Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3141 fois

USA -

Les parents de la pacifiste américaine tuée à Gaza poursuivent Israel et Caterpillar

Par

Les parents de Rachel Corrie, une pacifiste américaine tuée à Gaza alors qu’elle tentait d'empêcher un bulldozer de l’armée israélienne de détruire un maison palestinienne ont intenté un procès mardi contre Israel pour préjudices, annonce un site internet d’informations israélien.
Le site internet du journal Haaretz a annoncé que la famille de Rachel Corrie demandait 324,000 dollars au gouvernement israélien et à l’armée pour la mort de leur fille, il y a deux ans.

Les parents de la pacifiste américaine tuée à Gaza poursuivent Israel et Caterpillar


Photo prise entre 15 et 16 h par Joseph Smith (ISM). On voit que Rachel est clairement visible avec sa veste orange. Elle parle au conducteur du bulldozer avec un mégaphone et lui demande de ne pas démolir la maison.
Voir les photos de l’assassinat de Rachel Corrie



Corrie, une étudiante de l’université Evergreen à Colombia, âgée de 23 ans, membre du Mouvement International de Solidarité (ISM), a été tué le 16 mars 2003 en tentant d'arrêter la démolition d'une maison dans le camp de réfugiés de Rafah.

Les Forces Israéliennes ont démoli des centaines de maisons à Rafah au cours des quatre dernières années de l'Intifada dans des opérations soi-disant être des tentatives pour découvrir des tunnels de contrebande d'armes creusés sous la frontière entre Gaza et l’Egypte.

L'armée israélienne a déclaré que Corrie était mort après avoir été touchée par une dalle en béton qui a glissé en bas d'un monticule de terre et que le conducteur du bulldozer ne l'avait jamais vue. Aucun charge n'a été portée contre le conducteur et sa mort a été classée en tant qu’accident.

Les pacifistes de l’ISM qui étaient témoins de la mort de Corrie ont rapporté qu'elle était morte pendant que le bulldozer avançait vers elle et qu’il l'a enterré sous un monticule de la terre. Le bulldozer s'est alors arrêté au-dessus d'elle et a reculé.

La famille de Corrie dit qu'elle a été tuée en dépit du fait qu’elle portait une veste orange avec des bances fluorescentes et qu’elle s’était identifiée en tant que pacifiste étrangère.

Les Corrie poursuivent également Caterpillar Inc., la compagnie qui a fabriqué le bulldozer qui a écrasé Rachel.

Le procès fédéral, que des avocats ont intenté mardi, accuse Caterpillar d’avoir violé la Loi internationale et la loi de l’Etat en fournissant des bulldozers conçus tout spécialement pour les Forces israéliennes de la Défense qui sont connues pour les utiliser afin de démolir des maisons et mettre en danger la vie des gens.

"La mort brutale de ma fille n’aurait jamais dû se produire," déclare la mère de Corrie, Cindy Corrie, dans un rapport publié par le Centre pour les Droits Constitutionnels, un cabinet juridique qui s’occupe de l’affaire.
"Nous croyons que Caterpillar et l’IDF (les Forces israéliennes de la Défense) doivent être jugés pour leur rôle dans l'attaque."

Le porte-parole de Caterpillar, Linda Fairbanks, a dit que la compagnie n'avait aucun commentaire à faire sur le procès.

Cependant, la compagnie a publié mardi une déclaration générale et écrite qui indiquait : "Carterpillar partage l’inquiétude mondiale sur le malaise au Moyen-Orient et nous avons certainement de la compassion pour tous ceux qui sont affectés par les différends politiques.

"Cependant, plus de 2 millions de machines et de moteurs Caterpillar travaillent chaque jour dans pratiquement toutes les régions du monde. Nous n'avons ni le droit légal ni les moyens de maintenir l'ordre sur l'utilisation individuelle de cet équipement."

Le rapport ne fait aucune mention à la plainte déposée.


Moins d'un mois, après la mort de Corrie, un soldat israélien a tiré sur Tom Hurndall, un autre pacifiste de l’ISM de Grande Bretagne. Hurndall a été dans le coma pendant environ neuf mois après avoir reçu une balle dans la tête et est décédé à l'hôpital de Londres en janvier 2004.

La famille de Hurndall a demandé une enquête criminelle dans l’affaire ce qui a changé les accusations contre le soldat : de violation des règles d’engagement en meurtre intentionnel d'un civil.

L’enquête de l'armée prétendait que le soldat avait ouvert le feu sur un homme armé portant une veste de camouflage. La vidéo prise par les pacifistes qui furent témoins du tir sur Hurndall a montré qu'il portait une veste fluorescente.


Un autre pacifiste américain, Brian Avery qui a reçu une balle dans le visage à Jénine par des troupes israéliennes a également demandé une enquête criminelle au lieu de l’enquête militaire.


Lire le témoignage de Dred Sha sur la mort de Rachel Corrie

Lire le témoignage du Dr Samir, propriétaire de la maison que Rachel défendait lors de sa mort

Participez à la Campagne contre Caterpillar

Source : IMEMC

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

George Rishmawi

Même date

17 mars 2005