Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1709 fois

Palestine -

Le Plan de Sharon : Délocalisation de quelques colonies, Désengagement envers les Palestiniens

Par

En termes pratiques, Sharon demande que les Palestiniens démantelent l’infrastructure de la résistance et réforment l’Autorité Palestinienne (éloigner Arafat) sous quelques mois ou son Plan de Désengagement sera mis en oeuvre. Sharon dit que "le Plan de Désengagement" incluera le redéploiement des Forces Israéliennes le long des nouvelles lignes de sécurité et un changement dans le déploiement des colonies. Il inclut également l’accélération de la construction du Mur de Séparation.

En s’adressant à la conférence d’ Hertzilya, jeudi, le Premier Ministre Ariel Sharon a averti les Palestiniens qu’il "n’avait pas l’intention des les attendre indéfiniment" en ajoutant, sous "quelques mois" et "si les Palestiniens continuent de négliger leur partie dans la mise en oeuvre de la Feuille de Route – alors Israël amorcera des avancées sécuritaires unilatérales de dégagement envers les Palestiniens."

Dans un avertissement qui, apparemment, s’adressait directement au Premier Ministre Palestinien Ahmed Qurei, Sharon a dit que "Le Plan de Désengagement" serait effectué seulement dans le cas où les Palestiniens continueraient de trainer les pieds et de reporter la mise en œuvre de la Feuille de Route.

Le Premier Ministre Palestinien Ahmed Qurei a réagi au discours dans une conférence de presse qu’il a donné dans la ville d’Abu Dis, et a dit qu’il était "déçu" que le discours de Sharon comporte des "menaces" envers les Palestiniens, sous forme d’avancées unilatérales.

Sharon a présenté à nouveau sa compréhension du plan de Paix qu’est la Feuille de Route comme conditionnant le progrès sur la voie politique en "fournissant une sécurité totale" par le "démantèlement des organisations terroristes."

Sharon a attaqué tous les autres plans, sans les nommer, en les décrivant comme décevants et destinés à créer des faux espoirs. Il a insisté en disant que "le démantèlement des groupes de résistance et la "transformation de l’Autorité Palestinienne en une autorité différente" sont les seules voies pour permettre des progrès dans le changement politique".

En termes pratiques, Sharon demande que les Palestiniens démantelent l’infrastructure de la résistance et réforment l’Autorité Palestinienne (éloigner Arafat) sous quelques mois ou son plan de désengagement sera mis en oeuvre.

Concernant les obligations d’Israël, Sharon a dit qu’Israël continuerait à avancer de façon significative pour améliorer les conditions de vie de la Population Palestinienne :
• en "réduisant le nombre de barrages routiers",
• pourrait supprimer quelques avant-postes de colons,
• n’entreprendrait pas de construction de colonies en dehors des lignes existantes
• et n’exproprierait pas de terre pour des besoins de construction.

En réalité, Sharon n’a pas expliqué pourquoi il n’avait pas mis en oeuvre à ce jour n'importe laquelle de ces obligations mentionnées malgré les critiques grandissantes en provenance des Etats-Unis.

Le membre de la Knesset, Yossi Sarid (Meretz) a réagi au discours de Sharon et a dit : "Le Premier Ministre parle du sérieux des Palestiniens comme s'il était lui-même sérieux et qu’il effectuait des progrès."


Sharon a expliqué que son “Plan de Désengagement est destiné à fournir un maximum de sécurité et à minimiser les frictions entre les Israéliens et les Palestiniens."

Sharon dit que « le Plan de désengagement » incluera :
• le redéploiement des Forces Israéliennes le long des nouvelles lignes de sécurité et
• un changement dans le déploiement des colonies, ce qui réduira autant que possible le nombre d’Israéliens situés au cœur de la Population palestinienne.
• Il inclut également l’accélération de la construction du Mur de Séparation.


Sharon a présenté un nouveau concept dans l’histoire des colonies, à savoir le "redéploiement des colonies". Un tel terme était utilisé pour remplacer le terme "retrait" dans la description du mouvement d’une place à une autre des unités de l’armée à l’intérieur des Territoires Palestiniens.

Pour expliquer ce qu’il voulait dire par "redéploiement des colonies", Sharon a ajouté que "Les colonies qui seront relocalisées sont celles qui ne sont pas comprises dans le territoire de l’Etat d’Israël dans le cadre d’un possible futur accord permanent."

Sharon n’a pas expliqué lesquelles, ni sur quel plan il se basait ou quelle vision définissait celles qui resteraient ou celles qui seraient relocalisées.

Sharon s’est adressé aux Palestiniens en disant : "Nous aimerions que vous vous gouverniez par vous-mêmes dans votre propre pays, un Etat démocratique Palestinien avec une contiguité territoriale en Judée et Samarie."

Pour insister sur le fait qu’un tel Etat sera contenu et surveillé par Israël, Sharon a dit : "Nous envisagerons de vous permettre – en coordination avec la Jordanie et l’Egypte - le libre passage des populations et marchandises par des frontières internationales, tout en prenant les précautions de sécurité nécessaires."

Sharon n’exclut pas la possibilité de mise en œuvre des parties de son "Plan de Désengagement" même en essayant de "mettre en oeuvre la Feuille de Route".

En réaction au discours de Sharon, le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan, a indiqué aux reporters que : "Les Etats-Unis pensent qu’un accord doit être négocié et nous nous opposerions à tout effort israélien pour imposer un accord". Il a appelé les premiers ministres israéliens et palestiniens à se rencontrer "très rapidement et sans condition."

Le Major General Giora Eiland, qui va être nommé le mois prochain comme Chef du Conseil de Sécurité National dans le bureau du Premier Ministre, devra orchestrer le Plan de Désengagement de Sharon.

Source : IMEMC & Agencies

Traduction : G

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Plan de Désengagement

Même auteur

Ghassan Andoni

Même date

19 décembre 2003