Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3693 fois

USA-Israel -

Les dossiers Snowden révèlent que les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont espionné les informations des drones et des jets israéliens

Par

Des données recueillies à partir de caméras installées dans les cabines de pilotage qui auraient été piratées en utilisant un logiciel disponible librement sous programme géré depuis le GCHQ.

Un programme conjoint de renseignement anglo-américain a espionné les informations électroniques - y compris vidéo - recueillie à partir des drones militaires et des avions de combat israéliens depuis 1998. Dans une divulgation potentiellement embarrassante pour Israël, qui se targue de ses capacités techniques, une nouvelle diffusion de matériaux détenus par l'ancien employé de la NSA (National Security Agency) a révélé que des responsables du renseignement américain et britannique ont régulièrement eu accès aux caméras de cockpit israéliennes, même pendant les opérations à Gaza et au Liban.

Les dossiers Snowden révèlent que les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont espionné les informations des drones et des jets israéliens

Baptisé du nom de code Anarchiste, le programme a été révélé par The Intercept, un site états-unien.

La révélation, minimisée par les sources militaires israéliennes, a à nouveau démontré le niveau de surveillance qui vise Israël par des pays généralement considérés comme amicaux.

Les informations venant des drones auraient été piratées en utilisant un logiciel disponible gratuitement similaire à celui qui est utilisé pour accéder à des chaines de télévision dont l'accès est réservé aux abonnés, indique le rapport.

Selon The Intercept, l'opération de surveillance est exécutée depuis le GCHQ (quartier général des communications du gouvernement britannique) à Cheltenham, Gloucestershire, et la surveillance effective est entreprise depuis une base britannique à Chypre.

Le mois dernier, le Wall Street Journal a révélé que les Etats-Unis ont continué d'espionner le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et d'autres hauts responsables israéliens malgré une promesse faite après les révélations de Snowden d'arrêter d'intercepter les communications des chefs d'Etats amis.

Yuval Steinitz, ministre de l'Energie d'Israël et membre du cabinet de sécurité de Netanyahu, a cherché à minimiser la question mais a dit qu'ils en tireraient des leçons.

"Je ne pense pas que ce soit un secret des plus graves, mais c'est certainement quelque chose qui ne devrait pas arriver, c'est désagréable," a-t-il dit à la radio militaire israélienne. "Nous allons maintenant envisager de changer le cryptage, c'est certain."

La capacité du Royaume-Uni et des Etats-Unis à intercepter les communications militaires cryptées - y compris à être en mesure de pirater les opérations israéliennes pendant qu'elles se produisent - dévoile la grande vulnérabilité des communications militaires d'Israël, ce qui conduit à se demander qui d'autre peut les avoir pénétrées.

Selon les documents fuités, le GCHQ a commencé à intercepter les communications des drones israéliens dès 1998, et il est prouvé que la pratique a continué jusqu'à récemment.

Dans un cas, révélé par les documents divulgués, le GCHQ a ordonné en 2008 aux fonctionnaires travaillant sur le programme d'accéder aux drones survolant le plateau du Golan, la Cisjordanie et Gaza, ainsi que les frontières d'Israël avec le Liban et la Syrie.

"Cet accès est indispensable pour maintenir une compréhension de la formation et des opérations militaires israéliennes, et ainsi un aperçu de possibles futurs développements dans la région," selon une citation d'un rapport du GCHQ de 2008. "En temps de crise, cet accès est essentiel et l'un des seuls moyens pour fournir des informations en temps réel et un soutien aux opérations des Etats-Unis et des alliés dans la région."

La surveillance a été menée depuis une installation de la Royal Air Force dans les montagnes Troodos, à Chypre, utilisée pour cibler l'Afrique du Nord et l'Est de la Méditerranée.

Selon les documents, l'intérêt pour les drones israéliens a culminé pendant les opérations militaires israéliennes, et les drones ont également fait l'objet de contrôles à chaque signe qu'Israël pouvait être en train de préparer une action militaire contre l'Iran.

Dans un mémo parlant de l'interception d'un drone israélien, un fonctionnaire de Chypre a noté : "Notre capacité à recueillir et à suivre et à rapporter sur cette activité est importante pour la détection initiale et la dénonciation de toute frappe préventive potentielle ou de rétorsion contre l'Iran."

En 2008, selon les documents, le programme a réussi à intercepter une vidéo en direct d'un avion de combat israélien visant Gaza pour la première fois.

Selon un rapport publié par un bulletin interne de la NSA, des analystes avaient "recueilli une vidéo pour la première choix depuis le cockpit d'un F-16 de l'armée de l'air israélienne [qui] montrait le repérage d'une cible au sol."

Israël a exprimé sa déception devant ces divulgations qui pourraient mettre à rude épreuve encore davantage les liens avec Washington, après des années de querelles au sujet des stratégies sur l'Iran et les Palestiniens.

L'ambassade des Etats-Unis en Israël n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Un porte-parole de l'ambassade britannique a dit qu'il ne faisait pas de commentaires sur les questions du renseignement et il n'y a pas eu de réponse immédiate du ministère des Affaires Etrangères à Londres.


Source : The Guardian

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA-Israel

Même sujet

Géopolitique

Même auteur

Peter Beaumont