Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2591 fois

Grande Bretagne -

Lette ouverte des universitaires palestiniens à Mme Sally Hunt, Secrétaire Générale du Syndicat des Universités et Etablissements d'Enseignement Supérieur

Par

29 septembre 2007

Après avoir voté une résolution en faveur du boycott universitaire contre Israël, le Syndicat britannique des Universités et Etablissements d'Enseignement Supérieur (UCU) annule la tournée des professeurs palestiniens organisée par leurs homologues britanniques.

Lette ouverte des universitaires palestiniens à Mme Sally Hunt, Secrétaire Générale du Syndicat des Universités et Etablissements d'Enseignement Supérieur

Chère Madame Hunt,

C'est avec consternation, mais sans véritable surprise, que nous avons reçu votre lettre du 28 septembre 2007 adressée aux membres de la délégation du Syndicat universitaire palestinien, les informant de la décision de la direction du Syndicat des Universités et Etablissements d'enseignement supérieur d'annuler leur tournée de conférence en Grande Bretagne pour discuter sur le boycott universitaire d'Israël avec leurs collègues universitaires.

Nous souhaitons vous dire clairement que nous pensons que vos collègues britanniques ont été privés d'une occasion de mieux s'informer sur une question qui préoccupe des universitaires et intellectuels de conscience partout dans le monde.

De plus, nous sommes déçus de voir que la direction d'une association d'universitaires aussi importante que la vôtre n'a pas défendu le droit de ses membres à engager un débat sur le sujet. Le débat et la discussion ouverts sont les fondements de la liberté universitaire, et nous ne pouvons donc pas comprendre pourquoi la porte ouverte à une réflexion sur des idées controversées a été fermée aussi brutalement.

Nous continuerons à chercher d'autres voies pour faire entendre notre cause dans la communauté universitaire du Royaume Uni, et nous ne nous laisserons pas dissuader par l'annulation de l'invitation que nous a adressée l'UCU (University and College Union).

Bien que nous n'ayons pas les moyens du lobby israélien au Royaume Uni, nous sommes convaincus que des universitaires britanniques équitables souhaitent entendre notre argumentation et la prendre en considération. La vérité est plus forte que le pouvoir, et nous faisons confiance en l'intégrité des universitaires britanniques pour savoir cela de façon instinctive.

Nous ne pensons pas que vos membres ignorent le rôle prépondérant joué par le prédécesseur de l'UCU, l'AUT (Association of University Teachers), dans la défense de l'engagement universitaire pour la justice. Pendant la lutte contre l'odieux régime d'apartheid d'Afrique du Sud, les universitaires britanniques étaient à l'avant-garde du boycott contre l'Etat raciste. Nous ne voyons pas pourquoi la prise en compte de stratégies de lutte contre l'oppression israélienne sur les Palestiniens devrait être soumise à des considérations différentes.

Nous apprécions les sentiments exprimés dans votre lettre sur "la recherche de voies pour ouvrir le dialogue avec la communauté universitaire palestinienne en édifiant la solidarité". La meilleure forme de solidarité avec les Palestiniens, qu'ils soient universitaires ou autres, est une action directe destinée à mettre fin à l'occupation et au régime d'apartheid en Palestine.

Isoler Israël sur la scène internationale par diverses formes de boycott et de sanctions, et l'obliger à se conformer à la législation internationale et à respecter les droits palestiniens est une des stratégies accessibles à la société civile internationale, y compris aux membres de votre université.

Nous sommes confiants que vos collègues britanniques vont se rendre compte qu'une véritable solidarité avec les universitaires palestiniens requiert un engagement politique pour mettre fin à l'oppression et à l'injustice.

Sincèrement,

Dr. Amjad Barham

Président de la Fédération des Syndicats des Enseignants et Employés des Universités Palestiniennes.

Pour comprendre le revirement de l'UCU, lire "Choc et crainte universitaires"

Source : PACBI

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Boycott

Même auteur

PACBI

Même date

2 octobre 2007