Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3120 fois

Palestine occupée -

Les médias de l'Autorité palestinienne : les laquais d'Israël en temps de crise

Par

Cet article, paru sur l'édition en anglais d'Al-Akhbar le 19 novembre, est une traduction de l'article paru sur le site en arabe.

Lorsque le jeune palestinien Yousef al-Ramouni a été lynché par des colons israéliens, l'Autorité palestinienne est restée silencieuse. Toutefois, elle s'est hâtée de condamner l'opération de résistance d'hier à Jérusalem. L'agence de presse palestinienne WAFA et Palestine TV lui ont emboité le pas dans la couverture des événements.
Le lynchage de Ramouni à Jérusalem, commis par des colons israéliens, a peu perturbé l'Autorité palestinienne (AP). Toutefois, l'attaque menée par les martyrs Ghassan et Uday Abu Jamal, qui a tué cinq sionistes dans une synagogue à Jérusalem occupé le lendemain, a déclenché une vague de réactions.

Les médias de l'Autorité palestinienne : les laquais d'Israël en temps de crise

Ces appréciations ont été reprises par les organes médiatiques de l'AP, et l'agence de presse officielle WAFA a désavoué les martyrs et ne leur a accordé qu'une mention rapide : "Cinq Israéliens ont été tués dans une attaque au couteau à Jérusalem et les assaillants sont morts," a-t-elle rapporté.

Les martyrs ont été encore davantage marginalisés lorsque WAFA a déclaré être "une colombe de la paix," impliquant ainsi que l'agence pouvait faire la morale et décrété ce qui est bien et ce qui est mal. "La présidence a condamné le meurtre de civils, quelle que soit la partie qui commet les attaques," a-t-elle continué. "Elle a également condamné le meurtre de civils israéliens dans l'attaque de la synagogue à Jérusalem Ouest."

WAFA a présenté un argumentaire sioniste préemballé pour légitimer le meurtre de Palestiniens après "l'attaque" des deux martyrs contre "des fidèles innocents, armés seulement de leur Torah," termes utilisés conformément à la politique éditoriale de l'agence.

D'autre part, WAFA a, par prudence, mentionné les raisons de l'attaque : "[La Présidence] a appelé à un arrêt immédiat de l'invasion de l'enceinte de la Mosquée al-Aqsa par des groupes de colons extrémistes juifs, ainsi que la fin des provocations des colons et l'incitation de certains ministres israéliens," a-t-il dit.

Ce qui est frappant, cependant, c'est l'adoption par WAFA de la division sioniste de Jérusalem entre Est et Ouest, ce qui induit une nouvelle raison de condamner l'opération, puisqu'elle a eu lieu à "Jérusalem Ouest", qui est le côté israélien et donc interdit aux Palestiniens.

La Télévision Palestine, d'autre part, est toujours frappé de stupeur. Malgré les tensions à Jérusalem, elle a préféré parler des exploits du président de l'AP Mahmoud Abbas. Quelques heures après l'opération de la résistance, elle a diffusé une émission en direct sur les victoires "donquichottesques" contre l'ennemi, faisant allusion à l'avenir de la "solution à deux Etats". Pendant ce temps, Jérusalem bouillait de colère.

Les médias locaux ont afflué pour transformer les images des deux martyrs en matériel commercial lucratif, rediffusant les photos de leurs corps dévêtus utilisées dans les médias israéliens. La station locale Dunia al-Watan a fait le jeu de l'ennemi sioniste en diffusant des images dégradantes des deux martyrs nus qui ont indigné plusieurs utilisateurs de médias sociaux qui ont recouvert, numériquement, les corps des deux martyrs avec le drapeau palestinien.

L'outrage le plus flagrant est venu d'un des journaux locaux les plus populaires, nommé d'après Al-Quds [Jerusalem], qui a permis que des récits israéliens infiltrent sa première page, publiant le "plaidoyer" vicieux d'un sioniste appelé Moshe Simkhovitch.

"Je m'adresse à vous en espérant que vous limiterez l'intensité du conflit à Jérusalem et que vous donnerez à des Palestiniens et des Israéliens sages l'opportunité de s'exprimer. Je vous mets en garde contre le fait de tomber dans le piège de la conspiration contre vous," écrit-il.

Avec cette couverture exaspérante des événements à Jérusalem, il semble que la plupart des médias palestiniens ne soient rien d'autre qu'un obstacle supplémentaire à la libération de Jérusalem.

Source : Al Akhbar

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Collabos

Même auteur

Orouba Othman

Même date

20 novembre 2014