Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1168 fois

USA -

La scandaleuse ingérence américaine en Palestine

Par

A un moment où l’administration Bush est complètement incapable et peu disposée à obliger l’Etat israélien néo-nazi à supprimer un seul barrage routier de Cisjordanie, le gouvernement états-uniens semble vouloir à tout prix attiser la guerre civile en Palestine.
Au début de la semaine dernière, la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice a déclaré qu’elle allait demander au Congrès “dix millions de dollars” pour “renforcer les forces de sécurité” du Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas.

La scandaleuse ingérence américaine en Palestine


Photo MAANnews/Charlotte de Bellabre : Le Secrétaire d'Etat américain, Condoleeza Rice, et le président palestinien, Mahmoud Abbas, se serrent la main après une conference de presse à Ramallah, en Cisjordanie Occupée, le 14 novembre 2006.

Mais renforcer Abbas contre qui ?

Contre Israël, qui attaque sauvagement les Palestiniens, occupe leur pays et viole continuellement leurs droits humains, politiques et nationaux ?

Ou peut-être veulent-ils le renforcer de telle sorte que ses forces de sécurité "renforcées" obligeront Israël à démanteler le mur gigantesque qu’il a construit au cœur des centres palestiniens de population pour voler encore plus de terre palestinienne pour l’expansion des colonies juives ?

Bon, tout le monde sait pourquoi l’administration américaine menteuse cherche à renforcer Abbas. Elle essaie tout simplement de reproduire en Palestine ce qu’elle a fait en Irak, au Liban, en Somalie et en Afghanistan, pour ne mentionner que ces pays.

Les Etats-Unis ne cherchent rien moins que d’allumer le feu de la guerre civile en Palestine pour promouvoir et accélérer les ambitions sionistes et, en conséquence, faire avorter les aspirations palestiniennes à la liberté et à l’indépendance par rapport à l’impérialisme juif.

C’est vraiment lamentable (et honteux), évidemment, qu’Abbas et sa coterie de flagorneurs et de parasites mettent leur confiance là où ils ne devraient pas, c’est-à-dire dans l’administration Bush et cette fourbe de Rice.

Quand comprendront-ils que le bourreau du peuple palestinien, ce sont les US, pas le Hamas ?

Est-ce que Rice n’a pas ordonné à John Bolton, il y a seulement deux semaines, d’opposer un veto à la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui condamnait les massacres israéliens à Beit Hanoun ?

Est-ce que cette Rice, dure et sadique, n’a pas félicité, il y a seulement quelques semaines, son homologue israélienne, Tsipi Livni, pour avoir réussi à pousser des centaines de milliers, peut-être des millions de Palestiniens, au bord de la famine ?

Et finalement, est-ce que ces stupides soi-disants chefs ne comprennent pas le sens de la demande incessante et agressive qu’Abbas et le Fatah ne rejoignent aucun gouvernement d’unité nationale avec le Hamas ?

Mon Dieu, quand réaliseront-ils que rien de bon ne viendra jamais des Etats-Unis, l’empire du mal qui a tué plus d’un million d’enfants iraquiens, juste pour punir un seul homme, Saddam Hussein. Et regardez ce qu’ils ont fait en Irak après avoir envahi et occupé et détruit ce pays arabe !

Les US sont, comme nous le savons tous, à l’origine de soi-disantes "initiatives de paix" depuis le début des années 50, et ont classé les dirigeants et les gouvernements du Moyen-Orient arabes musulmans en deux catégories : les extrémistes et les modérés.

Mais qu’ont obtenu des USA les "modérés", en échange d’avoir agi comme des mercenaires et d’avoir trahi leur propre peuple ?

Est-ce que les administrations américaines successives ont jamais réussi à supprimer une seule colonie juive de notre terre, à stopper la démolition d’une seule de nos maisons, ou à arrêter de défoncer au bulldozer une seule oliveraie palestinienne ?

Si Abbas et sa cohorte réalisent ceci, pourquoi alors continuent-ils à courir après le mirage américain ?

Pourquoi continuent-ils, de façon si aveugle et délibérée, à tomber dans le même piège qui écrase nos pieds et brise nos dos ?

Sont-ils si crédules, si stupides et si démoralisés qu’ils se laissent berner, encore et encore et encore, par le démon américain ?

Les Etats-Unis ne veulent pas la paix en Palestine ; les US, qui sont contrôlés de la tête aux pieds par les lobbies sionistes diaboliques, ne peuvent pas faire la paix en Palestine.

Les Etats-Unis ont eu plus de cinquante ans pour le faire, même lorsqu’Israël était plus faible et le monde arabe plus fort qu’ils ne le sont maintenant. En bref, les Etats-Unis sont une partie du problème, pas de la solution.

Je suis persuadé qu’Abbas et compagnie comprennent ceci, au fond de leurs coeurs. Mais, si c’est le cas, pourquoi placent-ils tous leurs œufs dans le panier américain ? N’ont-ils pas retenu la leçon de l’expérience d’Arafat, avec les US et Israël ?

Arafat a reconnu Israël, révoqué la Charte Nationale Palestinienne, embrassé les mains de la femme d’Yitzhak Rabin et établi des "tribunaux de sécurité d’Etat" dans sa police d’Etat sans qu’il y ait d’Etat, pour punir promptement les "ennemis de la paix" avec Israël.
Il a même ordonné que ces "ennemis de la paix" soient emprisonnés et torturés, tout ça pour obtenir un certificat de bonne conduite délivré par les criminels et les voleurs de Tel Aviv et leurs soutiens, protecteurs et alliés à Washington.

Et qu’a-t-il reçu en récompense de toute cette “bonne volonté” qui frôlait l‘hypocrisie et la flagornerie ? Ils l’ont assiégé, dans son propre bureau, à Ramallah pendant trois années avant de finir par l’empoisonner.

Je ne demande pas à Abbas de défier les Etats-Unis, ni même Israël. Il est trop mièvre et trop obséquieux pour cela. Cependant, il doit au moins défendre les constantes palestiniennes, refuser d’être aux ordres des US et être l’avocat de notre cause et de nos droits inaliénables et légitimes.

Il doit résister et rejeter l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires intérieures palestiniennes, y compris l’argent et les armes US dont chacun sait qu’elles sont destinées à mettre le feu en Palestine, un feu qui pourrait, à Dieu ne plaise, provoquer une guerre civile dans chaque ville palestinienne, chaque rue palestinienne, sinon dans chaque clan et famille palestiniens.

Oui, Mr. Abbas. Les porte-paroles de la Maison Blanche et du Département d’Etat chanteraient vos louanges pour avoir montré "autorité" et "force" vis-à-vis du Hamas.

Mais alors, que ferez-vous, nanti de tous les louanges du monde, si vous perdez votre peuple et si vous tuez sa cause, en même temps que grâce à vous, Israël, l’occupant de notre patrimoine national et le bourreau de notre peuple, regardera, joyeux et satisfait, le sang palestinien, beaucoup de sang palestinien, versé par des mains palestiniennes ?


Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Normalisation

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

18 décembre 2006