Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1521 fois

Palestine -

La conception du changement chez Hamas

Par

Depuis que le Hamas a emporté les élections législatives, les forces de l’oppression se sont alliées contre le mouvement pour le forcer à tout prix à abandonner ses objectifs et ses principes.
Toute personne douée de raison comprend les objectifs de cette alliance pécheresse, mais ce qui reste incompréhensible, ce sont les agressions menées contre le Hamas par ceux qui se parent de résistance.

La contradiction, c’est que certains considèrent comme mécréance les élections, et comme polythéistes les assemblées législatives et voilà qu’au moment où le Hamas gagne les élections, ces individus demandent au mouvement d’appliquer la Sharia selon leurs conception et non la conception du Hamas, qui s’est engagé dans la voie de la représentativité.

Elections, « Conseil de mécréance » et demandes d’appliquer la loi islamique selon une conception qu’il considère comme impie, d’infinies contradictions parsèment la tentative de certains qui souhaitent atteindre le fil du changement.

Mais ce changement qu’ils prônent n’aboutira qu’à la destruction du mouvement et de la société.

Ceci n’est pas un scénario imaginaire, la réalité et les faits sur le terrain le prouvent. Les visions du changement sont diverses, et chaque parti ou groupe s’est mis à ausculter la maladie dont souffre la communauté selon sa logique idéologique.

Les visions se sont diversifiées même parmi les mouvements islamiques, et au lieu de considérer ces divergences comme une preuve de vitalité de l’Islam, certains, comme al Zawahiri (tout en insistant sur notre refus total de certains de ses actes), cherchent, du haut de sa tour d’ivoire, à transformer ces divergences en confrontations.

Il ne voit pas du haut de sa tour ce que subissent les habitants des territoires palestiniens, car il effectue ses calculs à partir d’une réalité fictive qu’il s’imagine du fait de son entourage avec lequel il interfère. Cette vision est celle qui se base sur le changement unilatéral ou unidimensionnel.

Entre ces divergences d’opinions la question suivante se pose : est-il possible à un mouvement ou a un parti de représenter la société dans un projet de changement ?

Pour répondre, il s’agit d’exhiber une expérience islamique qui possède les facteurs de réussite : l’expérience du Hamas.
Sans aucun doute, l’homme constitue l’axe principal du changement et de la civilisation, première concernée par le changement.

Il est nécessaire que les énergies convergent vers cet axe pour le réformer et le remettre dans le droit chemin, afin qu’il devienne un membre actif de la société, participant régulièrement à l’avancée de la roue du changement.

C’est en se fondant sur cette conception que le Hamas a adopté le processus de mouvement et de développement.

Le mouvement a cherché à déconstruire et reconstruire les facteurs du changement, face à la négligence et ses conséquences qu’est l’absence d’une prise de conscience religieuse sur la fonction sociale du citoyen, comme l’explique Malek Ibn Nabi.

Les signes de ce laxisme, qu’est l’absence de liens sociaux entre les membres de la société, ont fait du Hamas, mouvement patient et zélé, le principal instigateur de ce changement social.

A ceux qui soi-disant pleurent Cheikh Ahmed Yacine, al Rantissi, et la situation dans laquelle le Hamas se trouve actuellement : ces larmes de crocodiles sont la preuve de l’absence d’un projet clair de changement dans leur mentalités. Si une telle idée existait, ils auraient séché ces larmes.

La politique du Hamas, quant à elle, est basée sur une vision claire exprimée par Cheikh Ahmed Yacine, et Cheikh al Rantissi, et qui est inspirée de l’Imam martyr Hassan al Banna.

Pour prouver l’existence de cette vision dans la pensée de l’imam Cheikh Yacine, il faut revenir aux débuts du travail acharné mené par le Cheikh afin d’arriver à la pratique religieuse, et raviver la pensée religieuse dans la société selon une vision cherchant à réformer les individus.

Il travailla patiemment et sans relâche selon cette stratégie de "préparation" durant quatorze années, en commençant par instituer le Centre islamique en 1973.

Malgré les provocations, il persévéra sur sa stratégie sans se précipiter pour arriver aux rendements de son action : ceci jusqu’au déclenchement de l’Intifada en 1987.

Le martyr ne s’est pourtant pas éloigné de sa vision qui est restée au centre de sa stratégie de réforme.

Il fit du combat armé l’un des bénéfices de son action, de manière à participer au maintien de cette conception du changement, ce que le Hamas a implanté s’est alors maintenu et est parvenu à influencer l’entourage régional et international.

En effet, le processus de réforme doit être enraciné dans une large et solide base populaire pour une meilleure interaction et pour élargir et solidifier cette base populaire de telle manière à pouvoir faire face aux ouragans et tempêtes auxquels est confrontée la Palestine.

Grâce à sa solide base, le Hamas est parvenu à pénétrer la bataille politique, malgré les conditions difficiles qui faillirent le détruire, et malgré les ouragans de la scène politique.

Hamas a signé l’accord de la Mecque dans une vision légitime mais imprégnée de réalisme dans sa connaissance de la réalité factuelle ainsi que ses défauts.

Cela lui donna la force de continuer ce changement, et de contrôler le contexte afin que ce processus de réforme ne s’arrête pas.

Pour perpétuer ce changement, le Hamas révéla sa capacité à se retirer, à avancer, à négocier et à manœuvrer sans pour autant se détacher d’une semelle de la conception légitime. Et ceci est l’une des caractéristiques de cette religion bénie.

C’est avec cette vision et cette solidité renforcée que le Hamas continue son projet de changement dans l’ensemble des domaines de la vie.

Le mouvement croit que le changement ne se réalisera pas par un décret administratif où par une signature : la réforme est ce qui permet de souder la société autour d’une idée qui va bien au-delà de l’oppression, car un changement par la force risque d’être renversé, et donc la perte des succès réalisés.

La conception pacifique du Hamas pour le changement a permis d’alléger l’écart entre la théorie et la pratique de cette conception dans la réalité.

Le Hamas est parvenu, avec la participation active de sa base populaire, à effectuer des changements qui participèrent à la création d’un esprit de corps dans la société où chaque personne participant à la réalisation des objectifs de réforme possède la responsabilité de perpétuer ce mouvement et de préserver ses succès.

La conception du changement à partir de la population garantie au projet un large support de l’opinion, de même qu’un support matériel et moral.

Quant au changement par le haut, celui-ci resterait limité et restreint à la vision adoptée par le leadership qui refuserait la diversité et la divergence au nom de la sacro sainteté de l’opinion de son groupe ; avec ce qui en résulte d’injustice dans la société.

Cette vision du changement que prône Hamas et qu’il a adopté depuis le début de sa création jusque maintenant, prouve que le mouvement peut remplacer la société dans la réforme.

Autrement, la vision hasardeuse sans réels objectifs clairs et ordonnés prendra le dessus, et aboutira à une perte de contrôle et des conséquences inattendues menant à la perte et à la destruction assurées !

La vision du Hamas est claire, et ses objectifs sont fixés avec précision selon une conception légitime basée sur la participation de la société dans le processus de changement afin de garantir son maintien ; et dont l’avancée s’inspire de la vie du Prophète Mohammed (que la Paix soit sur lui).


Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Résistances

Même date

20 mars 2007