Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1937 fois

Vallée du Jourdain -

La machination du Mur Est de Ségrégation

Par

Créé en 1990, l’Applied Research Institute de Jérusalem (ARIJ) est une organisation à but non lucratif dédiée à promouvoir le développement durable dans les Territoires Occupés Palestiniens et l’auto-suffisance du peuple palestinien par un plus grand contrôle de leurs ressources naturelles.

À la lumière de la situation difficile des négociations entre les Palestiniens et Israéliens, ces derniers cherchent à saisir des occasions pour mettre la main sur les terres palestiniennes, principalement sur la partie Est de la Cisjordanie en activant des projets de développement, qui ont pour objectif de relier les colons aux terres et d'en augmenter même leurs nombres.
"Prenez garde; la terre située à l'Ouest de la Cisjordanie subit une attaque féroce de la part de l'Etat israélien qui a envie et projette de prendre ce secteur suite à la guerre de 1967.'

En juillet 2004, le Ministre de l'Agriculture israélien a présenté un programme de développement sur 31.000 Dunums (qui seront confisqués aux Palestiniens) pour développer les zones de colonisation israéliennes et pour accroître la population des colons en augmentant les incitations du secteur de la colonisation agricole israélienne dans la Vallée du Jourdain, en plus d'une augmentation du nombre de logements; bien que de nombreuses colonies soient à peine occupées.

A cette époque, la proposition de développement n'a pas obtenu d'approbation et n'était pas faite pour rester.

Comme les ambitions israéliennes sont stimulées, ils ont réactivé la proposition de développement au cours de la dernière semaine de juin 2005, et le Premier Ministre israélien Sharon ainsi que le comité financier ont approuvé le projet d'investir 50 millions de $ par an au cours des cinq prochaines années pour renforcer la colonisation dans la Vallée du Jourdain.

Interrogé sur la Vallée du Jourdain, le Ministre de la Défense israélien, Shaul Mofaz a déclaré à dans un interview donné à Al-Jazeera le 10 juillet 2005 : 'Nous ne la donnerons jamais (la Vallée du Jourdain), aussi nous devons nous assurer que nous pourrons continuer à vivre ici dans toutes les situations." Jerusalem Post, 11 juillet 2005.

"Prenez garde; la terre située à l'Ouest de la Cisjordanie subit une attaque féroce de la part de l'Etat israélien qui a envie et projette de prendre ce secteur suite à la guerre de 1967.'

De nos jours, la bataille sur le Mur Ouest de l'Apartheid en Cisjordanie Occupée détourne l'attention des autres actions israéliennes également significatives dans d'autres régions, et même si le mot 'détourner' n'est pas tout à fait exact, cela y ressemble parfaitement quand on voit ce qui se passe sur le front Est du territoire de la Cisjordanie Occupée.


Les Israéliens ont contemplé pendant un certain temps le Mur Ouest de la Ségrégation et les frontières Est de la Cisjordanie et en vérité, ce n'était pas un résultat de l'Intifada actuelle, mais cela les a arrangé pour l'utiliser comme prétexte afin d'exécuter le projet du Mur de la Ségrégation.


La bataille actuelle sur le Mur Ouest de Ségrégation a détourné toute l'attention de ce qui se passe sur la frontière Est de la Cisjordanie parce que les Israéliens n'ont pas encore agi, cependant, les projets israéliens pour le Mur oriental de Ségrégation sont en passe de saisir 29% (1664 km2) de la surface totale de la Cisjordanie .



Contrairement à la topographie du Mur de Ségrégation sur la frontière ouest de la Cisjordanie , la Zone Est de Ségrégation n'aura aucune structure physique pour confiner le secteur à isoler;

Néanmoins, l'armée israélienne devrait prendre le contrêle du secteur avec plus de 30 checkpoints contrêlés par des militaires le long des 200 kilomètres du secteur qui s'étend du Nord au Sud. Il convient encore noter que les 852 km2 de la Zone Est de Ségrégation sont déjà classifiés en tant que Zone Militaire Fermée et l'ont été presque juste après l'occupation israélienne de la Cisjordanie en 1967.

De plus, 703 km2 de la Zone Est de Ségrégation ont été illégalement classifiés comme Terres d'Etat au cours des années d'occupation.

Il y a 43 colonies israéliennes avec une population de moins de 11.000 colons israéliens qui violent la Zone orientale de Ségrégation et couvrent une surface de 38 km2 (2% de la Zone Est de Ségrégation).


Voir la Carte 1 (Carte 1 : Zone Est de Ségrégation)


La Zone Est de Ségrégation isolera vraiment 42 communautés palestiniennes avec une population de plus de 52.000 Palestiniens qui étaient et sont systématiquement toujours soumis à toutes sortes de pressions (démolitions de maisons, emprisonnement, confiscation de terre, refus des services médicaux de base ou des équipements éducatifs appropriés, l'eau potable, etc..) exercées par l'armée israélienne pour les pousser à abandonner leurs terres.

Les communautés palestiniennes sont situées dans des secteurs classifiés Zone A (69 km2) et Zone B (2 km2) (selon les Accords d'Oslo de septembre 1993) et ne sont aucunement reliées à la Cisjordanie sauf par des zones contrêlées par Israël et via des checkpoints israéliens.

Source : http://www.poica.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Colonies

Même auteur

ARIJ