, 2005

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Boycott

Même auteur

Adri Nieuwhof

Même date

14 septembre 2006