Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3257 fois

Ramallah -

Le Mur de la Ségrégation menace les terres des villages de Bil'in et de Saffa

Par

Créé en 1990, l’Applied Research Institute de Jérusalem (ARIJ) est une organisation à but non lucratif dédiée à promouvoir le développement durable dans les Territoires Occupés Palestiniens et l’auto-suffisance du peuple palestinien par un plus grand contrôle de leurs ressources naturelles.

Le village de Bil'in est situé à quelques kilomètres au nord-ouest de la ville de Ramallah. En 2004, le village abritait une population de 1800 habitants et occupait une zone construite de 500 dunums, ce qui représente 12,5 % de la surface totale du village (4000 dunums).
Le village de Saffa s'étend sur une surface de 9700 dunums, sur laquelle la zone construite représente seulement 9,8 % (950 dunums) de la surface totale du village et abrite une population totale de 4138 habitants.

Le Mur de la Ségrégation menace les terres des villages de Bil'in et de Saffa


Tracé du Mur de Ségrégation dans les villages de Bil'in et de Saffa. Carte ARIJ - (voir un agrandissement de la photo)

Bil'in et Saffa

Le village de Bil'in est situé à quelques kilomètres au nord-ouest de la ville de Ramallah.

Selon le Bureau Central des Statistiques Palestinien (PCBS), En 2004, le village abritait une population de 1800 habitants et occupait une zone construite de 500 dunums, ce qui représente 12,5 % de la surface totale du village (4000 dunums).

En 1948, le village a perdu plus de 2000 dunums de ses terres agricoles pour Israël, qui ont été ajoutées aux terres à l'intérieur de la Ligne d'Armistice (Ligne Verte).


Le village de Saffa est situé à 18 kilomètres à l'ouest de la ville de Ramallah.

Son relief topographique est montagneux et agricole, il s'élève jusqu'à 350 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le village de Saffa s'étend sur une surface de 9700 dunums, sur laquelle la zone construite représente seulement 9,8 % (950 dunums) de la surface totale du village et abrite une population totale de 4138 habitants selon le Bureau Central des Statistiques Palestinien.

Le village est entouré par Beit Sira et Kherbet Al Musbah au sud, Beit 'Ur Al Tahat au sud-est, et Bil'in et Kafr Ni'ma au nord-est. (Voir Carte 1)


Un nombre considérable de villageois des deux villages a perdu son travail comme ouvriers du batiment en Israël suite à la révolte du deuxième Intifada en septembre 2000.

Ces habitants se sont retournés vers le travail dans l'agriculture comme moyen alternatif de gagner leur vie. Maintenant, presque 90% de la totalité de la population des deux villages dépend de l'agriculture, principalement de la culture des olives et des récoltes saisonnières.



Colonies israéliennes voisines des deux villages palestiniens :

Les deux villages, Bil'in et Saffa, sont limitrophes à l'ouest de huit colonies israéliennes qui composent le bloc de Modi'in Illit dans le Gouvernorat de Ramallah et occupent une surface de 10678 dunums.

Le bloc comprend les colonies de : Kfar Rut, Shilta, Mattityahu, Makkabim, Hashmonaim, Lapid, Modi'in Illit (Qiryat Sefer) et Menora. Voir Carte 1.

Les détails des colonies sont énumérés dans le tableau 1 ci-dessous:

Tableau 1 : Colonies israéliennes bordant les villages de Saffa et Bil'in
(Voir Carte 1)


Nom de la colonie - Date de création - Surface (en dunums) - Population estimée en 2002

Modin (Qiryat Sefer) - 1991 - 3973 dunums - 26.400 colons

Mattityahu - 1980 - 683 dunums

Hashmonaim - 1985 - 1050 dunums - 2,200 colons

Shilta - 1977 - 978 dunums-

Menora - 1998 - 759 dunums

Lapid - 1996 - 459 dunums - 2,200 colons

Kfar Rut - 1977 - 835 dunums -

Makkabim - 1982 - 941 dunums -

Total - 10.678 dunums soit 10,678 kms2

Base de données ARIJ GIS - 2005


Les huit colonies ont été établies sur des terres possédées à l'origine par des Palestiniens de Deir Qiddis, Khirbet Al Misbah, Ni'lin, Al Midya, Bi'lin, Saffa, Bir Ma'in, Al Burj et Beit Sira.

Ces villages ont perdu beaucoup de leurs terres pour l'établissement des colonies et ensuite pour leur expansion.

Tableau 2 ci-dessous : Détails des terres qui ont été confisquées à ces villages pendant les années 1977 et 1998 pour la construction et l'expansion des colonies.

Tableau 2 : Surface des terres confisquées aux villages palestiniens pour la construction et l'expansion des colonies
(Voir Carte 1)

Nom de la colonie – Nom du village – Surface confisquée (en dunums)

Modin Illit (Qiryat Sefer) & Mattityahu - Deir Qiddis - 2174
Modin Illit (Qiryat Sefer) - Kharbatha Al Misbah - 793
Modin Illit (Qiryat Sefer) & Mattityahu & Hashmonaim & Shilta & Menora - Ni'lin - 1963
Hashmonaim - Al Midya - 116
Shilta & Menora & Lapid & Kfar - Rut Shilta - 2455
Modin Illit (Qiryat Sefer) & Menora - Bil'in - 811
Menora & Lapid & Kfar Rut & Makkabim - Saffa - 1149
Makkabim - Beit Sira - 847
Makkabim - Bir Ma'in - 367
Kfar Rut & Makkabim - Al-Burj - 3

Total - 10.678 dunums soit 10,678 kms2

Base de données ARIJ GIS - 2005

Le tableau 2 montre que la surface totale des terres expropriées aux villages palestiniens pour la construction des colonies israéliennes s'élève à 10678 dunums (10,678 km2).

De ce total, 1960 dunums (1,96 km²) ont été pris aux villages de Bil'in et de Saffa pour l'établissement d'une partie des colonies de Mod'in Illit (Kiryat Sefer), Menora, Lapid, Kfar Rut et Mekkabim;
Les autres villages palestiniens ont été témoins de la perte de leurs terres pour la construction d'autres colonies.



Le Mur de la Ségrégation menace les terres des villages de Bil'in et de Saffa

Le 20 Février 2005, le Ministère israélien de la Défense a publié un plan revu du Mur sur son site internet dévoilant le nouveau tracé du Mur à mettre en application en Cisjordanie , principalement dans les régions Centre et Sud-Ouest de la Cisjordanie .


Le plan mis à jour incluait la suppression d'un certain nombre de murs secondaires dans les secteurs nord, et un changement d'itinéraire du Mur dans les Gouvernorats de Bethlehem, Ramallah, Salfit et Hebron.


Quant au Gouvernorat de Ramallah, les villages situés à l'ouest et au nord-ouest étaient encore affectés par le Mur de la Ségrégation puisque le mur n'était pas tracé sur la ligne d'Armistice, mais continuait de confisquer les régions agricoles et les espaces libres des Palestiniens.



Manifestations pacifiques

Nous sommes arrivés au village de Bil'in où une manifestation non-violente était sur le point d'avoir lieu.

Les villageois de Bil'in et de Saffa sont sortis dans la rue pour protester pacifiquement contre le vol de leurs terres pour la construction du Mur de Ségrégation.

Environ 200 Palestiniens, ainsi que d'autres pacifistes internationaux et israéliens, sont apparus pour la manifestation dans le village de Bil'in et se sont dirigés vers le chantier de la construction, où des centaines de dunums des terres du village sont rasés pour la construction du Mur.

Les manifestants ont chanté et ont agité les drapeaux palestiniens et leurs affiches qui condamnaient la politique israélienne sur le Territoire palestinien et ses effets sur la communauté palestinienne.

Quand les manifestants se sont approchés du site, les bulldozers israéliens, soutenus par des Forces israéliennes, déracinaient les oliviers.

Les villageois ont essayé pacifiquement d'empêcher les bulldozers de déraciner les arbres mais ils ont dû affronter la violence puisque les Forces israéliennes ont commencé à tirer des balles en caoutchouc et des bombes de gaz lacrymogène contre les manifestants afin d'essayer de disperser la manifestation.

Les deux villages, comme beaucoup d'autres villages en Cisjordanie sont menacés de perdre leurs terres pour la construction du Mur.

Les bulldozers israéliens travaillent actuellement où environ 5000 dunums (5 km²) des deux terres des villages (Bil'in et Saffa) deviendront inaccessibles à leurs propriétaires originaux.

En outre, le mur s'étirera sur 6 kilomètres du nord au sud le long des parties ouest des deux villages.

Tableau 3 ci-dessous : détails de la surface de terre qui va être confisquée aux villages de Bil'in et de Saffa.


Tableau 3 : Surface des terres des deux villages confisquée pour la contruction du Mur.

Nom du village - Surface totale - Surface isolée par le Mur - Pourcentage de terre isolée - Longueur du Mur

Bil'in : 4000 dunums - 1964 dunums - 49% - 2 km
Saffa : 9700 dunums - 3038 dunums - 31% - 4 km

Total : 13700 dunums - 5002 dunums - 37% - 6 km

Base de données ARIJ GIS - 2005


Carte 2 : Tracé du Mur de Ségrégation dans les villages de Bil'in et de Saffa.


Comme l'ont déclaré les Conseils des villages de Bil'in et de Saffa, les terres palestiniennes menacées d'être emprisonnées par le Mur sont déjà prévues pour l'établissement d'une nouvelle colonie et l'expansion de celles existantes, principalement la colonie de Modi'n ville (bloc de colonies de Modi'n).

Par conséquent, la construction du Mur de Ségrégation a facilité l'intégration des colonies israéliennes existantes.


On doit également souligner que les habitants des deux villages se rendent entièrement compte du projet israélien de relier entre elles les colonies israéliennes pour renforcer le bloc de Modi'in tel que Qiryat Sefer (Modi'in Illit) avec les colonies voisines de Mernora, Kfar Rut, Hashmonaim, Lapid, Mattiyahu, Shilta and Mukabbir.


Les forces israéliennes n'ont pas mentionné si elles exigeraient des habitants palestiniens des deux villages l'obtention des permis d'entrée et de sortie sur leurs terres, une fois que le mur sera construit.

Si les Forces de l'Occupation israélienne exigent d'eux qu'ils fassent des demandes d'autorisation, un processus d'obtention long, fatigant et souvent impossible pour les familles palestiniennes puisque le système de permis employé par les FOI (Forces d'Occupation Israéliennes) est une méthode institutionalisée de discrimination et de dépossession comme on le voit dans le cas des villes et des villages des régions Nord de la Cisjordanie .



Projets israéliens dans les villages de Bil'in et de Saffa


Dans un autre incident, les Forces de l'Occupation Israéliennes ont montré aux habitants du village de Saffa des nouvelles cartes pour le secteur et les ont informées de leur intention d'établir une nouvelle colonie appelée 'Mattiyahu-Est' sur un bout de terre de 60 dunums planté d'oliviers et situé entre les colonies de Modi'n Illit (Qiryat Sefer) et de Lapid.

La colonie aura 1500 nouveaux logements pour les colons israéliens.



Le Mur de Ségrégation et les Lois Internationales

La construction du Mur de Ségrégation est moins pour la sécurité qu'une étape pour agrandir les frontières et les colonies d'Israël.
Israël, en construisant le Mur de Ségrégation viole plusieurs lois humanitaires internationales, spécifiquement le Règlement de La Haye de 1907 et la Quatrième Convention de Genève de 1949, qui stipulent ce qui suit :

Le Règlement de la Haye interdit expressément à une puissance occupante de détruire ou de saisir des propriétés ennemies, sauf les cas où ces destructions ou ces saisies seraient impérieusement commandées par les nécessités de la guerre '(article 23 -g).

La Quatrième Convention de Genève, le principal document de Droit International régissant les circonstances d'une occupation militaire, stipule dans son article 49 que : "La Puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d'une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle."

L'article 53 de la Quatrième Convention de Genève est également clair : "Il est interdit à la Puissance occupante de détruire des biens mobiliers ou immobiliers, appartenant individuellement ou collectivement à des personnes privées, à l'Etat ou à des collectivités publiques, à des organisations sociales ou coopératives, sauf dans les cas où ces destructions seraient rendues absolument nécessaires par les opérations militaires."

L'appropriation et la destruction de la terre palestinienne sont une violation particulièrement grave de l'Article 147 de la Quatrième Convention de Genève qui interdit clairement : " Les infractions graves visées à l'article précédent sont celles qui comportent l'un ou l'autre des actes suivants, s'ils sont commis contre des personnes ou des biens protégés par la Convention : …. la destruction et l'appropriation de biens non justifiées par des nécessités militaires et exécutées sur une grande échelle de façon illicite et arbitraire."


Les violations des Articles de la Quatrième Convention de Genève constituent des infractions graves à la Convention et devraient être poursuivies comme crimes de guerre.



References

ARIJ GIS Database 2005
Conseil du village de Bil'in - 2005.
Conseil du village de Saffa - 2005.
Site internet du Ministère de la Défense israélien – plan du Mur mis à jour le 20 Février 2005.
Le Règlement de La Haye de 1907 et la Quatrième Convention de Genève de 1949
Centre d'Information de l'Etat Palestinien
Accord d'Oslo II – 28 Septembre 1995 : Article XXXI, point sept.
Travail de terrain d'ARIJ dans les villages de Bil'in and Saffa.
Bureau Central des Statistique Palestinien (PCBS)

Source : www.poica.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Rapports

Même auteur

ARIJ

Même date

16 juin 2005