Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2754 fois

Hébron -

Les Chrétiens d'Europe et d'Amérique du Nord montrent leur solidarité avec les orphelins d'Hébron persécutés

Par

"Où voit-on, dans le monde, des troupes régulières attaquer des crèches, des jardins d'enfants et des orphelinats, et terroriser des petits de 3 et 4 ans ?".
"L'attitude de l'Autorité Palestinienne, depuis le tout début, suggère qu'ils sont les complices silencieux de tout ça. L'AP veut tout simplement prendre le contrôle de ces associations pour apaiser les ennemis de l'Islam, en particulier les Etats-Unis".

Les Chrétiens d'Europe et d'Amérique du Nord montrent leur solidarité avec les orphelins d'Hébron persécutés


Dans un contraste manifeste avec les chrétiens sionistes, qui ont farouchement soutenu la répression israélienne contre les Palestiniens, des dizaines de militants chrétiens d'Europe et d'Amérique du Nord sont arrivés cette semaine à Hébron pour montrer leur solidarité avec la Société Caritative Islamique, organisation très importante en Palestine.

Il y a quelques semaines, les soldats israéliens d'élite se sont déchaînés contre les orphelinats et les internats gérés par la Société, terrorisant les enfants, vandalisant les biens et Volant pour des centaines de milliers de dollars de vêtements, de meubles, de nourriture et d'ustensiles de cuisine, ainsi que des voitures et des autobus.

La campagne de l'armée israélienne a également ciblé la Société de la Jeunesse Musulmane et des crèches et jardins d'enfants nourrissant des milliers d'enfants pauvres.

A la mi-février, le commandant local de l'armée d'occupation a sorti un ordre militaire de fermeture et de confiscation de deux orphelinats, une école avec internat, un bâtiment d'administration, un immeuble d'appartements et plusieurs bureaux d'investissement appartenant à la Société Caritative Islamique.

L'armée israélienne a allégué que la Société avait des liens avec le Hamas, une accusation que les responsables de la Société ont réfutée avec véhémence.

Certains dirigeants palestiniens ont considéré que la "blitz" israélienne sur la société civile palestinienne "faisait partie de la sale guerre d'Israël contre l'Islam".

Solidarité chrétienne

La semaine dernier, un groupe de militants de Christian Peace Making Team (CPT) d'Amérique du Nord et d'Europe ont passé une nuit avec les enfants, dans l'orphelinat le plus important, pour soutenir le moral et aider à repousser un assaut attendu du bâtiment par l'armée israélienne.

Le lundi 7 avril, le Comité Populaire de Soutien aux Orphelinats a organisé une conférence de presse à l'Orphelinat pour Filles d'Hébron, dans le centre ville, à laquelle ont participé des douzaines de militants de la paix, d'ecclésiastiques et de journalistes, ainsi que de quelques orphelines victimes.

Muhammed Farrah, un avocat représentant la Société Caritative Islamique, a rejeté les allégations israéliennes de liens entre la Société et le Hamas comme "de purs mensonges".

"Nous avons demandé que l'armée produise une seule preuve tangible corroborant cette allégation, mais jusqu'à maintenant, ils n'ont pu apporter aucune preuve.

"Ils lancent des accusations et des allégations, mais quand nous les mettons au défi de les prouver, ils nous disent que leurs preuves sont secrètes."

Farrah a expliqué que la création de Société avait précédé celle du Hamas de plus de 25 ans, ajoutant que chaque centime entrant et sortant était minutieusement surveillé et contrôlé tant par Israël que par l'Autorité Palestinienne à travers la certification de la comptabilité publique.

Il a révélé que la Société recevait une aide financière et des dons du monde entier, dont des sources basées en Amérique du Nord, en Europe et dans la région du Golfe.

"Je mets au défi nos accusateurs de prouver leurs accusations, et, s'ils ne peuvent pas le faire, qu'ils aient au moins le courage d'admettre qu'ils se sont trompés."

Muhammed Salhab, directeur de la Société de la Jeunesse Musulmane, a affirmé qu'Israël n'avait pas le droit d'envahir, et encore moins de boucler et de confisquer, les institutions palestiniennes.

"Nous sommes basés en Zone A, qui est, selon les Accords d'Oslo, sous contrôle palestinien exclusif. C'est donc un acte de pure agression, illégal et immoral."

Salhab a dit que l'armée israélienne agissait comme "des gangsters et des criminels de droit commun."

"Où voit-on, dans le monde, des troupes régulières attaquer des crèches, des jardins d'enfants et des orphelinats, et terroriser des petits de 3 et 4 ans ?"

Il a souligné que certains des enfants faisaient des cauchemars et montraient des signes d'angoisse et de névrose.

Pendant la conférence, le rabbin Arik Aschermann, directeur de l'Association des Rabbins pour les Droits de l'Homme, a parlé au public par téléphone, et a déclaré que le bouclage et la confiscation des orphelinats, des internats et des institutions étaient "incompatibles avec le concept juif de la justice."

"Si l'armée a des preuves, qu'elle les montre devant une cour de justice ; l'armée ne peut pas agir à la fois comme un plaignant, un procureur, et comme un juge et un policier en même temps."

Aschermann a dit que les vrais Juifs, qui suivent la Torah, n'acceptaient pas ce que fait l'armée israélienne à Hébron.

Un des membres de CPT, des Etats-Unis, a dit que lui et ses camarades militants seraient là, dans l'orphelinat, si l'armée israélienne décidait de donner à nouveau l'assaut aux locaux.

"Nous filmerons l'attaque et la montrerons au monde entier."

Pendant la conférence de presse, une Américaine du Tennessee a fait un don de 2.000$ à la Société et a reçu un reçu officiel de son don.

Après la conférence de presse, les militants de la paix sont partis en autobus à un des internats visés, dans le quartier Dweirban, dans la banlieue ouest d'Hébron.

Là, ils se sont mêlés aux orphelins, avec lesquels ils ont discuté, et ont visité les dortoirs d'une institution qui semble moderne et bien entretenue, avant de dîner avec les enfants.

Une des militantes, canadienne, a dit qu'elle était sûre que les Canadiens modifieraient leurs perceptions d'Israël s'ils savaient comment il traite le peuple palestinien.

"Chez nous, les gens pensent qu'Israël est une véritable démocratie, qu'il défend les droits de l'homme et les libertés civiles. Maintenant, après avoir été témoin de la conduite israélienne, je peux dire qu'Israël est un Etat fasciste et terroriste."

La connivence de l'Autorité Palestinienne avec Israël

Plusieurs dirigeants civils d'Hébron ont exprimé leur indignation devant "les réactions honteuses" de l'Autorité Palestinienne (AP) soutenue par les USA sur l'attaque de l'armée israélienne contre les associations caritatives et les institutions islamiques locales.

Ahmed Kawasmeh, qui appartient à d'un des clans les plus importants d'Hébron, a dit qu'il était "sûr à 110%" que la campagne israélienne contre les associations caritatives était "totalement coordonnée avec l'Autorité Palestinienne et le gouvernement de Salam Fayyad".

"L'attitude de l'AP, depuis le tout début, suggère qu'ils sont les complices silencieux de tout ça. L'AP veut tout simplement prendre le contrôle de ces associations pour apaiser les ennemis de l'Islam, en particulier les Etats-Unis.

"En fin de compte, ils sont prêts à jeter à la rue des milliers d'orphelins pour obtenir un certificat de bonne conduite de l'Amérique et d'Israël."

Plus tôt cette semaine, un représentant du Ministère de l'Intérieur palestinien a convoqué un responsable de l'Association de la Jeunesse Musulmane et lui aurait proposé un "marché" selon lequel Israël annulerait la fermeture et la confiscation de l'immeuble de l'Association de la Jeunesse Musulmane, situé sur la rue Ein Sara, en échange de l'accord de l'administration de la Société Caritative Islamique de placer toute la société sous autorité du Ministère du Wakf (Ministère des Affaires Religieuses) de l'Autorité Palestinienne.

Le responsable de l'Association de la Jeunesse Musulmane a refusé le marché, au motif que les institutions caritatives visées par Israël travaillaient sous licence des ministères de l'Intérieur et de l'Education de l'Autorité Palestinienne, et régulièrement contrôlés par ces deux ministères.

Un des responsables officiels de l'institution a laissé entendre à l'auteur de cet article que les donateurs, en général, ne faisaient aucune confiance à l'Autorité Palestinienne et ne verseraient aucun fonds à des institutions gérées par l'appareil du Fatah.

"Si l'AP prend le contrôle de la Société Caritative Islamique, elle s'effondrera en quelques mois. C'est la raison pour laquelle nous préférons encore que les Israéliens la ferme plutôt que de la voir entre les mains du Fatah."

Lire, sur l'attaque et le bouclage des orphelinats d'Hébron :

5.4.2008 : Il faut sauver les orphelinats et les écoles d'Hébron

7.3.2008 : Hébron sous attaque et pillage israélien

Au moment où nous mettons cet article en ligne, une information du Centre Palestinien d'Information tombe : les forces sionistes ont à nouveau attaqué hier matin, jeudi 10 avril, les locaux de la Société de Bienfaisance Islamique. Ordre leur est donné de les évacuer au plus tard dimanche prochain.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Incursions

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

11 avril 2008