Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1881 fois

Naplouse -

Les Brigades d'Al Aqsa démentent les allégations israéliennes

Par

Les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, branche militaire du mouvement Fateh, ont démenti les allégations israéliennes, le mardi 23 mai, selon lesquelles les Brigades sont responsables de l'envoi de deux jeunes des camps de Balata et de 'Askar, bourrés d'explosifs, vers le barrage installé par les forces de l'occupation à Huwwara, au sud de la ville de Naplouse.

Alaa Sanaqira, dirigeant des Brigades a déclaré à Arabs48 que "les forces de l'occupation israéliennes essaient toujours de faire circuler ce genre d'informations autour des Brigades, les accusant d'envoyer des jeunes pour mener des opérations militaires".

Il a ajouté : "les allégations israéliennes selon lesquelles les forces de l'occupation ont attrapé deux jeunes au barrage de Huwwara qui planifiaient de mener des opérations et transportaient des explosifs pour les Brigades d'al-Aqsa sont dénués de fondement, et ne peuvent être crédibles".

Il a insisté sur le fait que les "forces de l'occupation essaient toujours de susciter ce genre d'histoires pour renforcer l'encerclement de la ville de Naplouse et fermer les barrages militaires pour empêcher les gens de passer", expliquant que ce n'est pas la première fois qu'Israël utilise de genre de propagande pour justifier son occupation.


Sanaqira a affirmé que "le peuple palestinien sait très bien ce que sont les Brigades d'al-Aqsa, qui ne peuvent utiliser des enfants et des jeunes pour mener des opérations, car elles sont tout à fait hostiles à l'utilisation des enfants et des jeunes".

Il a ajouté : "les Brigades s'appuient sur ses combattants, des adultes, pour mener des attaques lorsqu'elles le veulent, et il n'est pas possible d'impliquer des enfants, quels que soient les conditions et les enjeux".


Il a également précisé que "les Brigades d'al-Aqsa sont partie prenante du peuple palestinien, et l'intérêt du peuple est la première considération pour les Brigades. La protection des enfants et des jeunes fait partie de nos priorités."





Note de la traduction : Il faudrait se demander pourquoi, à chaque fois qu'Israël prétend avoir arrêté des jeunes "embrigadés" bourrés d'explosifs, les médias sont là, au barrage de Huwwara, pour filmer les scènes des arrestations, alors que ces mêmes médias sont absents des semaines entières, des jours entiers, lorsque les Palestiniens sont humiliés à ce barrage par les soldats de l'occupation ?

Pourquoi aucun média ne se pose la question de savoir pourquoi a-t-il été convoqué ?

Source : www.arabs48.com

Traduction : Centre d'Information sur la Résistance en Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Romel Shahrour Sayouti

Même date

25 mai 2005