Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3525 fois

Israël -

Le tribunal militaire condamne le soldat responsable du tir mortel sur Thomas Hurndall

Par

Le tribunal du GOC du Commandement Sud des Forces de Défense israéliennes a condamné lundi l'ancien soldat de l'IDF, Taysir al-Heib, pour homicide involontaire dans le meurtre de l'activiste pro-Palestinien britannique, Thomas Hurndall.
Il a également été jugé coupable d'obstruction à la justice et de faux témoignage.
Thomas Hurndall, un étudiant, a été touché par balle dans le camp de réfugiés de Rafah, où il photographiait le travail du Mouvement International de Solidarité (ISM).

Le tribunal militaire condamne le soldat responsable du tir mortel sur Thomas Hurndall


Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête- Photo : ISM

Les activistes de l'ISM se placent souvent entre les forces de l'IDF et les Palestiniens pour essayer d'arrêter la mise en oeuvre des opérations militaires.

Le père et le frère de Hurndall sont arrivés en Israël lundi matin pour assister au verdict.

Le frère de Tom Hurndall s'est vu refuser l'entrée dans le pays pour des "raisons de sécurité" mais son père était présent au tribunal quand le verdict a été donné.


Colonel Nir Avraham a spécifié dans le verdict les différentes versions du témoignage d'Al-Heib, mais il a déclaré qu'ils préféraient le sérieux des témoins de l'accusation et d'un autre soldat qui était dans l'avant-poste à l'heure du tir, et a indiqué que l'accusé l'avait convaincu de donner un fauxe témoignage.



Témoignage "confus et même pathétique"

Le tribunal militaire a découvert que l'accusé avait tiré sur Hurndall avec un fusil de snipeur (tireur isolé) en utilisant une vue télescopique. Il a indiqué qu'il n'y avait aucune base à l'affirmation de faute professionnelle, et qu'il avait donné un témoignage "confus et même pathétique" des événements à la cour.

La cour s'est rapportée à une confession de l'accusé, dans laquelle il a déclaré qu'il voulait donner une leçon à Hurndall pour être entré dans une zone interdite.

Al-Heib a admis avoir visé avec une balle à 10 centimètres à gauche de la tête de Hurndall pour l'effrayer, mais qu'il a, par inadvertance, touché l'activiste.

"A partir de ce moment, le Sgt Al-Heib a commencé une vaste campagne de mensonges et de contre-vérités pour repousser l'enquête prévue et l'exonérer de toute culpabilité, ` a énoncé le verdict.

Al-Heib, un ancien membre du Bataillon de Reconnaissance Bédouin, a été accusé d'avoir tiré à la tête de Hurndall pendant une opération de l'armée dans la Bande de Gaza en avril 2003. Des témoins ont dit qu'Hurndall, 22 ans, aidait des enfants palestiniens à éviter des tanks israéliens.


Hurndall est resté dans le coma pendant 9 mois dans un hopital londonien avant de mourir.

L'avocat de la Défense, Yariv Ronen, avait imputé la mort de Hurndall non pas en tant que conséquence directe des actions de son client, mais en raison de la négligence des médecins britanniques de Hurndall. La famille a écarté ces accusations.

L'accusé a également été déclaré coupable d'obstruction à la justice, d'incitation à faux témoignage, d'obtention de faux témoignage et de comportement inconvenant. Al-Heib, dont la sentence sera prononcée mi-août, pourrait être condamné à 20 ans en prison.

La soeur de Hurndall, Sophie Hurndall, s'est félicitée du verdict, mais a dit que l'armée devait changer ses pratiques.
"Ce genre de choses doit cesser de se produire. Jusqu'à ce que cela change... nous n'aurons pas vraiment gagné", a-t'elle déclaré à Sky News TV.

Elle a dit qu'il y avait eu peu de contact avec les autorités israéliennes pendant le procès, et a affirmé qu'il y avait eu un "processus systématique de dissimuler le tir".



Pétitions du frère contre le refus d'entrée

William Hurndall, le frère de Thomas, est arrivé en Israël lundi matin et a été retenu à l'aéroport par les autorités de l'immigration. Il a déposé une pétition urgente devant le tribunal administratif de Tel Aviv via l'avocat Avigdor Feldman, afin d'être autorisé à entrer dans le pays.

Alors que Hurndall était venu avec son père, le représentant du Ministère de l'Intérieur a averti William qu'il ne serait autorisé à entrer en Israël seulement dans des conditions restrictives: Son séjour serait limité à 24 heures, il devrait voyager accompagné d'un représentant officiel de l'ambassade britannique et il devait s'engager à ne pas entrer en Cisjordanie ou dans la Bande de Gaza.

"En tant que frère d'une victime d'une offense cherchant à utiliser ses droits reconnus et à assister à une décision importante concernant l'un de ses proches" a écrit Feldman dans la pétition administrative soumise lundi avant midi, "le pétitionnaire attend d'être traité avec respect et à ne pas avoir à affronter un claquement des portes arbitraire et à la stipulation de termes durs."



A lire : "Quand tuer devient facile" de John Sweeney

Source : Haaretz

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

Amos Harel et Yuval Yoaz

Même date

27 juin 2005