Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1853 fois

Gaza -

Le tir israélien sur une fillette souligne l'hypocrisie internationale, disent les Palestiniens

Par

Alors que les votes de l'élection palestinienne étaient comptés et que le monde se rendait compte du raz-de-marée du Hamas, Aya al-Astal s'éloignait de sa maison et errait en direction de la clôture le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israel.
Les parents de la fillette de 9 ans ont réalisé qu'elle était partie pendant qu'ils regardaient les résultats des élections à la télévision.

Le tir israélien sur une fillette souligne l'hypocrisie internationale, disent les Palestiniens

Ils ne savent pas avec précision ce qui s'est produit, mais l'armée israélienne a déclaré plus tard qu'Aya s'était comportée de manière suspecte, à la façon d'un terroriste - elle s'est approchée trop près de la clêture de la frontière - et donc un soldat a tiré plusieurs balles sur l'enfant, la touchant au cou et lui ouvrant le ventre.

Aya est le second enfant tué par l'armée israélienne la semaine dernière.


Près de Ramallah, les soldats ont abattu Munadel Abu Aaalia, 13 ans, en lui tirant dans le dos alors qu'il marchait le long d'une route réservée aux colons juifs avec deux amis.

L'armée a dit que les garçons avaient l'intention de jeter des pierres sur des voitures israéliennes, ce que les militaires définissent comme du terrorisme.


En plein drame politique, les deux meurtres sont passés inaperçus à l'étranger, mais ils ont eu un impact sur les Palestiniens irrités par les demandes des leaders occidentaux faites au Hamas de reconnaître Israël et de renonce à la lutte armée.

Certains Palestiniens voient ces demandes comme le rejet d'une élection démocratique et une position pro-israélienne. D'autres y voient de l'hypocrisie. Ils disent que les soldats israéliens ont tué deux fois plus de Palestiniens la semaine dernière seulement – tous des enfants – que le nombre d'Israéliens tués par le Hamas au cours de l'année dernière.

"Aya a été visée au cou et au ventre. Ses entrailles étaient répandues sur le sol" dit la mère de l'enfant, Aisha. "Nous n'avons aucune idée de la raison pour laquelle elle est allée là-bas mais c'était une enfant. Elle était si petite. Elle avait neuf ans. Elle ne portait pas le hijab. Il était clair qu'elle n'était qu'une fillette. C'est la haine."

Le Hamas est responsable de la mort de plus de 400 Israéliens. Mais depuis qu'il a déclaré un cessez-le-feu il y a un an, le groupe n'a tué qu'un Israélien, selon les propres chiffres du gouvernement israélien. Sasson Nuriel a été enlevé en septembre et forcé à enregistrer une vidéo exigeant la libération des prisonniers. Le Hamas a indiqué qu'il l'a tiré quand l'armée s'est approchée pour le récupérer.

Le Hamas a également effectué une attaque-suicide à la gare routière de Beer Sheva en août qui a sérieusement blessé deux gardes de la sécurité, et il est derrière certaines des attaques par des roquettes rudimentaires tirées depuis Gaza en direction d'Israël qui terrifient souvent mais qui tuent rarement. Le Hamas a indiqué qu'il a lancé les roquettes en réponse aux attaques israéliennes.



"Le Hamas a maintenu le calme pendant un an. Israël tue encore nos civils" a déclaré le responsable du Hamas à Gaza, Mahmoud al-Zahar. "Pourquoi les Israéliens peuvent-ils continuer à tuer notre peuple, des personnes innocentes qui marchent dans la rue, et il n'y a aucune critique de ceux qui nous disent que nous devons renoncer à notre lutte historique contre l'occupation ?
Pourquoi sont-ils aussi effrayés de critiquer Israël mais ils nous disent ce que nous devons faire?"

La famille Astal est divisée. politiquement La mère d'Aya a voté pour le Hamas.

La tante de l'enfant, Samir al-Astal, a soutenu la parti perdant, le Fatah. Mais il y a peu de différence dans leur croyance qu'il y a un double standard dans les demandes faites par les étrangers à Israël et aux Palestiniens.

"Les Américains trouvent toujours des excuses à Israël," dit Samir. "Israël est comme un fils corrompu. Ils ne lui font jamais de pression. Ils tuent nos enfants et personne ne dit rien. S'il y a une réaction des Palestiniens à ces incidents ils nous traitent de terroristes."

Israël a indiqué qu'il regrettait les décès des civils mais a ajouté qu'ils étaient accidentels, à la différence de ceux provoqués par des kamikazes. Il a dit que le Hamas "était largement impliqué dans des actions terroristes" en dépit du cessez-le-feu.


Source : The Guardian

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Chris McGreal

Même date

1 février 2006