Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4149 fois

Palestine -

Les Palestiniens mettent en garde contre une "nuit de cristal" après l'incendie d'une mosquée par les colons

Par

Des dirigeants palestiniens des deux côtés de la Ligne Verte ont mis en garde contre une accélération du terrorisme de masse des fanatiques religieux juifs contre les lieux saints musulmans. Les avertissements sont venus quelques heures après que des terroristes juifs soient soupçonnés d'avoir incendié une mosquée dans le village de Tuba Zangariya, en haute Galilée.

Les Palestiniens mettent en garde contre une 'nuit de cristal' après l'incendie d'une mosquée par les colons

Des témoins ont rapporté que lundi vers 1h du matin, des terroristes juifs ont pris d'assaut la principale mosquée du village et y ont mis le feu, en utilisant apparemment une substance inflammable. Tout l'intérieur de la mosquée a été la proie des flammes, provoquant des dégâts importants.
 
Des textes coraniques et des livres religieux ont brulé.
 
Avant de partir, les auteurs ont barbouillé les murs de graffiti raciste anti-islamiques.

Ahmed Teibi, député arabe à la Knesset israélienne, a qualifié l'incendie de la mosquée de "acte de terrorisme clair et net."
 
"Ce n'est pas un incident isolé, ce n'est pas un égarement, ce n'est pas un coup de tonnerre par un jour clair. C'est le résultat naturel de l'incitation systématique contre la communauté arabe. L'incitation venimeuse contre notre communauté par de nombreux rabbins et les édits néo-nazis diffusés par certains conseils rabbiniques, qui interdit aux Juifs de louer des maisons et des appartements à des Arabes ont finalement produit ça.
 
"Il faut stopper cette dégradation sérieuse. Nous tenons le gouvernement d'Israël pour seul responsable. Il s'agit d'un gouvernement raciste, fasciste et extrémiste dont la politique et les pratiques ont rendu ce crime inévitable.
 
"Pourquoi le rabbin raciste de Safat n'a-t-il pas été arrêté ? Comment se fait-il que pas un seul terroriste juif responsable de l'incendie de la mosquée n'a été arrêté ?"
 
Teibi a ajouté que la meilleure réponse à cet acte terroriste était de réparer la mosquée aussi vite que possible et de garder la maîtrise de soi.
 
"C'est la réponse la plus appropriée à ces racistes et à ces fascistes."
 
Ahmed Kana'an, un universitaire de la ville de Taiba, de l'autre côté de la Ligne Verte, a décrit la fréquence des attaques contre les mosquées tant en Cisjordanie qu'en Israël comme une réminiscence de la Nuit de Cristal.
 
"Il est vrai que la portée et l'ampleur ne sont pas identiques dans les deux cas. Cependant, nous devons reconnaître que le racisme, l'esprit fasciste, l'intention de nuire, le zèle meurtrier et criminel ainsi que la connivence du gouvernement sont les mêmes."
 
Kana'an a argumenté que les autorités israéliennes ne faisaient pratiquement rien pour endiguer la vague de fascisme juif en Palestine occupée.
 
"Ils clament au monde qu'ils sont scandalisés par de tels actes et qu'ils n'auront pas de repos tant qu'ils n'auront pas pris les auteurs. Mais en réalité, ils leur assurent l'impunité. Ils leur donnent de l'argent, des encouragements et une protection. C'est la raison pour laquelle aucun des terroristes n'a été appréhendé, et encore moins poursuivi et puni.
 
"Je suis absolument certain que l'Etat d'Israël et le gouvernement d'Israël n'ont ni la volonté ni le désir de combattre le terrorisme juif. Après tout, le serpent ne mord pas sa propre queue."
 
Kana'an a comparé les relations entre le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu et les groupes terroristes juifs avec les relations entre le régime nazi en Allemagne et le groupe de la Jeunesse hitlérienne. Ce dernier fut responsable de l'incendie de dizaines de synagogues dans toute l'Allemagne en novembre 1938.
 
Jusqu'à maintenant, une dizaine de mosquées ont été incendiées par des terroristes juifs. Aucun d'entre eux n'a été arrêté.
 
Tout le monde sait que le groupe sioniste religieux néo-nazi Gush Emunim est derrière la plupart de ces incendies de mosquées.
 
La semaine dernière, des colons juifs endoctrinés par la théologie talmudique extrémiste ont menacé de transformer la Cisjordanie en un gigantesque charnier.
 
En réaction aux efforts palestiniens pour obtenir un soutien international pour un Etat palestinien potentiel dans les territoires occupés par Israël en 1967, certains leaders colons ont averti qu'ils transformeraient les centres de population palestinienne en un autre Srebrenica. En 1995, des soldats serbes ont perpétré un génocide dans la ville bosniaque où 8.000 hommes ont été massacrés de sang froid.
 
Les leaders des colons, qui sont soutenus par l'armée et le gouvernement israéliens, ont fait de nombreuses déclarations dans lesquelles ils menacent de massacrer les Palestiniens dans le cas où les Nations Unies reconnaîtraient la Palestine en tant qu'Etat, ou accorderaient à l'Autorité palestinienne un statut rehaussé.
 
On a cité le rabbin de Kiryat Arba (à Hébron), Dov Lior, un sage talmudique extrémiste, appelant cette semaine à une "punition collective" des Palestiniens. Il a ressorti un ancien édit talmudique incendiaire selon lequel même les enfants des Gentils pouvaient être tués en temps de guerre, "parce qu'il n'y a pas d'innocents en temps de guerre."
 
Le même rabbin a approuvé un livre hébreu récent qui appelle à assassiner "les enfants de l'ennemi", en particulier en temps de guerre.

Photo
Juillet 2010, le Rabbin Dov Lior a été arrêté deux heures par la police israélienne sur son apologie du livre cité ci-dessus. A sa sortie, il est porté en triomphe par ses partisans.

 
En 1994, le vieux rabbin a approuvé sans réserve le massacre perpétré par un terroriste juif américain, Baruch Goldstein, au cours duquel des centaines de fidèles palestiniens, en prière à la Mosquée Ibrahimi d'Hébron, ont été tués et blessés.
 
Le rabbin a salué l'assassin comme un grand saint et un héros. Le même rabbin a des dizaines de milliers de disciples et de partisans, et l'establishment politique d'Israël le craint.
 
La semaine dernière, la principale mosquée du village de Qusra, près de Naplouse, a été gravement endommagée par un incendie provoqué par des terroristes juifs.
 
Des observateurs en Cisjordanie sont convaincus que les gangs terroristes colons ont des "taupes" et des "initiés" au sein de l'armée israélienne d'occupation dans tous les territoires occupés, qui autorisent les terroristes à commettre des actes de terrorisme et de vandalisme contre les Palestiniens sans être pris.

Photo
Sur la vidéo de l'attaque des Palestiniens et des Israéliens par des colons à Anatot vendredi 30 septembre qui a fait 23 blessés, un des agresseurs a été identifié comme étant Yossi Ben Arush, officier de police. (+972mag)

 
A Hébron, au sud de la Cisjordanie , un colon israélien a renversé un Palestinien, qui est grièvement blessé. Entretemps, des colons juifs ont exhorté l'armée israélienne à tirer sur des Palestiniens lors de ce qui semble être un accident de la circulation qui a provoqué la mort de deux colons le vendredi 23 septembre.
 
La plupart des colons, sinon tous, sont endoctrinés par une idéologie religieuse virulente qui prône la disparition physique des non-Juifs vivant sous la loi juive. Selon cette idéologie, même les Gentils "pacifiés" et "respectueux des lois" doivent être asservis comme "porteurs d'eau et coupeurs de bois" au service de la race des maîtres.
 
Ces dernières années, de nombreux leaders colons ont élucidé leur idéologie fasciste vis-à-vis des Palestiniens. Ils ont cité des "édits" des textes talmudiques anciens qui, s'ils étaient appliqués - obligeraient des millions de Palestiniens à choisir entre l'asservissement par les Juifs, l'expulsion violente ou l'extermination physique.
 
Les colons qui suivent l'idéologie du sionisme religieux croient que la vie d'un non-Juif n'a pas de caractère sacré et qu'un Juif peut même assassiné un non-Juif sans le moindre remords. Certaines autorités rabbiniques vont jusqu'à permettre à un Juif d'assassiner un non-Juif pour extraire les organes de la victime, si le Juif en a besoin.

Il y a plusieurs décennies, l'idéologie de Gush Emunim, appelée également Messianisme sioniste, était marginale parmi la population juive. Il semble cependant qu'elle soit devenue une tendance dominante dans une société juive israélienne qui dérive vers un fascisme déclaré.
 
Il y a quelques mois, le leader spirituel du Shas, le parti politique puissant et faiseur de rois qui représente les Juifs des Etats arabes et musulmans, a affirmé lors d'une homélie à la veille du Sabbat que le statut de non-Juifs en général est similaire à celui des bêtes de somme, et que le Tout-Puissant n'a créé les non-Juifs, y compris les partisans chrétiens d'Israël, que pour servir les Juifs.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Attaques de Colons

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

5 octobre 2011