Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2602 fois

Monde -

Le Président iranien Ahmadinejad dit la vérité... et les défenseurs d’Israël raciste tournent le dos

Par

Aujourd’hui représente un jour historique pour tous ceux qui se sentent concernés par la justice pour le peuple de Palestine – les réfugiés nettoyés ethniquement en diaspora et les 1,2 million d’arabes qui représentent près de 20% des citoyens d’Israël. Pendant des années, les militants de la justice pour les Palestiniens ont placés tous leurs espoirs dans les faits et la raison pour persuader les Etats Unis et leurs alliés en Europe et ailleurs de rendre justice aux Palestiniens. Ils ont encouragé les populations à passer par le processus démocratique pour persuader leurs gouvernements de réparer les torts infligés au peuple de Palestine.

Le Président iranien Ahmadinejad dit la vérité... et les défenseurs d’Israël raciste tournent le dos

Ils ont exhorté leurs concitoyens à utiliser quel que média que ce soit disposé à leur donner une voix pour en appeler aux gens, les instruire sur la cause palestinienne et les mobiliser en soutien à la justice. Ils ont fait pression sur leurs représentants parlementaires, faisant appel à eux pour faire pression sur leurs gouvernements pour faire la seule chose convenable, à savoir couper le cordon ombilical qui alimente les crimes et l’agression israéliens et maintient intacte l'infrastructure sioniste raciste d'Israël.

De grands progrès ont été faits à la base aujourd'hui, en partie grâce à internet et à la liberté qu’il donne aux militants pro-palestiniens de se libérer de la mainmise sioniste sur les grands médias occidentaux, au moins en Grande-Bretagne.

Cependant, on ne retrouve pas ces progrès dans les centres du pouvoir, parmi les élites, au cœur des établissements qui gouvernent la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le reste de l'Europe. En fait, c’est l’inverse qui s’est produit, et nous en avons aujourd’hui la preuve.

Aujourd'hui, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a dit vérité à la conférence de Nations Unies sur le racisme. Il a dit la vérité, l’absolue vérité, mais les vieux pouvoirs impérialistes de l'Europe, menée par la Grande-Bretagne, et leurs parasites de l'ancien camp communiste, ont répondu en quittant la salle, dans un mouvement prémédité destiné à snober le leader iranien.

Ils sont sortis à cause de la vérité, de la même manière qu'ils ont tourné le dos à la justice pour le peuple de Palestine pendant les 60 dernières années.

Regardons de près ce que le président iranien a dit en réalité à la conférence d'aujourd'hui à Genève.

« Les puissances victorieuses [des guerres mondiales] se nomment elles-mêmes les conquérants du monde, en ignorant ou en foulant au pied les droits des autres nations par l'imposition de lois et dispositions internationales oppressives...

Après la Deuxième Guerre mondiale, ils ont recouru à la fabrication d'une nation entière de sans abri au prétexte de la souffrance juive. Ils ont envoyé des migrants d'Europe, des Etats-Unis et d'autres parties du monde pour établir un gouvernement totalement raciste en Palestine occupée. En compensation des conséquences sinistres du racisme en Europe, ils ont aidé à porter au pouvoir le régime le plus cruel, le plus répressif et le plus raciste en Palestine....

Il est d'autant plus regrettable qu'un certain nombre de gouvernements occidentaux et les Etats-Unis se soient engagés dans la défense de ces auteurs racistes de génocide, tandis que les consciences éveillées et les peuples à la pensée libre dans le monde condamnent l'agression, la brutalité et le bombardement des civils de la Bande de Gaza...

Aujourd'hui, la communauté humaine fait face à une sorte de racisme qui a terni l'image de l’humanité. En ce début du troisième millénaire, le mot Sionisme personnifie le racisme, qui a faussement recourt à la religion et abuse les sentiments religieux pour cacher la haine...

Il faut travailler à mettre fin aux abus de moyens politiques et internationaux des Sionistes et de leurs partisans... Il faut encourager et soutenir les gouvernements dans le combat visant à éradiquer ce racisme barbare et avancer vers la réforme des mécanismes internationaux actuels…

Vous êtes tous conscients de la conspiration de quelques pouvoirs et cercles sionistes contre les buts et les objectifs de cette conférence... Il devrait être reconnu que boycotter une telle session est une vraie indication du soutien à l'exemple flagrant du racisme.
»

Ce n’est pas simplement la position du Président Ahmadinejad. Ce sont des faits établis.

Il ne fait aucune discussion que des décennies d'intrigue et de collaboration entre le mouvement sioniste et l'Ouest - principalement la Grande-Bretagne - ont conduit en 1948 à l'établissement de l'Etat d'Israël, principalement par des colons européens et le dépossession d'un peuple tout entier, les Palestiniens, qui restent aujourd'hui le plus grand groupe de réfugiés au monde.

Comme il ne fait aucun doute qu’Israël est un Etat raciste comparable à l’Afrique du Sud de l’Apartheid. Comme l’a dit Craig Murry, ancien ambassadeur britannique en Ouzbékistan – une autre tâche sur la conscience des Britanniques :

« Les citoyens [d'Israël] sont définis et enfermés par la race. Il n'est pas juste que tous les Juifs ethniques, partout où ils sont nés, aient le droit de vivre en Israël alors que beaucoup de Palestiniens ethniques qui sont en réalité nés en Israël ne le puissent. Les juifs ont un droit d'immigration en Israël pour leurs conjoints ; les Arabes en Israël ne l’ont pas. La loi interdit en réalité aux Arabes israéliens d'épouser des Palestiniens à l'extérieur d'Israël. Beaucoup de communautés arabes sont physiquement coupées par des barbelés à lame. »

C'est un fait indiscutable que les citoyens arabes d'Israël subissent des discriminations graves dans chaque sphère de leur vie, dans une société qui est profondément raciste.

Alors, qu’objectent les amis Occidentaux d'Israël, menés par la Grande-Bretagne ? Quelle est la partie du discours de Président Ahmadinejad dont ils pensent qu’elle n’est pas vraie ?

La réponse a été donnée à la conférence par le représentant britannique, Peter Gooderham, et par un des organisateurs de la conférence, Rupert Colville. Lors de l’émission Prime Ministre de la radio BBC4, Gooderham a dit que la Grande-Bretagne refusait qu’Israël soit décrit comme un état raciste et n'a pas aimé la manière dont le président iranien a rappelé comment Israël a été créé. Pour sa part, Colville ne pouvait pas même se rappeler ce qu'Ahmadinejad avait dit et, après y avoir été quelque peu poussé par le présentateur de l’émission, a dit qu’assimiler le sionisme au racisme était inacceptable pour ses maîtres.

C’est donc ainsi. L'objection, c’est d’appeler un chat un chat. C’est de dire que le blanc est blanc, et que le noir est noir. Autrement dit, n’osez surtout pas dire tout haut qu'Israël est un Etat implanté, raciste, colonial, agressif et voyou qui se livre au nettoyage ethnique, au vol de terre et au massacre de civils innocents, de peur d’avoir à expliquer et à justifier le soutien illimité que vous lui apportez.

Mais il y a aussi une autre raison. C'est le fait que les agents d'influence d'Israël ont pénétré profondément les gouvernements anglais, américains et européens, contrôlant la politique et mettant les intérêts d'Israël avant les intérêts nationaux des pays qu'ils ont piratés.

Où tout cela mène-t-il les citoyens britanniques, américains et autres européens qui croient au processus démocratique pour influencer la politique de leurs gouvernements envers Israël et les Palestiniens ? La réponse, semblerait-il, est : nulle part. Tant que les politiques occidentales resteront sous la coupe des larbins et des agents d'influence d'Israël, ces politiques resteront complètement imperméables à l'opinion publique, pour ce qui concerne la vache sacrée d’Israël.

Et où cela mène-t-il la lutte palestinienne pour la justice ? Egalement nulle part, mais seulement tant qu’Israël restera la puissance militaire prépondérante au Moyen Orient.

Et c’est là que l’Iran détient potentiellement la clé pour une paix juste et durable dans la lutte palestino-israélienne. Aujourd'hui, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a dit la vérité que les apologistes américains, anglais et européens du racisme n’osent pas proférer.

Si, demain, l'Iran répond aux prières du dépossédé et de l'opprimé et acquiert la capacité nucléaire, alors il y aura la justice et la paix au Moyen-Orient, probablement sans qu’une balle ne soit tirée.

Comme chacun le sait, les couards et les tyrans ne comprennent qu’un langage : celui de la force, et de la menace de la force.


La discrimination raciste d'Israël contre ses citoyens arabes ne fait aucun doute.
Témoignages en arabe (sous-titrés en anglais), 11'.

Source : Redress

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Redress

Même date

21 avril 2009