Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2219 fois

Europe -

Le rapport d’une délégation syndicale irlandaise critique Israël et les gouvernements

Par

Eamon Mc Mahon est le secrétaire du Syndicat des Amis de la Palestine (ICTU)

En Novembre 2007, le Congrès des syndicats irlandais (ICTU) a envoyé une délégation de dirigeants syndicaux de très haut niveau, dont le président de l'ICTU et plusieurs secrétaires généraux des principaux syndicats pour une mission d'enquête de sept jours en Israël et dans les territoires palestiniens occupés .
Le but explicite de la délégation était de produire un rapport qui soit aussi impartial et objectif que possible.

Le rapport d’une délégation syndicale irlandaise critique Israël et les gouvernements

La délégation a rencontré non seulement des représentants palestiniens, mais elle a aussi passé plusieurs jours en Israël et a rencontré un large éventail de porte-parole israéliens du secteur des affaires, des syndicats et des hommes politiques. Une réunion houleuse a eu lieu avec la direction de la Histadrout et du monde des affaires israélien.

La délégation a également rencontré Yitzhak Herzog, le Ministre israélien de la Protection Sociale et membre du Parti travailliste qui les a allègrement informés qu’«Israël était l’accomplissement des prophéties bibliques."


Du côté palestinien, ils ont rencontré un certain nombre de personnalités en Cisjordanie et à Gaza, y compris des dirigeants de la Fédération Générale Palestinienne des Syndicats, Rafiq Husseini, le chef d'Etat-Major de l'Autorité Palestinienne, et dans la bande de Gaza, le Dr. Basem Naim, un responsable adjoint du gouvernement du Hamas et Ministre de la Santé.

La délégation a également rencontré un certain nombre de groupes des droits de l'homme, dont Al-Haq à Ramallah, le Centre Palestinien Pour les Droits de l’Homme dans la ville de Gaza et Yehuda Shaul à Hébron, un Juif orthodoxe et membre fondateur de Briser le Silence, le mouvement des ex-soldats israéliens qui sont déterminés à mettre en lumière les injustices de l'occupation.

Après beaucoup de réflexions et de délibérations, la publication du rapport de la délégation officielle a été finalement autorisée par le comité central national de l'ICTU. Le rapport, représentant maintenant l'ensemble du mouvement syndical irlandais, reflète le fort sentiment de choc et d'indignation rencontré par la délégation et est sans équivoque dans sa condamnation de l'inhumanité de l'occupation.

Il est extrêmement critique à l'égard du gouvernement israélien, l'accusant de crimes contre l'humanité et qualifie son traitement des Palestiniens d’Apartheid. Cela a complètement anéanti tous les espoirs de la Histadrout et des dirigeants politiques israéliens qui pensaient que leurs rencontres avec l’ICTU l'amènerait à revoir sa position sur la Palestine et à retirer son appel en faveur du boycott et du retrait des investissements.

Dans les conclusions de ce rapport très détaillé de la visite, ICTU critique sévèrement le gouvernement israélien pour ses violations du droit international, pour ses crimes de guerre et son ignorance des innombrables résolutions de l'ONU.

Le rapport critique également le gouvernement irlandais et l'Union Européenne qui ne prennent pas de mesures afin de faire face aux pratiques israéliennes d'oppression. Il demande au gouvernement irlandais de développer sa propre politique étrangère indépendante et de remettre en cause la position pro-israélienne du Quartet.

Parmi ses recommandations, le rapport demande spécifiquement que soit mis en œuvre une politique de boycott et de retrait d’investissements et au Congrès d’user de son influence dans le mouvement syndical international pour encourager d'autres expressions similaires de soutien.

Il demande également au gouvernement irlandais de faire pression sur l'UE afin de rétablir l'aide financière à l'Autorité Palestinienne et d’aider à mettre fin au statut commercial préférentiel accordé à Israël dans le cadre de l’accord Euro-Med.
Enfin, il recommande que l’ICTU accueille une conférence de haut niveau afin de développer une solidarité syndicale.

Bien que l'Irlande en tant que pays ait deux juridictions séparées, liées aux deux États distincts de l'Irlande du Nord et de la République d'Irlande, il existe un seul Congrès des Syndicats représentant les syndicats de l'ensemble de l'île. Quand il parle de la Palestine, l’ICTU parle donc au nom de l'ensemble du mouvement.

Au cours de sa visite dans la région, la délégation de l’ICTU a reçu un message très fort de la part des organisations des droits de l’homme palestiniennes et israéliennes disant que les institutions politiques et les gouvernements nationaux et internationaux ne sont pas en mesure de changer la situation en Palestine aujourd'hui - qu'ils ne sont pas prêts à remettre sérieusement en cause la lente destruction planifiée d'un peuple.

Le droit international humanitaire, la Convention de Genève et des dizaines de résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée Générale des Nations Unies sont tout simplement ignorés - et pas seulement par Israël, qui agit tout simplement dans son propre intérêt, mais aussi par toutes les grandes puissances industrielles et militaires.

La défense des droits de l’homme dans la région, ainsi que toutes les principales organisations de la société civile palestinienne, ont décidé de chercher plutôt à essayer de mobiliser un soutien et une action de solidarité parmi la société civile internationale. C’est un appel qui a été entendu encore et encore.

Le mouvement syndical est le mouvement le plus important et le mieux organisé de toutes les organisations de la société civile. Il est donc d'une importance fondamentale que le travail de solidarité palestinienne se base sur les syndicats, en particulier si doit avoir lieu une grande campagne internationale de boycott et de désinvestissement semblable au boycott de l'apartheid en Afrique du Sud.

Ces dernières années ont vu certains développements très positifs en termes de revendications syndicales pour un boycott de l'apartheid en Israël, dont par COSATU en Afrique du Sud, UNISON au Royaume-Uni, et par les employés du secteur public et des bureaux de poste canadiens, pour n'en nommer que quelques-uns.

En Irlande, un certain nombre de puissants syndicats et l’ICTU ont adopté une position politique de boycott et le décor désormais planté pour la construction d'un réel mouvement de BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

ICTU s’est engagé à diffuser largement ce rapport dans l'ensemble du mouvement syndical international qui, nous l’espérons, encouragera d'autres syndicats et congrès syndicaux dans le monde entier à prendre une position similaire.


Télécharger le rapport complet (en anglais -PDF - 3.7MB)

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Boycott

Même date

24 septembre 2008