Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3965 fois

Gaza -

Le Blocus de Gaza : Fiche d’information sur les Enfants et l’Education

Par

Dans le cadre de l'appel à une ouverture immédiate des frontières de Gaza lancé par le Coordinateur humanitaire de l'ONU, représentant les agences d'aide de l'ONU dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO) et l'Association des Agences de Développement Internationales (AIDA), représentant au moins 25 ONGs, OCHA a publié une fiche d'information sur la situation actuelle des enfants et de l'Education dans la Bande de Gaza

LE NOMBRE :
Plus de la moitié de la population de Gaza -– 780,578, soit 53% – a moins de 18 ans .

ACCES A L’EDUCATION:
Il y a 640 écoles à Gaza – 383 écoles gouvernementales, 221 écoles de l’UNRWA et 36 écoles privées, qui accueillent en tout 441 452 étudiants .

L'impossibilité pour les étudiants de niveau universitaire et post-universitaire de voyager afin de poursuivre leurs études dans des domaines spécialisés empêche le développement intellectuel des jeunes adultes dans la bande de Gaza.

Entre Juillet et Septembre 2008, seuls 70 étudiants ont réussi à sortir de Gaza via Erez, alors que des centaines d'autres sont restés coincés en raison de la nécessité d'une escorte diplomatique nouvellement instaurée par les autorités israéliennes.

Plus de 1000 étudiants de Gaza s’inscrivent dans des universités du monde entier chaque année, mais comme il n'y a pas d'organisme officiel ou de réseau pour coordonner leurs demandes de sorties, il est difficile de savoir combien d'élèves veulent étudier à l'étranger cette année.


SURPOPULATION :
Environ 88% des écoles de l'UNRWA et 82% des écoles publiques fonctionnent sur un système de roulement pour tenir compte du nombre élevé d'étudiants. Les restrictions liées au blocus font qu'il est difficile d'investir dans la construction de nouvelles écoles ou la réparation des écoles endommagées.

Dans le nord de Gaza, 9.000 élèves de 15 écoles endommagées ont été accueillis dans 73 écoles du même secteur. 4000 d'entre eux ont été mis dans deux écoles. Environ 1.200 élèves du secondaire dans les écoles gouvernementales du nord de la bande de Gaza risquent de ne pas trouver de place pour l'année scolaire 2009/2010.


RESULTATS EN BAISSE:
Dans les écoles gouvernementales, la fréquentation scolaire et les performances ont diminué en raison du vieillissement de l'infrastructure d'éducation, la surpopulation, et des fréquentes perturbations causées par les opérations militaires. Au cours du premier semestre de l’année scolaire 2007-2008, seuls 20% des 16,000 élèves de 6ème année à Gaza ont passé leurs examens normaux en Math, Sciences, Anglais et Arabe.



IMPACT DE L’OFFENSIVE ISRAELIENNE:

INFRASTRUCTURE:
L’Opération Plomb Durci a eu des conséquences dévastatrices sur le système éducatif déjà affaibli en raison du blocus. Au cours de l'offensive militaire, au moins 280 écoles et jardins d'enfants ont été endommagées ou gravement endommagés, et 18 écoles ont été détruites (8 écoles gouvernementales, 2 écoles privées et 8 jardins d'enfants).

Six des écoles publiques détruites se trouvent dans le nord de la bande de Gaza, affectant près de 9000 étudiants qui ont dû se réinstaller dans d'autres écoles.

Six bâtiments universitaires ont été détruits et 16 ont été endommagés.


ENSEIGNANTS ET ETUDIANTS:
Selon le ministère de l'Education et de l'Enseignement Supérieur (MEHE), 164 étudiants et 12 enseignants de ses écoles ont été tués au cours de l'offensive militaire israélienne, 98 étudiants ont été tués au nord de Gaza. 454 étudiants et 5 enseignants ont été blessés.
86 enfants et 3 enseignants qui fréquentent les écoles de l'UNRWA ont été tués et 402 étudiants et 14 enseignants de ces écoles ont été blessés.

Les écoliers, dont des milliers ont perdu des membres de leur famille et/ou leurs maisons, continuent de souffrir de traumatismes et d'anxiété et ont besoin de soutien psycho-social et d’activités ludiques et récréatives

Déplacement: Au plus fort de l’offensive, près de 51,000 individus, don’t environ 28,560 enfants, ont cherché refuge dans 44 écoles de l’UNRWA dans l’ensemble de la Bande de Gaza , causant une usure considérable des classes, des installations sanitaires et des meubles.


MATERIAUX DE RECONSTRUCTION:
Selon le Ministère de l'Education et de l'Enseignement Supérieur, il faut construire 105 nouvelles écoles en fonction de l'augmentation annuelle de la population étudiante. Les matériaux de construction nécessaires comprennent des éléments tels que 25.000 tonnes de barres de fer, 40.000 tonnes de ciment.


CONSEQUENCES DE LA MAUVAISE ALIMENTATION:
Environ 1/5ème des enfants d’âge scolaire manquent d’iode. La fréquence de l'anémie chez les enfants de 9 à 12 mois est de 61,6% et chez les femmes enceintes, cette fréquence est d'environ 29% et 22% des enfants de 12 à 59 mois manquent de vitamine A.

Lire l'Appel pour une Ouverture Immédiate des frontières de Gaza

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Enfants

Même auteur

OCHA

Même date

1 août 2009