Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3048 fois

Grande Bretagne -

Les Israéliens s’irritent face à une tentative de limiter les exportations

Par

Les dispenses de droit de douane aux produits israéliens appliquées selon l’accord commercial avec Israël ne devraient pas s'appliquer aux marchandises provenant des colonies. Mais les responsables britanniques pensent que des produits fabriqués ou cultivés dans des colonies – que le Royaume-Uni considère comme illégales au regard du droit international – pourraient encore bénéficier de dérogations.

Les Israéliens s’irritent face à une tentative de limiter les exportations

David Miliband, le ministre des Affaires Etrangères, est mêlé à une dispute diplomatique avec Israël suite aux tentatives de la Grande-Bretagne de restreindre les importations européennes des colonies juives de Cisjordanie .

Les échanges sont survenus après que quatre militants palestiniens aient été tués dans une frappe aérienne israélienne contre la bande de Gaza alors qu’ils tiraient des obus de mortier en Israël. L'un a atterri dans la cour d'une maison au sud de la ville frontalière de Sderot, blessant un Israélien.

Le ministre israélien des Affaires Etrangères, Tzipi Livni, et le Premier Ministre sortant, Ehud Olmert, ont profité de réunions avec M. Miliband pour se plaindre de ce qu'un responsable israélien avait précédemment décrit comme une demande "ennuyeuse" de la part du gouvernement britannique pour un durcissement des importations de l'Union Européenne

Une note interne distribuée aux 27 Etats membres de l'Union Européenne suggère que parmi les mesures "visant à freiner la construction de colonies", ils devraient suivre l'exemple de la Grande-Bretagne en appliquant des contrôles plus approfondis pour voir si des marchandises provenant des colonies entraient "illégalement" dans l'Union Européenne sans payer les droits de douane .

Un porte-parole de M. Miliband a déclaré qu'il y avait eu un "échange de point de vues très clair" sur le sujet avec M. Olmert, en ajoutant que le ministre des Affaires Etrangères avait clairement indiqué que le gouvernement "n'essayait pas de changer les règles du jeu, mais de donner une suite convenable à des remarques qui lui avaient été faites à propos du système ".

Les dispenses de droit de douane aux produits israéliens appliquées selon l’accord commercial avec Israël ne devraient pas s'appliquer aux marchandises provenant des colonies. Mais les responsables britanniques pensent que des produits fabriqués ou cultivés dans des colonies – que le Royaume-Uni considère comme illégales au regard du droit international – pourraient encore bénéficier de dérogations.

Par ailleurs, la Grande-Bretagne essaie d'ouvrir un débat au sein de l'UE sur l'étiquetage. Le gouvernement a fait l’objet d’une pression d’organisations non gouvernementales pour éviter que des marchandises soient indiquées comme provenant de "Cisjordanie" d'une façon qui pourrait amener les consommateurs à croire qu’elles sont d’origine palestinienne.

Un responsable israélien a déclaré que le présent accord - qui prévoit que le lieu d'origine soit désigné par un code barre – avait coupé le noeud gordien d'un long différend entre Israël et l’Union Européenne quand il a été négocié par M. Olmert à l’époque où il était Secrétaire au Commerce d’Israël. Les tentatives de rouvrir le sujet avaient une dimension «politique», a-t’il dit.

Mme Livni aurait également dit clairement qu'Israël était absolument opposé à un étiquetage des marchandises plus détaillé. Un accord sur des mesures prises contre les marchandises produites dans les colonies pourrait être illégal en vertu de la législation israélienne et serait "politiquement insoutenable», a ajouté le fonctionnaire.

Source : http://www.independent.co.uk

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Boycott

Même auteur

Donald Macintyre

Même date

17 novembre 2008