Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3861 fois

Israël -

Laissons Netanyahu gagner !

Par

Benjamin Netanyahu sera apparemment le prochain premier ministre d’Israël. Toutefois, il y a dans cela quelque chose d'encourageant. L'élection de Netanyahou libérera Israël du poids de la tromperie: S’il peut établir un gouvernement de droite, le voile sera levé, et le vrai visage du pays sera révélé à ses citoyens et au reste du monde, y compris aux pays arabes. Avec le monde entier, nous verrons dans quelle direction nous regardons et qui nous sommes vraiment. La mascarade qui dure depuis plusieurs années, va enfin prendre fin.

Laissons Netanyahu gagner !


Photo : Benjamin Netanyahu

L'élection de Netanyahu risque de faire tomber le rideau sur la grande fraude - le meilleur spectacle en ville - le mensonge des «négociations» et l'injustice du «processus de paix." Israël a toujours affirmé que ces actions prouvaient que la nation voulait la paix et la fin de l'occupation. Pendant tout ce temps, il a fait tout ce qu'il pouvait pour enraciner l'occupation et se tenir à distance de toute chance d'accord potentiel.

Avec l'élection d'un candidat au poste de Premier ministre qui parle de «paix économique», la vérité va enfin émerger. Toutefois, si Tzipi Livni et Ehud Barak sont élus, l'auto-illusion continuera, tout simplement.
Livni est elle-même séduite par des négociations futiles, inutiles et lâches, et Barak a depuis longtemps abandonné les courageux efforts qu'il avait déployés dans le passé. L'élection de ces deux là ne fera que perpétuer le vide. Le monde, y compris Washington, poussera un soupir de soulagement parce que, pour une fois, Israël aura élu un dirigeant qui va rechercher la paix. Mais il n'y a aucune chance que cela se produise.

Les antécédents de chacun de ces candidats, et les positions qu'ils ont défendues jusqu'à aujourd'hui, prouvent que ce qui a été continuera. Livni et Barak se précipiteront à chaque occasion pour une photo avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le président égyptien Hosni Mubarak et le roi Abdallah de Jordanie.
Les Américains et les Européens seront contents, mais rien n’en sortira sauf l'ensemencement de quelques nouvelles illusions.

Nous passerons de la guerre à la guerre, d’une révolte à une révolte, d’une colonisation à une colonisation et le monde continuera à se bercer d'illusions en pensant qu’un accord est à portée de main. Le Hamas se renforcera, le faible Abbas et la dernière chance pour la paix seront définitivement perdus.

Netanyahu pourrait offrir quelque chose d’autre. Tout d'abord, il est un fidèle représentant d'un point de vue authentique "israélien" : une méfiance presque totale à l’égard des Arabes et de la possibilité de parvenir à une paix avec eux, couplée à de la condescendance et de la déshumanisation. Deuxièmement, il va enfin réveiller la colère du monde à notre égard, y compris celle de la nouvelle administration américaine. Malheureusement, cela pourrait bien être la seule chance pour le type de changements qui sont nécessaires.

L'Autorité Palestinienne, une autre façade de menteurs, finira par s’effondrer, et Israël se retrouvera sans partenaires, ce qu’il a voulu et cherché pendant toutes ces années. Le monde pourrait ne pas se précipiter pour embrasser Netanyahu comme il l’aurait fait pour les «modérés», Livni ou Barak, qui ont conduit Israël à plus de guerres inutiles que Netanyahu, l’«extrémiste» - alors que la véritable différence entre eux est presque inexistante.


Lever le voile va conduire à une situation de crise, ce qui est malheureusement la seule situation qui puisse apporter des changements. Il faut espérer que Kadima et les Travaillistes ne se joindront pas à un gouvernement Netanyahu (malheureusement, un autre espoir futile), car l’image d’Israël sera alors bien plus noire.

Un gouvernement composé de Netanyahou, Avigdor Lieberman et le Shas, bien entendu, n’auront pas à faire face à une opposition de Netanyahou, d’Avigdor Lieberman et du Shas et donc ils pourraient bien se comporter différemment une fois au pouvoir que ce à quoi l'on pourrait s'attendre. Avons-nous mentionné Menachem Begin?

Mais même si Netanyahu est le même Netanyahou, ce sera une occasion d’examiner au microscope la politique de la Droite. Laissons-le se présenter devant Barack Obama et parler de l'idée grotesque de la «paix économique», ou de sa politique étrangère et sécuritaire selon ses positions déclarées. Laissons-le seulement répondre sur ce qu’est exactement sa vision pour les 20 à 30 prochaines années.

En temps voulu, son échec anticipé pourrait juste accélérer une autre route, à condition que Kadima et les Travaillistes ne rejoignent pas son gouvernement et ne nous apportent pas une autre année de fraude. Les citrons pourraient bien encore donner des citrons pressés : peut-être que la création d'un gouvernement de droite va faire tomber pour de bon tous les masques. L'alternative, connue et attendue de tous, est bien plus ambiguë, dangereuse et menaçante.

Alors, laissons Netanyahu gagner. De toute façon, il n'y a pas d'autre alternative pour l’instant.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Même auteur

Gideon Levy

Même date

7 février 2009