Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2186 fois

Negev -

Le naqab vous interpelle

Par

> palmar@tiscali.fr

La population du Naqab continue à exprimer sa colère suite au nouveau crime perpétré par les autorités israéliennes, cette semaine, en détruisant huit maisons et une mosquée dans la région du Naqab, sous prétexte qu'elles n'ont pas été autorisées.

Dans une déclaration à Arabs48, le député Talab Sane' a déclaré que cette agression raciste vise à chasser les Arabes du Naqab, les propriétaires légitimes, et à prendre leurs terres en vue de judaïser le pays et encercler sa population. Sane' a ajouté que la destruction des maisons ne pourra venir à bout de la volonté des propriétaires de la terre qui s'y accrochent et qui refusent de la quitter, quel qu'en soit le prix.

Les deux députés Azmi Bishara et Jamal Zahaliqa ont entrepris une visite au Naqab et ont discuté avec la population des moyens de s'opposer à cette agression du pouvoir. Dans une déclaration à Arabs48, Bishara a appelé à résister aux crimes de la démolition et du vol armé sur la terre arabe affirmant que les questions et déclarations à la Knesset et autres tribunes ne suffisent plus et sont devenues vaines. Il a déclaré qu'il a été décidé de reconstruire la mosquée et les maisons détruites.

Rappelons que le président palestinien Yasser Arafat avait, lors de son accueil d'une délégation des cheikhs du Naqab et du député Talab Sane', à Ramallah il y a un mois, avait déclaré que l'Autorité Palestinienne était prête à supporter les charges de la reconstruction des maisons détruites par Israël dans le Naqab, mais les habitants avaient souhaité éviter cette offre car la loi israélienne interdit cela.

Rappelons que le Premier Ministre avait accepté en novembre dernier la formation d'une unité de police spéciale "unité d'urgence de répression" dans le Naqab pour combattre le crime en progression, selon les dires des autorités israéliennes, mais cette unité est en fait chargée de combattre la présence arabe et de la pourchasser, prétextant que la terre appartient à l'Etat...

La superficie du Naqab est de 14.000 Km2, ce qui représente 60% de la superficie de la Palestine historique.

Les villages non-reconnus manquent des services quotidiens essentiels tels que l'eau, l'électricité, les écoles, les centres de soins, les routes, etc.. ce qui, pour les habitants du Naqab, est considéré comme une forme de pression sur eux pour qu'ils s'en aillent, comme cela se passe avec les démolitions de maisons.
C'est ce que nous a déclaré le président du "Comité de lutte contre les destructions des maisons arabes", Faris Abu Ubayd.

Il a ensuite précisé que les habitants juifs du Naqab vivent dans 123 villes et villages qui leur sont spécifiques, ainsi que dans 100 fermes privées, appartenant chacune à un seul fermier, après qu'Israël ait accordé à chacun d'eux 10.000 dunums, et cela pendant de longues années, afin de prendre la terre arabe.
C'est ainsi qu'il faut expliquer que durant l'année 2003, les autorités israéliennes ont procédé à la destruction de 250 maisons arabes.
Sharon lui-même possède une ferme dans la région.

Répondant à la question sur les possibilités de financer les reconstructions, Abu Ubayd a répondu que le comité de lutte a commencé la collecte d'argent pour contribuer à la résistance des propriétaires des maisons détruites, "mais nous faisons face à un problème financier grave, les dons sont insuffisants et nous ne savons pas à qui nous adresser au moment même où l'ogre des expropriations avance à pas de géants, voulant encore dévorer la terre de nos ancêtres et de nos aïeux".

Abu Ubayd poursuit : "Nous devons être conscients qu'ils dévorent nos membres par petits bouts. Ils nous attaquent par des confiscations dans le Triangle, et en Galilée, et à d'autres moment, ils nous volent nos terres par les armes, dans le Naqab. Dans ce désert nous sommes nés, et sur l'amour de cette terre nous avons passé notre jeunesse, nous connaissons toute graine de son sable, nous retenons par coeur l'emplaecement de chaque caillou. Ils viennent ensuite avec leurs brigades vertes ou noires, nous accusant d'envahir la terre "des autres". Même le fait de bâtir un lieu qui puisse protéger nos enfants dans notre pays est devenu un crime impardonnable".

Abu Ubayd rappelle également qu'un accord a eu lieu récemment entre le gouvernement israélien et l'agence juive pour un immense projet de colonisation visant à installer 50.000 colons dans le Naqab sur les terres qu'Israël cherche à voler aux Arabes.


Pour tout soutien au Comité de lutte dans le Naqab,
vous pouvez contacter Palestine en Marche
palmar@tiscali.fr

En savoir plus sur la campagne d’information sur la situation des bédouins palestiniens du Negev

Source : Arabs48

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Negev

Même auteur

Wadi' Awawida

Même date

3 janvier 2004