Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1934 fois

France -

Le retournement des valeurs

Par

Le 27 octobre 2007, pour la visite d’Ehud Olmert, la Mairie de Paris accrochait les portraits de 3 soldats israéliens dans un square du 12ème.
Quand Nicolas Sarkozy se saisit de Guy Moquet pour illustrer la résistance française à l’occupant dans une histoire revisitée, Bertrand Delanoë choisit, lui, de célébrer une armée d’occupation, l’armée d’Israël.

Le retournement des valeurs

De la falsification à l’imposture intellectuelle.

Depuis trois décennies, nous avons vu apparaître, dans les médias et sur les murs des bâtiments publics des visages d’hommes et de femmes, visages de ces otages des temps modernes.

Ce furent d’abord des reporters ou des chercheurs, puis des humanitaires voir des touristes, captifs en Afghanistan, au Tchad, au Liban, en Irak…, des personnes, non belligérantes, détenues par des armées ou des groupes armés.

Ce mode de communication, qui fait appel à notre compassion, nous sollicite pour manifester notre soutien et exercer des pressions afin d’obtenir leur libération.

Le procédé n’est pas anodin car ce sont les médias, les lobbies et les pouvoirs politiques qui en choisissent les thèmes et les têtes et en ignorent volontairement d’autres.


Quels points communs ont tous ces otages placardisés :

• Ce sont des ressortissants français, ils sont « des nôtres »
• Ils ont une profession ou une activité valorisée
• Ils sont présentés comme des personnes innocentes qui ne faisaient que leur travail.

En cette période Sarkosienne de visitation de la résistance, les visages affichés à Paris en appellent d’autres. Ceux de l’Affiche Rouge "..vous aviez vos portraits sur les mus de nos villes.. parce qu’a prononcer vos noms sont difficiles, y cherchait un effet de peur sur les passants.. Nul ne semblait vous croire français de préférence..mais à l’heure du couvre-feu des doigts errants avaient écrit Mort pour la France" (ARAGON)

La Propagandstaffel visait alors l’effet inverse, ils ne sont pas français, ils sont étrangers, la plupart juifs, ce sont des criminels et des terroristes. Ils n’en ont pas moins combattu pour la France, certains parmi les survivants n’ayant d’ailleurs jamais réussi à obtenir la nationalité française !

La Mairie de Paris pratique un amalgame douteux puisqu’en affichant ces portraits de soldats en civil, légendés de leur nom, elle joue sur tous ces tableaux pour mieux nous abuser.

Mais il y a des évidences :

• Les trois soldats israéliens ne sont pas des otages innocents, ils sont des militaires combattants, prisonniers de guerre.

• Même s’ils sont français, ils combattent pour une armée étrangère, sous uniformes étrangers, la seule mention à écrire devrait être : "détenus pour la défense d’Israël état colonial et membres de son armée d’occupation".

Il n’est pas inutile de rappeler aux élus de Paris soucieux des droits de l’homme qu’Israël détient environ 11 000 Palestiniens parmi lesquels outre des combattants, se trouvent de nombreux otages, hommes, femmes et enfants arrêtés, au hasard, en représailles ou parce qu’ils sont membres d’une famille d’activistes (comme Guy Moquet).

À vous qui êtes soucieux du sort de nos compatriotes : dans les geôles israéliennes se trouvent des Français-Palestiniens détenus comme Salah HAMOURI seraient-ils moins estimables que les Français-Israéliens !!!


N'oubliez pas : Rassemblement dimanche 11 novembre à 16 h - Parc de Bercy

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Même date

10 novembre 2007