Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3670 fois

Cisjordanie -

Les projets de construction dans les colonies israéliennes de Cisjordanie prospèrent en 2007

Par

Une analyse effectuée par Applied Research Institute – Jerusalem (ARIJ) a révélé qu'entre 2001 et 2007, des dizaines d'appels d'offres ont été émis par différents ministères, en particulier par le Ministère de la Construction et du Logement et par la municipalité de Jérusalem pour construire des dizaines de milliers de logements dans de nombreuses colonies israéliennes de Cisjordanie comme le montre le graphique.

Les projets de construction dans les colonies israéliennes de Cisjordanie prospèrent en 2007


Graphique ci-dessus établi par ARIJ montrant l'évolution de la colonisation entre 2001 & 2007

Les sources israéliennes ont révélé que les constructions dans les colonies israéliennes implantées illégalement en Territoire Palestinien Occupé allaient de toute façon se poursuivre.

Le 7 juillet 2007, la radio israélienne annonçait la construction de 100 nouveaux logements dans plusieurs colonies israéliennes dans différentes régions de la Cisjordanie ;
Ces constructions concernent 20 logements dans la colonie de Karnei Shomron dans le gouvernorat de Qalqilya, 30 logements dans la colonie d'Alon dans le gouvernorat de Jérusalem et 38 logements et 12 logements respectivement dans les colonies de Revava et Yakir, toutes les deux situées dans le gouvernorat de Salfit

Amana, la branche executive du mouvement des colons, Gush Emunim, va effectuer le travail de construction.

Il s'agit d'un mouvement politique israélien, créé après l'occupation israélienne de la Cisjordanie et de la bande de Gaza en 1967, spécifiquement pour de tels objectifs, soit aider à installer des colonies israéliennes sur le Territoire Occupé.

Amana est considérée comme la plus grande organisation qui a encouragé la construction des colonies israéliennes en Cisjordanie .



Ci-dessous, listes de certains des colonies israéliennes qui ont été établies par le mouvement Amana

Nom de la colonie – Lieu de son implantation – date de sa création
Kiryat Arba' – Hebron - 1972
Elon Moreh - Naplouse - 1979
Ma'ale Adumim – Jerusalem - 1975
Ofra – Ramallah - 1975
Kedumim – Jerusalem - 1979
ARIJ Database - 2007



Brève description de chacune des colonies qui ont obtenu l'approbation pour la construction de nouveaux logements

1- Colonie de Karnei Shomron - (Bloc de colonies : le "Doigt" de Kedumim)

La colonie de Karnei Shomron est située à environ 12 km de la Ligne d'Armistice de 1949 (Ligne Verte) et à environ 12 km à l'est de la ville de Qalqilya.
Elle a été établie en 1978, sur les terres confisquées aux villages palestiniens environnants : Hajja, Kafr Laqif, Jinsafut et Deir Istiya. Aujourd'hui, la colonie occupe une surface totale de 1024 dunums et accueille 6300 colons israéliens.
Voir la carte de localisation de la colonie de Karne Shomron.



2 - Colonie d'Alon - (Bloc de colonies de Ma'ale Adumim)

La colonie d'Alon est située à environ 13 km au nord-est de Jérusalem; Elle a été établie en 1990 sur les terres confisquées au village d'Anata.
Aujourd'hui, la colonie occupe une surface de 295 dunums et abrite plus de 520 colons israéliens.
Voir la carte de localisation de la colonie d'Allon



3 - Colonie de Yakir (Bloc de colonies : le "Doigt" de Kedumim)

La colonie israélienne de Yakir est située à environ 12 km de la Ligne d'Armistice de 1949 (Ligne Verte) et à environ 9.5 km au nord-ouest de la ville de Salfit.
Elle a été établie sur les terres confisquées du village palestinien de Deir Istiya (au nord-ouest) en 1981.
Aujourd'hui, la colonie occupe une surface de 701dunums et accueille 1000 colons israéliens..


4 - Colonie de Revava (Bloc de colonies : le "Doigt" d'Ariel)

La colonie israélienne de Revava est située à environ 13 km de la Ligne d'Armistice de 1949 (Ligne Verte) et à environ 6 km au nord-ouest de la ville de Salfit.
Elle a été établie sur les terres confisquées du village palestinien de Deir Istiya et d'Haris (nord-ouest) en 1991.
Aujourd'hui, la colonie occupe une surface de 399 dunums et accueille un peu plus de 830 colons israéliens.

Carte de localisation des colonies de Revava & de Yakir



Précédents appels d'offres et projet de construction depuis le début de l'année 2007

En 2007, plusieurs appels d'offres et projets israéliens ont été émis soit pour construire de nouvelles maisons dans des colonies israéliennes en Cisjordanie , soit pour construire de nouveaux quartiers et un nombre énorme de maisons.

Ci-dessous, une description détaillée des projets israéliens pendant cette période :

Janvier 2007 :
Le Ministère israélien de la Construction et du Logement a émis un appel d'offres pour construire 1044 maisons dans deux colonies de Cisjordanie :
• 44 logements dans la colonie de Ma'ale Adumim, au nord-ouest de Jérusalem et,
• 1000 logements dans la colonie de Har Homa, à la limite sud-est de Jerusalem.
Ces 1000 nouveaux logements font partie du Plan d'Urbanisme de la colonie.


28 février 2007 :
Le Ministère israélien de la Construction et du Logement a soumis un projet pour établir un nouveau quartier Juif comprenant 11.000 logements dans le secteur d'Atarot, au nord de Jérusalem.
Ce nouveau quartier sera relié aux colonies israéliennes illégales de Kochav Yacov et Bet-IL (situées au nord-est et au nord du future quartier) par une route souterraine située au nord-est.


10 mai 2007
Le Comité d'Urbanisme et de Construction de Jérusalem a approuvé un projet de contruction pour 20.000 logements dans la colonie de Giv’at Yael qui abritera plus de 55.000 colons israéliens.

Cela achèvera la barrière de colonies au nord de Bethléem qui va de Har Homa; à l'Est de Bethléem, à Giv’at Hamatos et Gilo, au nord de Bethléem, puis à Har Gilo, à l'ouest de Bethléem où la liaison sera achevée avec la future colonie de 'Giv'at Yael'.
Ensuite, le cercle de colonisation se poursuit vers le sud avec le bloc de colonies de Gush Etzion, au sud-ouest du Gouvernorat de Bethléem.



Fin juin 2007

Le "Conseil Régional israélien de Tmar" et le "Département des Terres d'Israël" ont révélé un nouveau projet colonial appelé “Nafeh Zohar“ où seront construits 140 nouveaux logements dans les colonies voisines des rives de la mer Morte.
Le projet comprend la construction de 4 types de logements (des villas et des parcs) sur des terrains d'une surface de 250 à 500 mètres carrés, comprenant deux ou trois guérites extérieures pour des besoins commerciaux et touristiques.


Le programme de colonisation israélienne se poursuit …!

Une analyse effectuée par Applied Research Institute – Jerusalem (ARIJ) a révélé qu'entre 2001 et 2007, des dizaines d'appels d'offres ont été émis par différents ministères, en particulier par le Ministère de la Construction et du Logement et par la municipalité de Jérusalem pour construire des dizaines de milliers de logements dans de nombreuses colonies israéliennes de Cisjordanie comme le montre le graphique ci-dessus.

L'aumentation de logements reflète les concessions du gouvernement israélien apportées au programme expansionniste de la colonisation israélienne, qui vise à renforcer l'existence de ces colonies en Cisjordanie et de mettre un terme à la vision des Palestiniens d'avoir leur propre Etat.



Le Programme de colonisation israélienne face au droit international

Au vu des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, des lois internationales, des droits de l'homme et des Convetions internationales sur la colonisation israélienne dans les Territoires Palestiniens Occupés (OPT) , la construction et l'expansion des colonies violent de nombreuses résolutions du Conseil de Sécurité et de l'Assemblée Générale des Nations Unies, en particulier :

• La Résolution 242 du Conseil de Sécurité des Nations Unies de 1967 qui appelle au "retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors de la guerre de 1967"

La Résolution 242 du Conseil de Sécurité des Nations Unies déclare illégale l'occupation par Israël de la Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est) et la bande de Gaza.

Les principes de la résolution 242 sont réitérés une nouvelle fois dans :

• La Résolution 452 du Conseil de Sécurité des Nations Unies de 1979 qui "demande au gouvernement et au peuple israéliens de cesser d’urgence d’établir, édifier et planifier des colonies de peuplement dans les territoires arabes occupés depuis 1967, y compris Jérusalem"

• La Résolution 446 du Conseil de Sécurité des Nations Unies de 1979 qui "considère que la politique et les pratiques israéliennes consistant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 n’ont aucune validité en droit et font gravement obstacle à l’instauration d’une paix générale, juste et durable au Moyen-Orient"

• La Résolution 465 du Conseil de Sécurité des Nations Unies de 1980 qui "considère que toutes les mesures prises par Israël pour modifier le caractère physique, la composition démographique, la structure institutionnelle ou le statut des territoires palestiniens et des autres territoires arabes occupés depuis 1967, y compris Jérusalem, ou de toute partie de ceux-ci n’ont aucune validité en droit et que la politique et les pratiques d’Israël consistant à installer des éléments de sa population et de nouveaux immigrants dans ces territoires constituent une violation flagrante de la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre et font en outre gravement obstacle à l’instauration d’une paix d’ensemble, juste et durable au Moyen-Orient ;"



La politique de colonisation israélienne est une violation explicite de la Quatrième Convention de Genève et est largement pardonnée par la communauté internationale.

En plus de violer presque tous articles du droit international concernant la destruction de biens civils, le programme israélien de peuplement des colonies viole l'article 49 de la Convention de Genève, qui déclare que : "La Puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d'une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle."


Source : http://www.poica.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Colonies

Même auteur

ARIJ

Même date

31 juillet 2007