Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2782 fois

USA -

La couverture du Moyen-Orient par les journalistes est superficielle et déformée

Par

Le nouveau livre de Robert Fisk est intitulé : "The Conquest of the Middle East." ("La Conquête du Moyen-Orient)

En "Occident", les journalistes devraient ressentir un sentiment de culpabilité pour, en grande partie, ce qui se passe au Moyen-Orient parce que, sous couvert de leur crédulité, ils achètent une version factice des événements.
Leurs références constantes à une "barrière" au lieu d'un mur, aux "quartiers" au lieu des colonies, leur description de la Cisjordanie comme étant "disputée" au lieu d'occupée, ont multiplié une sorte de négligences dans la rédaction de leurs articles sur le conflit Israelo-Palestinien.

Tout comme il le faisait en Irak lorsque tant de journalistes des quotidiens du Grand Occident et des chaines de télévision utilisaient la description risible des féroces insurgés de l'Ambassadeur américain, Bremer, comme étant des "dead-enders" ou "remnants" - la même expression est toujours utilisée par nos collègues à Kaboul lorsqu'ils font référence aux insurgés Taliban qui sont aidés, en dépit des démentis du Général Musharraf, par les services de renseignements pakistanais, l'ISI.

Cependant, ce qui est pire, c'est le manque d'information sur la véritable politique des gouvernements.

Pourquoi, par exemple, n'y a-t'il eu de traitement en première page de la conférence de Herzliya de cette année, la plus importante "messe" de définition de la politique d'Israël ?

La plupart des principaux personnages du gouvernement israélien - ils devaient encore être élus – y assistaient.

La conférence est le lieu où Ehud Olmert a suggéré, pour la première fois, de découper la Cisjordanie : "Le choix se situe entre permettre aux Juifs de vivre sur l'ensemble de la terre d'Israël" - la "Terre d'Israël" dans ce contexte inclut la Cisjordanie – "et vivre dans un Etat avec un mandat à majorité Juive en abandonnant une partie de la terre d'Israël. Nous ne pouvons pas continuer à contrôler des parties de territoires où vivent la plupart des Palestiniens."

Cependant, la plupart des orateurs ont approuvé qu'il soit donné aux Palestiniens un Etat sur ce qui resterait après que les colonies énormes ait été incluses derrière le mur.

Benjamin Netanyahu a même suggéré que le mur devrait être déplacé plus profondément à l'intérieur de la Cisjordanie . Mais les implications étaient évidentes.

Un état palestinien sera autorité, mais il n'aura pas de capitale à Jérusalem-Est ni de lien entre Gaza et les morceaux de Cisjordanie qui seront donnés.

Donc, il n'y aura pas paix, et les termes "Palestinien" et "terroriste" seront, encore, inextricablement liés par Israël et les États-Unis

Il y a eu des articles dans la presse israélienne au sujet de Herzliya, dont un rédigé par Sergio Della Pergola dans lequel il a alerté sur la "menace" en Israël du taux de natalité des Palestiniens et a conseillé que "Si la corde démographique n'arrivait pas en 2010, elle arriverait en 2020."

Des précédentes conférences avaient abordé le besoin possible de l'abrogation des droits à la citoyenneté de certains Arabes israéliens.

Déjà cette année, "Haaretz" avait publié un sondage d'opinion dans lequel 68% des Juifs israéliens disaient refuser de vivre dans le même bâtiment qu'un Arabe – 26% l'acceptaient - et que 46% des Juifs israéliens disaient refuser à un Arabe d'entrer dans leur maison.

La tendance à la Ségrégation a augmenté car le niveau de vie des personnes interrogées a chuté - comme on aurait pu s'y attendre - et il n'y a aucun sondage d'opinion palestinienne, bien que les Palestiniens pourraient préciser que des dizaines de milliers d'Israéliens vivent déjà sur leur terre dans les colonies énormes de Cisjordanie , dont la majorité d'entre elles resteront, illégalement, entre les mains des Israéliens.

Tous ces détails sont disponibles dans la presse arabe - et naturellement, dans la presse israélienne, mais ils sont en grande partie absents de nos propres journaux. Pourquoi ?

Même lorsque Norman Finkelstein a écrit un rapport universitaire accablant sur la façon dont la Cour Suprême israélienne avait "prouvé" la légalité du Mur - considéré comme illégal par la CIJ de La Haye - , il a été pratiquement ignoré en Occident.

Tout comme aux Etats-Unis (ndt : et en France aussi !), le rapport des universitaires sur le pouvoir du Lobby israélien a été ignoré jusqu'à ce que les sarcasmes habituels d'"anti-sémitisme" aient forcé les journaux traditionnels à écrire sur le sujet, quoique de façon évasive et apeurée.

Il y a tellement d'autres exemples de notre peur de la vérité sur le Moyen-Orient.

Est-ce vraiment le mieux que nous puissions faire, nous, journalistes ? En dehors de l'infatigable Seymour Hersh, il ne reste aucun correspondant qui fasse véritablement un travail d'investigation dans la presse américaine (ndt : et dans la presse française !!)

Mais défier les autorités ne devrait pas être difficile. On ne demande à personne de cesser les reportages honnêtes sur les tyrannies Arabes.

Nous sommes toujours invités à nous demander – et nous devrions nous demander - pourquoi le monde Musulman a produit autant de dictatures, la plupart d'entre elles soutenues par "nous". Mais il y a trop de coins sombres dans lesquels nous ne regardons pas.

Par exemple, où sont les prisons secrètes de torture de la CIA ? Je connais deux journalistes qui connaissent ces endroits. Mais ils restent silencieux, sans aucun doute dans l'intérêt "de la sécurité nationale"

Et donc, nous faisons de même avec la tragédie du Moyen-Orient, en racontant au monde que les choses vont mieux quand elles deviennent pires, que la démocratie est florissante quand elle est inondée de sang, que la liberté ne se fait pas sans "les douleurs de l'accouchement" quand la femme tue le bébé.

Il a toujours été dans mon opinion que les peuples de cette partie de la terre aimeraient avoir un peu de notre démocratie. Ils voudraient quelques paquets des droits de l'homme de nos étagères de supermarché.
Ils veulent la liberté. Mais ils veulent un autre genre de liberté : se libérer de nous. Et cela, nous n'avons pas l'intention de le donner.

C'est pourquoi notre présence au Moyen-Orient se dirige vers plus de ténèbres. C'est pourquoi je m'assieds sur mon balcon en me demandant où aura lieu la prochaine explosion. Soyez sûrs d'une chose, cela arrivera.

Peu importe que Ben Laden soit mort ou vivant. Parce que, comme les scientifiques nucléaires, il a inventé la bombe. Vous pouvez arrêter les scientifiques nucléaires du monde entier mais la bombe a été fabriquée. BinLaden a créé Al-Qaeda au Moyen-Orient. Il existe. Sa présence n'est plus nécessaire.

Et sur ces terres, il y a des légions de jeunes hommes prêts à frapper encore, contre nous, contre nos symboles, contre notre histoire.

Et oui, peut-être que je devrais terminer tous mes reportages avec les mots : Faites attention !



NOTE DE L'ISM

Nous vous demandons à vous, citoyens responsables, de ne pas être complices du génocide palestinien :


1 - Protestez auprès de l'Ambassade d'Israël :

En France :

• Ambassade d'Israël en France :
3, rue Rabelais
75008 Paris
Téléphone: 01.40.76.55.00
Fax: 01.40.76.55.55
Email: information@paris.mfa.gov.il

ou en cliquant sur ce lien


• Office du Tourisme Israélien en France
Email : infos@otisrael.com


En Suisse :

Ambassade d'Israël en Suisse :
Alpenstrasse 32
3006 Berne
Suisse

Téléphone:
Ambassade: 031 356 35 88
Service d'information: 031 356 35 09
Consulat: 031 356 35 87

Fax:
Ambassade : 031 356 35 56
Consulat : 031 356 35 55

Email: info@bern.mfa.gov.il

Pour les autres ambassades, voir l'adresse suivante :
http://www.embassyworld.com/embassy/israel1.html
ou
http://www.embassyworld.com/embassy/israel2.html



2 - Ecrivez au Président de la République et au Ministère des Affaires Etrangères pour que notre gouvernement fasse pression auprès du Conseil et de l'Assemblée Générale des Nations Unies dans le but de mettre en application l'article 41 de la Charte des Nations-Unies, c'est à dire le BOYCOTT D'ISRAEL AU NIVEAU INTERNATIONAL !.

Par mail : http://www.elysee.fr/ecrire/mail.htm

ou par voie postale (votre courrier est alors dispensé d'affranchissement), à l'adresse suivante :
Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Ministère des Affaires Etrangères :
http://www.france.diplomatie.fr/courrier/default.asp?code=actu


Bureau du Coordinateur Spécial des Nations Unies,
Gaza
Email : unsco@palnet.com
Fax: 00.972.8.282.0966



3 - Ecrivez à vos élus, à vos représentants auprès du gouvernement, au Président de la République, au bureau de l'Union-Européenne à Jérusalem pour demander :

a) la suspension de l'accord d'Association Union Européenne-Israël
b) la mise en application de l'article 1 de la Convention de Genève
c) la cessation de toute collaboration avec le gouvernement israélien, en particulier dans les domaines scientifique, économique, technologique et militaire.

connaitre l'élu de votre région

connaitre votre représentant au sénat

Bureau de l'Union Européenne à Jérusalem
Email mailto@delwbg.cec.eu.int
Fax : 00.972.2.532 6249



4 - Surveillez vos journaux locaux, nationaux, les télévisions et n'hésitez pas à leur faire part de vos critiques concernant la couverture médiatique des événements en Palestine et en Israël.

Vous trouverez une liste d'adresses électroniques des médias sur le site internet de Vigie Média Palestine : cliquez ici

Envoyons également de lettres à leurs courriers des lecteurs.


Source : http://www.informationclearinghouse.info/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Robert Fisk

Même date

11 septembre 2006