Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3633 fois

France -

La militarisation de la société israélienne

Par

> contact@ism-france.org

La société israélienne est dominée par des valeurs telles que le militarisme, le machisme, le pouvoir. L'ordre social est fondé sur des principes militaires, la position sociale est basée sur ce que la personne a fait à l'armée, dans quelle unité elle a servi. La culture dominante est tirée directement de l'armée, de même que le critère qui détermine ce qui est ou n'est pas moral ou convenable. Le devoir de faire l'armée et les périodes de réserve sont des sujets sacrés.

Dans ce contexte militariste, les gens sont éduqués à voir le monde de façon antagoniste : "blanc et noir, fort et faible, masculin et féminin, ceux qui suppriment et ceux qui sont supprimés, ceux qui tuent et ceux qui sont tués". Tout est rendu plus extrème et exacerbé. C'est cette division qui rend possible la délégitimisation des autres personnes.



Omniprésence du militarisme dans le système éducatif :


Education nationale :

Les messages militaristes pénètrent inconsciemment le système éducatif :
Histoires de bravoure et de guerre dans les festivals, figures héroiques des morts, l'armée et ses exploits remplissent les programmes scolaires d'histoire comtemporaine,
des étudiants travaillent, par exemple tout récemment, à l'école Bialik sur un projet informatique documentant les histoires des soldats qui sont tombés au cours des guerres d'Israël,
des institutrices demandent aux mères de préparer des colis pour les soldats,
des écoliers écrivent des lettres aux soldats,
des lycéens vont assister à des exercices militaires de tir à balles réelles,
d'autres suivent des cours pendant leur temps libre dans les collèges de la sécurité nationale,
et les militaires font eux-mêmes régulierement des interventions dans les établissements scolaires, surtout dans les classes de terminales pour recruter pour les unités d'élite.


Tout ceci fait partie du lavage de cerveau qui a pour but de prolonger l'ordre social existant à dominante militariste. Quand la nation lance un appel aux armes, les citoyens ont été éduqués dès leur plus jeune âge de façon à y répondre automatiquement, sans questionner le bien fondé de cet appel, s'embarquant pour une mission sacrée de courage et de sacrifice, au nom de la société et de cet ordre militariste existant.

Matériellement parlant, les droits d'entrée à l'université en Israël s'élèvent à plus de 3 800 euros. Pour certains israeliens d'origine modeste, l'armée offre, s'ils ont fait leur service dans des unités d'élite, la possibilité d'étudier gratuitement et ensuite de faire une carrière militaire et/ou civile .


Education au sein de la famille :

La femme est gardienne du foyer et veille à l'éducation. Les grandes perdantes de l'héritage militariste de la société israélienne sont les femmes. Le statut de la femme et la façon dont elles sont représentées dans la culture sont étroitement liés au statut dominant de l'armée et de l'homme. Dans ce contexte, la fonction prioritaire de la femme, son droit exclusif, c'est celui d'être mères. Les femmes se sont identifiées avec l'appel aux armes, la patrie en danger, Israël en danger et elles éduquent leurs enfants sur ces bases qu'elles transmettent à leurs filles.

Sur le plan pratique : leur fonction était spécialement, dans les premières décades de l'histoire d'Israël, de soutenir leur soldat, mari ou fils, qui partait au combat : leur envoyer des colis, raccommoder leurs chaussettes, laver leur uniforme. Dans les années 50 et 60 aucun effort ne fut fait pour dissimuler ce message social. Selon le professeur Marilyn Safir de l'université de Haifa : "quand mon fils est né dans les années 60, il y avait encore des encarts annonçant les naissances dans les journaux, qui déclaraient l'arrivée d'un nouveau soldat pour les forces de défense israéliennes"

Le planning familial, géré par les femmes, prenait tout particulièrement en compte les besoins sécuritaires d'Israël. Le problème se pose toujours, de façon flagrante, dans le cadre d'une bataille démographique que se livrent les populations juives et arabes. Un autre argument en faveur d'avoir plus d'un enfant, c'est qu'un fils unique peut être tué dans une guerre.


Omniprésence du militarisme dans le système professionnel :

Priorité est donnée aux soldats des unités d'élite pour les postes influents dans le privé comme le public et 90% des annonces d'emploi exigent d'avoir fait le service militaire. La promotion socio-professionnelle passe par les références militaires que l'on peut présenter dans son cv, excluant automatiquement les citoyens israéliens d'origine palestinienne qui sont exemptés du service militaire.


Omniprésence du militarisme dans le politique :


On ne compte plus les militaires, ministres ect …
Ainsi, aux dernières élections, les Israëliens ont eu à choisir comme Premier Ministre, entre un Général et ….. un autre Général.
Dans une situation de crise profonde, la société israelienne radicalisée à droite, extrème-droite, s'est toujours tournée vers les militaires, en particulier récemment vers l'un des plus sanguinaires Général que l'Etat hebreu ait connu, Sharon.

L'ancien chef d'Etat-Major de l'armée, le Général Mofaz, actuel Ministre de la Défense, a préparé sa future carrière en politique par des opérations militaires extrèmement violentes, du type de celle appelée "Mur de protection" en avril dernier contestable quant aux résultats, mais politiquement porteur. Bref, mener ou terminer sa carriere militaire par des opérations d'envergure génératrices de bains de sang pour entrer en politique, c'est semble-t-il la voie royale en Israël pour s'asseoir dans le siège du Premier Ministre, du Ministre de la Défense ou de tout autre Ministère.


Importance du militarisme au niveau économique :

L'industrie de l'armement joue un rôle très important notamment pour faire rentrer des devises, car Israël, outre le fait de posséder la 4eme plus puissante armée du monde, est aussi la 6eme puissance nucléaire mondiale et le 5ème pays exportateur d'armes, entre autres vers la Turquie, l'Inde, la Chine et même vers certains pays européens comme la Hollande et la Belgique, sans parler de la coopération militaire très étroite avec les Etats Unis, pour laquelle, désormais, on ne peut plus parler de coopération mais vraiment de collusion, tant les relations entre les armées israélienne et américaine se sont étroitement resserrées ces derniers mois, au point de faire des comparaisons entre l'occupation américaine en Irak et israélienne dans les Territoires Occupés Palestiniens, tant par les tactiques employées : checkpoints, démolitions de maisons, bouclages ect...) que par les armes utilisées.
Sans oublier, bien sûr, l'Allemagne, qui par mauvaise conscience, a doté gratuitement Israël de sous-marins nucléaires, la France lui ayant ouvert la voie, en aidant Israël à se doter de la bombe atomique.

Outre ses armes, Israël exporte aussi son savoir-faire militaire notamment dans la lutte contre les soulèvements populaires : Israël fait profiter de son savoir-faire à des régimes autoritaires, notamment en matière de lutte contre les guerillas urbaines, certains n'hésitant pas à envoyer leurs unités spéciales s'entraîner dans un village arabe reconstitué en plein coeur d'Israël, où ils apprennent les techniques mises au point par l'armée israélienne et expérimentées "life" dans les Territoires Occupés Palestiniens.

Israël, un pays qui vit au fil de l'épée. C'est pour la civil- isation de la société israélienne que les citoyens israéliens doivent se mobiliser, s'ils souhaitent sincèrement construire la paix pour eux-mêmes et avec leurs voisins palestiniens qui eux vivent, dans leur grande majorité, désarmés.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Objecteurs de conscience

Même auteur

ISM-France

Même date

2 décembre 2003