Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3888 fois

USA-Israel -

Le veto scandaleux souligne la futilité de compter sur les États-Unis pour la paix

Par

La décision scandaleuse de l'administration Obama d'opposer son veto à un projet de résolution dénonçant l'expansion coloniale juive au-delà de la Ligne Verte (l'ancienne ligne d'armistice entre la Palestine 48 et la Cisjordanie) est sans aucun doute une gifle pour l'Autorité palestinienne (AP) et pour les autres régimes arabes "modérés" qui continuent de compter sur les États-Unis pour jouer un rôle constructif dans le soi-disant processus de paix.

Le veto scandaleux souligne la futilité de compter sur les États-Unis pour la paix

Colonie illégale de Beitar Illit, à 10kms au sud-ouest d'Al-Qods, août 2010 (photo AP)

C'est aussi une réaffirmation du fait bien connu que les administrations étasuniennes consécutives, quel que soit leur parti politique, sont à la botte d'Israël.

L'administration Obama dit qu'elle est contre la construction de davantage de colonies juives en Cisjordanie . Cependant, la même administration refuse de prendre la moindre mesure déterminée pour démontrer si cette opposition est sincère et réelle, ou bien simplement rhétorique et qu'elle vise à calmer les Palestiniens. En bref, les actions parlent plus fort que les mots.

Les raisons avancées par l'administration Obama pour rejeter la résolution palestinienne, qui ne contenait que des platitudes n'entrant pas réellement en conflit avec la politique américaine, sont pour le moins absurdes. Les fonctionnaires du Département d'État ont prétendu que la résolution nuirait aux les négociations.

Ah bon, de quelles négociations parlent-ils ? Cela fait vingt ans que l'AP et Israël "négocient", et le résultat net est un gigantesque zéro, pendant qu'Israël, avec l'encouragement tacite mais réel américain, a englouti de plus en plus de terre du gâteau "disputé" en volant toujours davantage de terre palestinienne et en construisant toujours plus de colonies juives sur le territoire occupé.

Ce dernier affront montre qu'il est totalement inutile et imprudent de compter sur les États-Unis pour extorquer les droits palestiniens des griffes d'Israël.

La vérité en la matière est que quand il s'agit de la question palestinienne, les États-Unis n'ont aucune volonté propre, et qu'ils sont complètement et absolument ligotés par les cercles sionistes et les lobbies israéliens.

Cette soumission totale a été démontrée de nombreuses fois, et le sera encore.

Ce qui rend si facile la mission des lobbies juifs comme l'AIPAC , est le fait que les intérêts vitaux économiques et stratégiques des États-Unis dans le monde arabo-musulman sont restés indemnes, en dépit de décennies d'étreinte criminelle étasunienne du nazisme juif. Les États-Unis ont toléré tous les crimes israéliens contre l'humanité, tous les crimes de guerre israéliens, toutes les violations du droit international et toutes les formes de nettoyage ethnique des Palestiniens sur leur patrie ancestrale.

Finalement, ils ont lancé un processus de paix bidon, au nom duquel ils ont autorisé et aidé Israël à truffer la Cisjordanie de centaines de colonies juives qui ont tué de fait, et même de façon irréversible, tout projet réaliste de création d'un État palestinien viable digne de ce nom.

Il est à espérer que le réveil tardif du peuple arabe dans de nombreux pays convaincra les États-Unis qu'il ne pourront conserver leurs liens habituels avec le monde arabe tout en continuant à soutenir le nazisme israélien.

L'entité collaborationniste appelée Autorité palestinienne semble avoir enfin réalisé l'insondable futilité de s'en remettre aux États-Unis pour que justice soit rendue aux Palestiniens. Continuer à le faire est comme chercher la justice dans un repaire de voleurs ou la sécurité dans un nid de serpents.

Nous espérons que quelque chose de positif sortira de cette prise de conscience tardive, bien qu'il soit difficile de donner à l'actuelle direction de l'AP le bénéfice du doute.

Néanmoins, l'Autorité palestinienne, maintenant complètement exposée et affaiblie après la perte de son principal mécène, le régime déchu de l'ex-président Hosni Moubarak, peut toujours prendre certaines mesures qui convaincraient Washington que la cause du peuple palestinien n'est pas un élément de marchandage entre une putain politique américaine et un maquereau sioniste fasciste.

Tout d'abord, l'AP doit immédiatement mettre fin à toutes formes de coordination sécuritaire avec l'armée d'occupation israélienne. Nous devons être en mesure de démolir tout ce que le Général Keith Dayton a bâti en dix ans au cours desquels il a réussi à déformer et à falsifier notre conscience nationale. Nous devons être en mesure de redessiner et de redécouvrir nos priorités nationales en harmonie avec nos objectifs nationaux, à savoir la libération de notre peuple et de notre patrie des mains criminelles de l'occupation sioniste.

L'histoire, depuis Adam et Eve, a montré qu'aucun peuple sous occupation étrangère ne s'est libéré sans sacrifices, à savoir par des discussions gentilles et des négociations amicales.

Puis l'AP doit immédiatement cesser d'arrêter, de harceler et de torturer son propre peuple pour apaiser Israël et recevoir un bon point du régime sioniste. Ça suffit.

Enfin l'AP doit faire preuve de bonne volonté envers le Hamas afin de parvenir au plus haut degré possible d'unité nationale. Ce n'est pas une tâche impossible, à condition que toutes les parties évitent les calculs et les considérations partisanes.

Oui, les Palestiniens pourraient finalement souffrir de s'opposer à Washington. Si besoin est, nous devons dire à Washington de garder son argent parce qu'en fin de comptes, nous n'échangerons jamais notre patrie ancestrale et notre Jérusalem contre des pots-de-vin américains.

De plus, les révolutions populaires qui se répandent dans le monde arabe ces jours-ci doivent être vues comme une réponse et une réaction arabes claires à des décennies d'étreinte américaine aveugle du nazisme israélien.

L'insolence et l'arrogance israéliennes ne peuvent être comprises que dans un contexte providentiel qui prépareront le Moyen-Orient à des évolutions historiques qui seront le signe du début de la fin de cette entité illégitime appelée Israël.

Cela prendra du temps, mais cela doit arriver et arrivera.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA-Israel

Même sujet

Colonies

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

22 février 2011