Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4199 fois

Irlande -

Le prisonnier palestinien Khader Adnan à l’article de la mort au moment de son cinquantième jour de grève de la faim

Par

Source : Republican Sinn Fein – 5 février 2012

Geraldine McNamara, porte-parole de Republican Sinn Féin, a appelé la communauté internationale à protester par tous les moyens possibles contre le gouvernement israélien pour dénoncer le sort qui est fait au prisonnier politique Khader Adnan et à ses co-détenus. Khader Adnan a atteint le cinquantième jour de sa grève de la faim contre les conditions pénitentiaires dans la prison israélienne d’Ofer. Cette grève implique aussi le refus des liquides, puisque ses geôliers avaient commencé à le nourrir de force d’aliments liquides pour le maintenir en vie. En signe de solidarité, des douzaines de jeunes militants de Gaza ont annoncé qu’ils rejoignaient Adnan dans sa grève de la faim.

Le prisonnier palestinien Khader Adnan à l’article de la mort au moment de son cinquantième jour de grève de la faim

Solidarité avec Khader Adnan, Gaza, 7 février 2012
Adnan fait parti des quelque trois cents Palestiniens qui sont internés sans procès dans les prisons israéliennes, ce que les Israéliens appellent la « détention administrative ». Ce type de détention est une violation des Conventions de Genève, lesquelles bannissent la détention sans accusation. Les Israéliens ne sont pas les premiers à pratiquer ce genre d’internement sans procès, a dit Geraldine. Nous l’avons vue à l’œuvre dans les Six Comtés occupés quand Brian Faulkner légalisa cela en 1972. Ces internements ont aussi été utilisés dans la période 1916-1922 et pendant les campagnes des années 40 et 50.

Récemment, on l’a vu à Guantanamo. C’est pendant ces périodes de détention que les prisonniers sont continuellement torturés pour les forcer à passer aux aveux. Mais peu importe la vérité tant que l’oppresseur a le dessus et obtient ce qu’il voulait.

Les Palestiniens ont mené campagne depuis longtemps pour que leur Etat soit reconnu par les Nations Unies, mais ils sont aujourd’hui anéantis dans leur propre patrie. Les Nations Unies sont impliquées dans la question d’un Etat palestinien depuis 1947, mais 60 ans après, cette reconnaissance étatique n’a toujours pas été accordée aux Palestiniens, qui sont toujours opprimés et traités comme des réfugiés dans leur propre patrie.

La déclaration Balfour des Britanniques en 1917 qui soutenait la création d’un foyer national juif en Palestine a mené à une immigration massive de Juifs de l’Est de l’Europe principalement, et continue jusqu’à aujourd’hui. Aucune considération n’a été donné aux indigènes et le peuple palestinien se souleva en 1937 et continua le combat pour la reconnaissance de ses droits à l’indépendance et à un Etat.

La résolution 181 des Nations Unies de 1947 proposait deux Etats indépendants en Palestine, l’un Juif et l’autre Arabe palestinien. Et là encore, personne n’a demandé l’avis et le consentement des populations indigènes. En 1948, Israël se déclara Etat indépendant et continua son expansion en Palestine. Depuis lors, le peuple palestinien a mené la lutte pour la justice et pour son droit à la liberté dans sa propre patrie.

Khader Adnan va mourir, à moins qu’il n’y ait une enquête immédiate sur l’illégalité de sa détention sans accusation et sur le cruel traitement qu’il a subi des mains de ses geôliers israéliens. Saleh Nasser, un des dirigeant du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine, a appelé la cour internationale de justice à mener une enquête sur les pratiques de détention israéliennes et a manifesté son soutien pour la « bataille héroïque contre l’occupation israélienne et sa politique raciste », menée par Adnan.

Geraldine a fait remarquer que la communauté internationale avait élevé la voix en faveur de ce qu’ils appelaient le printemps arabe, mais qu’elle se trouve prise de laryngite dès qu’il s’agit du sort des Palestiniens, traités comme des gens sans Etat dans leur propre patrie.


Signez la pétition exigeant la libération immédiate de Khader Adnan, qui est envoyée régulièrement au Comité International de la Croix-Rouge, au fur et à mesure des nouvelles signatures.

Source : Libération Irlande

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Irlande

Même sujet

Prisonniers

Même date

8 février 2012