Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1941 fois

Jordanie/Palestine -

La visite du roi de Jordanie à Ramallah le 7 août : quatre scénarii

Par

06.08.2017 - Pour la première fois en cinq ans, l’avion du roi Abdallah II de Jordanie atterrira à Ramallah pour une visite décrite par les observateurs comme sensible en termes de calendrier et d’objectifs, à la lumière de la crise récente à la Mosquée Al-Aqsa et ses répercussions, ainsi que celle qui a suivi les tirs contre deux ressortissants jordaniens à l’ambassade israélienne en Jordanie.

La visite du roi de Jordanie à Ramallah le 7 août : quatre scénarii

Accompagné par Mahmoud Abbas, le roi Abdallah II passe en revue les troupes palestiniennes à la Muqata (photo : Mohammed Faraj / WAFA)
Cette visite vient aussi à un moment de déclin des rôles officiels palestinien et jordanien, la population de Jérusalem Occupée ayant réussi à imposer sa volonté contre l’occupation israélienne.

Les analystes politiques interrogés par le Centre Palestinien d’Information ne comptent pas sur cette visite. Certains ont dit qu’elle a pour objectif d’améliorer la relation palestino-jordanienne dans le cadre de la campagne jordanienne de relations publiques. La décision réelle n’est pas entre les mains de l’une ou l’autre des parties, ont-ils ajouté.

La visite est-elle importante ?

L’analyste politique Wissan Afifah, rédacteur en chef du journal Al-Resalah, a déclaré que l’importance de la visite réside dans son calendrier, suite à la crise de la Mosquée Al-Aqsa et à l’humiliation subie par l’Autorité palestinienne et la Jordanie et leur faillite morale à un moment où les Jérusalémites ont fait preuve d’une détermination sans précédent tandis qu’ils affrontaient l’occupation israélienne dans la cité.

L’analyste Ahmed Awad estime que la visite du roi vient à un moment important après la détérioration de la relation avec Israël après ce qui s’est passé à Al-Aqsa et la fusillade à l’ambassade israélienne en Jordanie, et la négation par l’occupation de ses accords avec la Jordanie et du processus de paix avec l’Autorité palestinienne.

Professeur en science politique, Abdul Sattar Qassem a qualifié la visite d’« insignifiante », expliquant que le roi de Jordanie et le président de l’Autorité palestinienne ne peuvent pas prendre leurs propres décisions. Il faisait référence à ce qui s’est passé à la Mosquée Al-Aqsa ainsi qu’aux tirs à l’ambassade israélienne à Amman.

L’avenir de l’AP

L’analyste Afifah n'a pas exclu que la Jordanie et son roi s'inquiètent de l'avenir de l'Autorité palestinienne et de la Cisjordanie après le départ possible d'Abbas de la scène politique, étant donné la détérioration de sa santé ; il a souligné que la visite pourrait se concentrer sur l'avenir de la scène politique palestinienne après Abbas.

Afifah et Qassem ont convenu que la Jordanie craint que l'instabilité ne suive le départ d'Abbas, avec la propagation possible du chaos et de l'insécurité qui auraient un impact sur la Jordanie et augmenteraient ses charges.

Awad a souligné que la visite survient après que le roi de Jordanie se soit senti abandonné et déçu, et même trompé par Israël, après l’incident à l'ambassade d'Israël à Amman, indiquant que la visite donne à l'occupation israélienne un message d'unité des visions jordaniennes et palestiniennes sur les questions liées à Jérusalem.

Selon les médias, un hélicoptère transportant le roi de Jordanie atterrira au siège de l'AP à Ramallah. Ce sera l'une des rares visites où le roi aura exclu Israël de sa visite en Palestine.

L'analyste Awad a conclu que cette visite est destinée à améliorer les relations bilatérales. Il a souligné que la réunion tentera de réduire tout écart dans la relation palestino-jordanienne, suite aux événements récents à Al-Aqsa.

Intérêts

Afifah affirme que le but de la visite est purement intéressé. Le départ possible d'Abbas affecterait la scène politique en Cisjordanie , ce qui entraînerait des conséquences sur la sécurité géographique, démographique et politique de la Jordanie.

Afifah et Qassem pensent que les deux dirigeants n'ont aucune capacité à prendre des décisions sur la situation en Jordanie ou en Cisjordanie . Ces décisions, ajoutent-ils, sont entre les mains d'Israël et des États-Unis, notant que toute réunion ou accord entre les deux dirigeants n'auraient aucun effet sur le terrain.




Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Géopolitique

Même auteur

Palestine Info