Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1310 fois

Moyen Orient -

Les relations israélo-américaines : des vérités choquantes

Par

> talmaeena@aol.com

Au cours d’une conférence prononcée à Londres sous l’intitulé : «Le terrorisme : perspectives alternatives mondiales», Alan Hart, l’auteur de l’ouvrage Le sionisme : Le véritable ennemi des juifs [Zionism : The Real Enemy of the Jews] a déclaré : «Les Etats-Unis sont en train de soutenir un terrorisme sponsorisé par Israël, au Moyen-Orient».

Les relations israélo-américaines : des vérités choquantes

S’exprimant lors de la conférence organisée à Londres par le Center for the Study of Terrorism [CFSOT] afin d’explorer de manière exhaustive les effets de la «guerre mondiale au terrorisme» menée sous la houlette des Etats-Unis, l’orateur a ajouté que le régime sioniste, avec la couverture approbatrice de Washington, «ignore tout simplement les résolutions de l’Onu condamnant ses violations des droits fondamentaux des Palestiniens».

M. Hart, qui est un expert britannique de grand renom dans les affaires moyen-orientales, et un ancien dirigeant d’une chaîne de télévision, puisqu’il a occupé la fonction de contrôleur de la chaîne BBC One, a exprimé sa préoccupation au sujet du préjugé pro-israélien dont font preuves les médias occidentaux dès lors qu’il est question du Moyen-Orient.

«Le monde est en train de s’effondrer. Il n’y a qu’une seule et unique façon de s’opposer au deux-poids deux-mesures des médias occidentaux : il faut tenir les gens au courant de ce qu’il se passe réellement», a-t-il dit.

Il a observé qu’au cours des six décennies consécutives à la création de l’entité sioniste [eng. the State of Israël, ndt], les Etats-Unis ont opposé leur véto à la plupart des résolutions anti-israéliennes adoptées par le Conseil de Sécurité, en dépit des violations grossières et le plus souvent barbares des droits des Palestiniens par l’Etat juif. L’injustice infligée aux Palestiniens n’a aucun précédent dans l’Histoire.

Parlant du conflit palestino-israélien, il l’a décrit comme étant analogue au conflit interminable entre les Britanniques et les Irlandais, le gouvernement britannique ayant déplacé des Ecossais en Irlande du Nord afin de l’occuper peu-à-peu.

«Une situation similaire prévaut en Palestine, où les juifs sont en train d’occuper des terres musulmanes», a-t-il expliqué, faisant retomber sans autre forme de procès le blâme sur les épaules de la politique étrangère du Premier ministre britannique de l’époque, Tony Blair et sur son étroite alliance avec le président états-unien George W Bush, qui n’ont fait que répandre le terrorisme et l’extrémisme dans le monde entier.

Exhortant les musulmans à s’élever contre l’islamophobie «qui est en train de se répandre sur l’ensemble de notre planète», M. Hart a fait part de sa préoccupation devant la situation de l’Iran, qui est en train de devenir la victime d’une collusion entre décideurs politiques de Washington, de Londres et de Tel Aviv. «L’Iran est en permanence visé par la propagande guerrière des médias américains», a-t-il dit.

Dans son dernier ouvrage : Le sionisme : Le véritable ennemi des juifs [Zionism : The Real Enemy of the Jews], M. Hart développe la façon dont une telle collusion est en train de préparer une confrontation globale entre civilisations et comment cela pourrait être évité. Il croit fermement en l’idée que ce dont la sauvegarde de la paix a besoin, par-dessus tout autre chose, c’est un minimum de vérité « au sujet de beaucoup de choses, mais en particulier, au sujet de la différence entre la mythologie sioniste et l’histoire réelle, et aussi la différence entre le judaïsme et le sionisme, qui fait qu’il est parfaitement possible d’être passionnément antisioniste sans être en aucune façon ni le moins du monde antisémite ».

Ceux qui désirent percer à jour la vérité sous-jacente à la politique moyen-orientale et comprendre de quelle manière les Etats-Unis sont peu-à-peu tombés en disgrâce aux yeux des masses arabes devraient étudier très sérieusement les propos de M. Hart.

Bien entendu, ce qu’il nous dit ne surprend absolument pas l’immense majorité d’entre nous, qui vivons dans cette région du monde.

Penseur à l’indépendance d’esprit farouche, M. Hart a eu de nombreuses conversations privées avec les acteurs clés d’un côté et de l’autre du conflit arabo-israélien, parmi lesquels Golda Meir, Shimon Peres et Yasser Arafat. Durant la présidence Carter, Alan Hart créa des canaux diplomatiques officieux afin de rendre possible un dialogue exploratoire entre Arafat et Peres, la diplomatie américaine ayant les plus grandes difficultés à faire progresser le processus de paix au moyen de la diplomatie institutionnelle, en raison de l’influence indue du lobby sioniste tant sur la vie politique américaine que sur les hommes politiques américains eux-mêmes.

A la question de savoir si le lobby sioniste ne risquait pas de chercher à le discréditer comme il l’avait fait en ce qui concerne nombre d’universitaires et de chercheurs avant lui, M. Hart a répondu : «J’ai trois enfants, et quand le monde finira par s’effondrer tout-à-fait, je veux être en mesure de les regarder dans les yeux et de leur dire : «Ne me jetez pas la pierre : j’ai essayé de faire ce que je pouvais…»

«L’enfer», dit-il, «c’est lorsque vous comprenez que votre vie touche à son terme et que vous n’avez pas mobilisé tous vos talents et toutes vos ressources autant que vous auriez pu le faire afin de changer quelque chose - c’est-à-dire que l’enfer, c’est le moment où vous prenez conscience, après mûre réflexion, que vous avez bousillé votre vie. Le Paradis, en revanche, c’est la prise en considération de l’approche de votre mort sans crainte, parce que vous savez qu’au contraire, vous avez fait de votre mieux pour changer, aussi peu que ce soit, le monde

C’est là une déclaration sans équivoque. Une déclaration que les deux hommes politiques actuellement en compétition pour accéder à la présidence des Etats-Unis devraient étudier avec la plus grande des attentions.

Source : http://www.arabnews.com/

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Néolibéralisme

Même date

27 octobre 2008