Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4275 fois

Egypte -

Le Hamas déclaré organisation terroriste... Pourquoi maintenant ?

Par

04.03.2015 - A première vue, la décision rendue au Caire par la Cour pour les affaires urgentes d'inscrire le mouvement de résistance islamique Hamas comme organisation terroriste semble être complètement grotesque. Cependant, si nous regardons de plus près cette farce, avec les détails de la décision, le cours actuel et futur des événements et l'impact de ces événements, nous pouvons penser qu'il y a un "plan" derrière la décision.

Le Hamas déclaré organisation terroriste... Pourquoi maintenant ?

Des habitants de Gaza sont descendus dans les rues lundi 2 mars à l'annonce de la décision égyptienne d'étiqueter le Hamas comme organisation terroriste
Ce qui nous pousse à envisager deux possibilités : la première, que le gouvernement égyptien a l'intention de lancer une attaque militaire contre le Hamas, ou d'autres organisations palestiniennes dans la Bande de Gaza. La seconde est que cette décision peut être liée à un accord régional futur, en cours de préparation par les dirigeants saoudiens, qui ont reçu les présidents turc et égyptien en début de semaine.

Je crois que la première possibilité est peu probable à l'heure actuelle en raison du coût important d'une frappe aérienne pour le gouvernement égyptien, de même que les résultats défavorables d'une frappe lancée par l'armée égyptienne sur des cibles libyennes. En plus de cela, une telle frappe aurait des résultats préjudiciables dont le gouvernement peut se passer. En outre, les dispositions prises par les dirigeants saoudiens dans la région n'encouragent pas le gouvernement égyptien à lancer une telle frappe.

Cela nous amène à la seconde possibilité au sujet de la volonté du gouvernement égyptien de minimiser le coût qu'il doit payer dans le cadre des arrangements que l'Arabie saoudite essaie de faire dans la région. Les points suivants étayent la probabilité de cette théorie :

Les autorités égyptiennes ont annoncé la décision de déclarer le Hamas organisation terroriste subitement ; elles n'avaient pas annoncé qu'elles étudiaient la question ni que celle-ci était à l'ordre du jour de la cour. Elle n'était pas non plus mentionnée sur l'ordre du jour des "événements prévus" ^publiés par les médias et les agences de presse mondiales. Les médias ont soudain rapporté l'information, citant "des sources judiciaires". Qu'est-ce qui a conduit la justice à prendre à la hâte une telle décision ?

Le même tribunal ayant décidé le 26 janvier qu'il ne serait pas impliqué dans l'étude d'affaires similaires à la déclaration du Hamas comme organisation terroriste, qu'est-ce qui a changé ?

Quels bénéfices l'Egypte tirera-t-elle de cette décision à ce moment particulier (s'il n'y a pas de plan derrière la décision) ? Certainement aucun. Toutefois, les inconvénients de cette décision sont innombrables au niveau intérieur, régional et étranger.

Est-ce que le fait que la décision ait été précédée par la visite du président égyptien en Arabie Saoudite, parallèlement à la visite du président turc Tayyip Erdogan en Arabie Saoudite, est une coïncidence ? Je ne crois pas, d'autant que des journaux égyptiens proches du gouvernement ont rapporté des informations sur les efforts saoudiens pour parvenir à un rapprochement entre l'Egypte et la Turquie.

Par conséquent, l'explication la plus logique pour cette prise de décision est que les dirigeants égyptiens savent que l'Arabie Saoudite est en train de mettre au point un accord pour parvenir à une réconciliation entre l'Egypte, les Frères musulmans, la Turquie et le Qatar en vue de préparer la région à combattre l'expansion iranienne dans la région, commençant au Yémen et s'étendant vers le Levant.

Qu'est-ce que le Hamas a à avoir avec cela ? C'est la question. La réponse à cette question est que, pour parvenir à un accord "global", les Frères musulmans, le Qatar et la Turquie peuvent poser comme condition que l'Egypte réduise sa pression sur la Bande de Gaza et le Hamas.

Cependant, pour que le gouvernement égyptien évite de remplir ces conditions, ou pour ne pas faire de concessions importantes, il impose de nouvelles restrictions sur la Bande de Gaza, y compris cette décision "dangereuse" de déclarer le Hamas organisation terroriste. Ainsi, l'Egypte envisagera d'annuler cette décision judiciaire (et peut-être d'ouvrir partiellement le passage de Rafah entre l'Egypte et Gaza), une concession importante en soi.

Est-ce que tout ce qui précède signifie que la région connaîtra des changements importants dans un avenir proche ? Pas nécessairement ; les efforts saoudiens ne sont que des tentatives de sa part, dont les résultats sont encore inconnus. Bien que l'Arabie Saoudite soit un acteur majeur, elle n'est pas le seul sur le terrain, il y en a beaucoup d'autres.

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Collabos

Même date

5 mars 2015