Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3901 fois

Gaza -

Le Hamas diffuse une vidéo de Gilad Shalit en captivité, participant à un barbecue (vidéo)

Par

04.01.2016 - La branche armée du Hamas, les Brigades Qassam, est le groupe responsable de la célèbre capture du soldat israélien Gilad Shalit le 25 juin 2006. Les 11 minutes de film en arabe révèle une unité top secret appelée l'Unité Ombre. Selon le porte-parole du Hamas, l'unité a été créée il y a dix ans seulement pour obtenir la libération des Palestiniens emprisonnés par Israël par des échanges de prisonniers. Shalit a été libéré le 18 octobre 2011 en échange de 1.027 Palestiniens, dont beaucoup ont été ré-arrêtés depuis par Israël.

Le Hamas diffuse une vidéo de Gilad Shalit en captivité, participant à un barbecue (vidéo)

La capture de Shalit reste un chapitre vertigineux dans les affaires israéliennes et palestiniennes, notamment parce qu'elle a éclipsé tous les efforts ultérieurs pour le trouver pendant 5 ans, au cours desquels le sort de Shalit n'a été entouré que de rumeurs et de rapports inexacts.

Cinq membres de l'Unité, qui ont été tués dans des opérations indépendantes entre 2008 et 2015, sont nommés dans la vidéo : Sammy Mohammed Alhamaydeh (tué en 2008), Abdallah Ali Lubud (tué en 2011), Khalid Mohammed Abubakr (tué en 2013), Mohammed Rashid Daoud (tué en 2013), Abdulrahman Salih Almubasher (tué en 2015). La vidéo révèle qu'au moins deux de ces membres ont été impliqués dans le séjour de Shalit - on les voit manger ensemble.

La vidéo montre des épisodes de l'arrestation de Shalit, dont des images d'un moment où il reçoit des messages de sa famille. Certains utilisateurs de Twitter ont été surpris de voir Shalit détendu partageant un barbecue avec ses ravisseurs (à la minute 8), ce qui a provoqué une avalanche de tweets railleurs.

Le porte-parole du Hamas souligne que le traitement de Shalit est dans la ligne de la loi islamique qui régit les prisonniers de guerre, par rapport à la façon dont Israël traite les prisonniers palestiniens. La réaction satirique de nombreux Palestiniens ne veut pas dire que le Hamas aurait dû maltraiter Shalit. Au contraire, elle met l'accent sur le fait que le Hamas traite les dissidents locaux d'une manière qui diverge de son respect proclamé de la loi islamique. La nuit dernière, le commentateur satirique Ayman Al-Aloul a été arrêté par la sécurité intérieure du Hamas pour sa satire cinglante de la vidéo et de la vie à Gaza. Des internautes ont rapidement pointé sur les réseaux sociaux que "Le Hamas a invité Ayman à un barbecue." D'autres se sont demandés si Ayman serait seulement autorisé à manger.

Dans cette atmosphère de raillerie, on peut trouver facile de dénoncer la vidéo comme étant de la propagande destinée à doper l'image du Hamas, en particulier dans une Bande de Gaza de plus en plus désespérée par l'échec des tentatives de reconstruction au lendemain de l'attaque israélienne de 2014. Bien que cela soit vrai, c'est aussi incomplet.

Tout comme le Hamas a fait en sorte que la libération de Shalit se monnaye à un prix correct, la vidéo envoie un signal aux autorités israéliennes, et bien sûr à l'opinion publique israélienne, au sujet de deux soldats israéliens dont le Hamas est soupçonné avoir capturé les cadavres pendant la guerre de 2014 : Oron Shaul et Hadar Goldin. Les rumeurs disent que le Hamas détient deux autres Israéliens vivants : Avera Mengistu, un israélo-éthiopien et un autre du Néguev dont on ne connaît pas le nom.

Les familles de Shaul et de Goldin ont fait discrètement campagne pour récupérer les corps. Pourtant le gouvernement israélien n'a pas fait grand chose pour se montrer prêt à conclure le moindre accord qui fasse avancer un échange de prisonniers. Et inutile de dire que la ré-arrestation par Israël de beaucoup des Palestiniens qui ont été libérés lors de l'échange de 2011 n'inspire pas vraiment confiance pour des échanges futurs. En outre, le climat actuel en Israël décourage toute velléité de faiblesse, et encore moins un accord avec le Hamas ; en particulier à un moment où la plupart des Israéliens, selon de récents sondages, estiment que leur sécurité personnelle diminue et que le gouvernement est incapable de protéger ses citoyens alors que les Palestiniens continuent d'affronter l'occupation.





Source : Mondoweiss

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Prisonniers