Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2335 fois

Gaza -

Les Arabes et la Maison de Verre - Lettre au Président George W. Bush

Par

Monsieur le Président,

Je soutiens totalement votre vision et votre initiative pour un Nouveau Moyen-Orient. Cela serait vraiment génial, si nous nous débarrassions de tous les dictateurs, rois ou présidents, des pays arabes. Quel beau rêve de penser qu’un jour, nous connaîtrons la démocratie et le respect des droits de l’Homme, dans le cadre de l’état de droit


Mr. George W. Bush,
Président des Etats-Unis d’Amérique
The White House
Washington DC
USA

Monsieur le Président,

Je soutiens totalement votre vision et votre initiative pour un Nouveau Moyen-Orient. Cela serait vraiment génial, si nous nous débarrassions de tous les dictateurs, rois ou présidents, des pays arabes. Quel beau rêve de penser qu’un jour, nous connaîtrons la démocratie et le respect des droits de l’Homme, dans le cadre de l’état de droit. Les pays arabes – en quasi totalité – sont très en retard sur le reste du monde. Le manque de démocratie est une des causes de la violence et du terrorisme.

Oui, Monsieur le Président, cela serait un vrai miracle, si nous nous levions, un jour, et que nous ne trouvions plus de prisonniers politiques, plus de torture, plus de cours martiales, mais, au contraire, un respect total des lois et des traités internationaux.

Cela représenterait, à n’en pas douter, un énorme pas en avant sur la voie de la civilisation et du progrès.

Si certains hommes politiques arabes ont peur des réformes, c’est parce qu’elles signifieraient pour eux leur destitution du pouvoir, et peut-être leur banqueroute personnelle, sinon leur condamnation à la prison. Aussi font-ils flèche de tout bois, pour refuser ces réformes, en usant, par exemple, de l’argutie que « des réformes ne sauraient nous être imposées de l’extérieur ».

Personne ne suggère que des réformes nous soient imposées de l’extérieur. Ils devraient écouter les conseils d’amis tels que vous. Je suis sûr que vous aussi, vous seriez à l’écoute de leurs conseils, si toutefois ils en avaient à vous offrir.

Eh bien, moi, Monsieur le Président, j’ai un petit conseil à votre intention :

Tout d’abord, il est absolument vital que vous traitiez les Arabes en partenaires et non pas simplement en gêneurs vivant sur vos réserves pétrolières.

Pourquoi ne nous donneriez-vous pas l’exemple, en réformant la politique extérieure des Etats-Unis ?

Ne serait-ce pas bel et bon, si l’Amérique montrait plus de respect pour les droits de l’homme, à Guantanamo et ailleurs ?

Cela ne serait-il pas merveilleux, si l’Amérique se mettait à faire preuve de respect pour la légalité internationale, y compris pour les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU et si elle ratifiait les traités sur la protection de l’environnement ?

Cela ne serait-il pas un encouragement, si l’Amérique cessait d’être l’un des éléments d’une minorité composée de deux Etats, sur la scène internationale – l’Amérique elle-même, et Israël – qui s’oppose en permanence au reste du monde ?

Cela n’ouvrirait-il pas de nouvelles possibilités, si l’Amérique commençait à faire montre d’un peu d’honnêteté, en demandant à Israël de mettre un terme à ses quatre décennies d’occupation de la Palestine et d’ouvrir ses portes à l’inspection de ses monceaux d’armes de destruction massive – à défaut de quoi, l’Amérique envisagerait de prendre des sanctions à son égard, voire même de lui faire la guerre ?

Monsieur le Président, en vous engageant sur cette voie, je suis certain que vous donnerez un exemple irrésistible aux Arabes et au reste du monde. Après tout, nous sommes tous amis, et personne n’impose quoi que ce soit à personne.

Enfin, Monsieur le Président, laissez-moi vous confier un proverbe populaire arabe. Ce proverbe dit : « Celui qui vit dans une maison de verre, qu’il ne jette pas la pierre aux autres ! ». Je suis sûr que vous me comprenez…

Sincèrement,

Eyad El Sarraj, MD
Président du Conseil d’Orientation du GCMHP
Gaza-Palestine

NB : La présente est la deuxième missive que je vous envoie, et j’espère que, cette fois-ci, j’obtiendrai une réponse, bien que je comprenne parfaitement à quel point vous êtes occupé.

Source : WAFA

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Dr. Eyad El-Sarraj

Même date

30 mars 2004