Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5839 fois

Gaza -

Le Hamas envoie des drones au-dessus de l’entité sioniste

Par

Les brigades Ezzedine al-Qassam, branche militaire du Hamas, ont crée la surprise au septième jour de l’agression israélienne contre Gaza, en annonçant l’envoi d’un nombre de leurs drones au-dessus de l’entité sioniste, pour des missions spéciales. Selon les brigades al-Qassam, un des drones a survolé le bâtiment du ministère israélien de la guerre à Tel-Aviv. Le drone baptisé "Ababil 1" est de fabrication locale, ont déclaré les brigades al-Qassam.

Le Hamas envoie des drones au-dessus de l’entité sioniste

Et de préciser : 3 modèles d'Ababil ont été mises en place. Ababil 1A pour des missions de reconnaissance, Ababil 2B pour des missions offensives (larguer des projectiles), et Ababil 3B pour des missions offensives-Kamikazes.  
Côté des forces d’occupation, l’armée israélienne a indiqué avoir intercepté un de ces drones au dessus d’Ashdod.
De l'aveu de l'un des responsables militaires israéliens, Avital Leibovich, « un drone bourré d'explosif s’est infiltré à partir des frontières du sud et a survolé Ashdod avant d'être intercepté par un missile Patriot ».
Selon les médias israéliens, la marine d'occupation israélienne est actuellement à la recherche des débris du drone.
La 10ème chaine de télévision israélienne a rapidement accusé l’Iran. Selon elle, « le Hamas ne détient pas la capacité de produire des pièces de drones, il a sans doute récupéré cette technologie de l’Iran ».
En fait, ce drone fait penser au drone Ayoub, lancé par le Hezbollah en 2012, et qui avait survolé l’entité sioniste, notamment des sites stratégiques dont la centrale nucléaire de Dimona.

Une centrale nucléaire visé
Les brigades AlQuds, la branche armée du Jihad islamique, ont revendiqué deux tirs de missiles de type Bouraq 70 sur la centrale nucléaire de Nahal Sorek et la base aérienne de Belmahim, au sud  de Tel Aviv.
Selon les médias israéliens, plus de 970 roquettes ou missiles se sont abattus sur l’entité sioniste depuis le début de l’agression israélienne contre Gaza, soit 161 projectiles par jour. Selon la 10ème chaine de télévision israélienne, une salve de roquettes ou de missiles palestiniens visent chaque 10 minutes les colonies israéliennes.

Les acquis militaires de la résistance
Une semaine après l’agression israélienne contre Gaza, les acquis de la résistance palestinienne pourront être énumérés ainsi:
« Israël » n'est plus "un Etat sûr" : tous les territoires occupés sont à la portée des missiles palestiniens, du nord au sud en passant par Tel-Aviv.
Les sites de lancement des roquettes et des missiles de la résistance, nombreux, restent introuvables aux radars ultra-sophistiqués d' « Israël » ainsi qu'à ses chasseurs.
Après plus de 2000 raids, les missiles continuent d'être tirés avec la même puissance et la même fréquence qu'au premier jour de l’agression contre Gaza.
La Résistance, et plus précisément les brigades al-Quds, a détruit dimanche pour la première fois un char sioniste à coup de missile Kornet, ce qui a marqué un tournant "offensif" dans sa stratégie.
Les missiles anti aérien de la Résistance ont poussé « Israël » à fermer son aéroport, à suspendre des centaines de vol. Un chasseur israélien a même été poussé à atterrir en urgence.
L'opération commando des sionistes contre Gaza a échoué face aux combattants palestiniens qui ont surpris les soldats sionistes au nord ouest de Gaza alors qu'ils tentaient de débarquer depuis la mer.
Le ciel de l'entité sioniste est désormais accessible aux drones palestiniens.
Les renseignements israéliens ont échoué à empêcher ou à prévoir la performance de la Résistance acquise en 2 ans puisque en 2012, la Résistance n'a pas brillé de cette même manière pendant la guerre israélienne de huit jours contre Gaza.
Et pour conclure, Netanyahu a refusé de donner jusqu’à présent son feu vert à une offensive terrestre. Il a fait notamment appel à une médiation arabo-américaine pour obtenir une trêve.

Réunion d'urgence de la Ligue arabe sur la situation à Gaza
Dans ce contexte, la Ligue arabe a exhorté lundi la communauté internationale à protéger les habitants de la bande de Gaza, quelques heures avant une réunion des ministres arabes des Affaires étrangères.
Lors de cette rencontre d'urgence prévue à 19H00 GMT, les ministres, a indiqué un communiqué, se sont fixés pour but de "définir une position arabe commune" alors que l’entité sioniste poursuit ses frappes à l’encontre des Gazaouis.

Gaza sou le feu de l'aviation israélienne
5 nouveaux Palestiniens sont tombés en martyre ce lundi suite aux frappes israéliennes contre Gaza, portant à plus de 174 le nombre des martyrs palestiniens et à 1400 les blessés, en majorité des civils et notamment d'enfants, en sept jours d'agressions israéliennes contre cette enclave palestinienne.
L’armée d’occupation a également démoli plus de 30 domiciles ces dernières heures. Plus de 570 maisons ont été visées par l’aviation de l'occupation depuis le début de l'agression contre Gaza.



Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

Al Manar

Même date

15 juillet 2014