Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3311 fois

Palestine -

La question palestinienne : Entre le soutien des régimes et celui des masses

Par

Lorsque nous réfléchissons à la question palestinienne, nous remarquons les points suivants :
- Premièrement : L’ennemi progresse politiquement dans de nombreux domaines malgré les coups reçus lors de la guerre au Liban en 2006. L’unité interne des forces et des partis politiques sionistes se raffermit. Les relations de l’ennemi avec les puissances impérialistes le soutenant se consolident également.

La question palestinienne : Entre le soutien des régimes et celui des masses

Combattants palestiniens du FPLP, 1969
- Deuxièmement : Les relations entre les forces politiques palestiniennes redoublent de désordres et de divergences. Une discorde a éclaté entre le Fatah et le Hamas. Les relations fragiles entre les organisations palestiniennes au sein de l’OLP se sont dissoutes. Il n’existe aucune ressemblance entre les forces existantes au sein de l’ancienne OLP et celles existantes actuellement ; ce malgré les avantages de l’émergence du Hamas et du Jihad islamique comme forces hostiles au projet de capitulation.

- Troisièmement : Nos forces ne possèdent aucun programme de formation et de développement contrairement à l’ennemi.

- Quatrièmement : Le soutien sioniste à l’État ennemi s’accroit dans tous les domaines. De son côté, le soutien arabe à la Palestine et aux Palestiniens recule. Par le passé, le soutien arabe aux Palestiniens s’exprimait par une assistance financière et en hommes et par un appui aux positions politiques palestiniennes. Actuellement, ce soutien arabe se limite à un appui officiel à « l’autorité palestinienne » et à la proposition d’une initiative arabe de la paix. Cette initiative est « mort-née » et elle continue à mourir un peu plus jour après jour.

Les autorités arabes ont limité la question du soutien à la Palestine et aux Palestiniens en ne prenant aucunement en compte la volonté du peuple arabe. L’appui de ces autorités est « mort ». De leur côté, les forces palestiniennes n’essaient plus de rechercher le « soutien populaire » de peur de fâcher les autorités arabes. Elles se contentent du soutien de ces autorités qui « n’engraisse ni n’apaise la faim » (1) .

Ces reproches ne concernent nullement le peuple arabe mais uniquement les autorités arabes et les forces palestiniennes.

Les forces palestiniennes doivent réactiver le « soutien populaire » des masses arabes et abandonner le « soutien des autorités officielles » car ce soutien est nocif. En effet, ces autorités soutiennent le plan étasunien visant à éliminer la question palestinienne. Elles n’appuient aucunement les luttes populaires. Nous n’avons pas besoin de leur « soutien » lorsque nous savons que leur but est d’éliminer la question palestinienne. Nous avons besoin d’un soutien résolu à la lutte qui soit en mesure de raffermir le rôle des forces de confrontation et de libération.

Nous devons dire aux autorités officielles : « Merci, mais non merci ! ». Nous souhaitons une autre forme de soutien. Nous ne voulons plus de manœuvres et de bonnes excuses pour éliminer la question palestinienne. Assez de négligences et de manigances ! Craignez Allâh et sachez qu’il y a là un peuple ayant ses intérêts, ses sentiments, ses projets et ses positions existentielles.

Maintenant, il est attendu :
1. Un effort sérieux pour réaliser l’unité des forces combattantes et l’unité du peuple.
2. De relever le niveau de la formation et la capacité de lutte.
3. De rehausser le sentiment national et de sécurité.
4. De découvrir les repaires des espions.
5. De repérer les foyers de corruption dans la constitution des troupes.
6. De préparer le peuple arabe à la grande confrontation. Il est impossible de laisser l’ennemi attaquer et que face à l’agression le peuple arabe demeure passif.


(1) Note de la traductrice : En référence aux versets 6-7 de la sourate 88 : {Il n’y aura pour eux d’autre nourriture que des plantes épineuses, qui n’engraisse ni n’apaise la faim}.


Vidéo : grande manifestation de soutien à la Palestine, au Caire, février 2011 : 3 millions d'Egyptiens chantent : "Jérusalem, On arrive" !






Source : Free Arab Voice

Traduction : Souad Khaldi

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Résistances

Même auteur

Nâjî Alloush

Même date

7 mars 2013