Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4099 fois

Egypte/Israël -

La coupure du gaz perturbe les relations entre Israël et l’Égypte

Par

Article du 8 mars 2011

Plus d'un mois après que l’Égypte ait interrompu les livraisons de gaz à Israël suite à un soi-disant sabotage dans la péninsule du Sinaï, les autorités israéliennes commencent à s'impatienter et à douter des explications égyptiennes, dit la presse israélienne du 7 mars.

La coupure du gaz perturbe les relations entre Israël et l’Égypte

L’Égypte a suspendu les livraisons de gaz vers Israël et la Jordanie au début de février, en pleine fièvre révolutionnaire et suite à l'explosion d'un gazoduc dans le Sinaï.

Les deux pays sont fortement tributaires des ressources énergétiques que leur vend Le Caire. Le gaz égyptien représente 40% de l'approvisionnement israélien et jusqu'à 80% de l'électricité jordanienne.

Les autorités égyptiennes ont annoncé, peu après l'explosion dont les causes sont toujours inconnues, que les livraisons reprendraient sous peu. Depuis, Le Caire a reporté cinq fois le rétablissement des livraisons, ce qui a obligé tant Israël que la Jordanie à recourir à leurs réserves en charbon et en diésel. Le week-end dernier, une avarie dans les locaux d'une usine, en face des côtes israéliennes, a laissé le pays sans gaz naturel pendant plusieurs heures, contribuant à aggraver ce que l'on nomme déjà "la crise du gaz" en Israël.

Des sources gouvernementales istaéliennes citées hier par le quotidien Maariv font peu de crédit aux explications égyptiennes, qui imputent les retards à des problèmes techniques dans le gazoduc d'El Arish. Les sources officielles consultées croient que la décision égyptienne cachent des motivations politiques et que les nouveaux dirigeants du Caire craignent de prendre des décisions qui pourraient être interprétées comme favorables à Israël.

L'ambassadeur israélien en Égypte a demandé récemment au chef du gouvernement militaire qui dirige le pays, Hussein Tantaoui, d'ordonner la reprise des livraisons.

Les analystes israéliens redoutent que soient modifiées les conditions de l'accord énergétique, comme celles du traité de paix qu'Israël et l’Égypte ont signé en 1979, suite à la révolution et aux changements de cabinet.

Amos Gilad, haut responsable du ministère de la Défense israélien, se rendra au Caire dans les prochains jours, comme nous l'ont confirmé des sources officielles.


Source : El Pais

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte/Israël

Même sujet

Energie

Même auteur

El Pais

Même date

12 mars 2011