Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4881 fois

Gaza -

Lettre ouverte de Gaza : Trois ans après le massacre, la justice ou rien !

Par

27 décembre 2011, Gaza assiégée, Palestine Occupée - Nous, Palestiniens de Gaza, trois ans après les 22 jours de massacres de l'opération israélienne "Plomb Durci", appelons la société civile internationale à faire de 2012 l'année où la solidarité avec nous en Palestine s'approprie l'étincelle des révolutions du monde arabe et ne regarde plus jamais en arrière. En cet anniversaire, nous demandons un mouvement international de libération qui finisse par mener à seulement cela, la libération pour nous Palestiniens de 63 ans d'occupation militaire brutale et de nettoyage ethnique qui couvrent de honte tout organisation ou gouvernement qui prétend adhérer aux droits humains universels.

Lettre ouverte de Gaza : Trois ans après le massacre, la justice ou rien !

Nous n'oublierons jamais la blessure d'il y a 3 ans, l'attaque criminelle que nous avons vécue, le sang de plus de 1400 hommes, femmes et enfants assassinés, ni les centaines d'enfants courant dans les rues de Gaza, au milieu des décombres, qui restent gravés dans nos esprits. Nous n'oublierons jamais. Car ils sont toujours morts, et des milliers d'autres sont toujours mutilés.

Nous n'oublierons jamais les 63 dernières années pendant lesquelles notre terre, nos maisons, nos oliviers, nos citronniers et le mode de vie que nous chérissions nous ont été arrachés, pendant que des soldats israéliens tenaient les visages de nos pères dans le sable, les emprisonnaient ou leur tiraient dessus devant nous. Nous n'oublierons pas la lâcheté écœurante de la communauté internationale qui a autorisé et facilité ce nettoyage ethnique de notre peuple, nous soumettant à la vision sioniste raciste d'Israël qui nous définit, nous, le peuple indigène de Palestine, comme le "groupe ethnique" indésirable dans la région.

Les Etats-Unis continuent de "récompenser" Israël par 6 milliards de dollars d'impôts des contribuables pendant que l'Union Européenne multiplie ses relations commerciales et diplomatiques. Pour le régime d'apartheid israélien, ceci équivaut à un feu vert pour lâcher sur nous la 4ème armée la plus puissante au monde, et "faire de son pire" contre notre population civile, dont la moitié, à Gaza, sont des enfants, et plus des 2/3 des réfugiés recensés par les Nations Unies.

Ces dernières années, le soutien des mouvements de la société civile et de solidarité du monde entier envers nous s'est accru, en particulier en 2011. Tandis que le monde se réveille, la perspective d'une vie sans l'occupation israélienne et son système de domination fondé sur la race devient plus qu'un rêve. Nous exigeons tout simplement les droits de l'homme que n'importe qui est en droit d'attendre. Cette année, le premier goût de libération dans le monde arabe contrôlé par l'Occident est arrivé en Tunisie, en Egypte et en Libye. Beaucoup de ceux qui sont descendus dans les rues ont surmonté leur peur d'être tués ou torturés, face à des régimes despotiques soutenus par l'Occident, au nom de la liberté pour leurs familles, leurs communautés et leurs compatriotes.

Nous ne les oublierons jamais non plus, car nous avons vécu la plus grande partie de nos vies au-delà de cette peur, notre résilience contre l'apartheid israélien grandissant en même temps que les mouvements de solidarité mondiaux. N'étant plus sous la botte des gouvernements occidentaux, nous exhortons la rue arabe à faire ce que le régime israélien d'apartheid redoute le plus, s'unir et construire contre lui, l'Etat qui a violé plus de résolutions des Nations Unies qu'aucun autre. Les tentatives de briser le siège de Gaza doivent continuer, la deuxième Flottille Free Gaza a à nouveau exposé les contours du siège hermétique, brutal et impitoyable d'Israël.

En Europe et aux US(a), le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) gagne le grand public. Parmi les grandes victoires, les campagnes contre l'entreprise Veolia qui construit des routes sur des terres occupées par Israël. Inspirée et soutenue par le lauréat du Prix Nobel et héros anti-apartheid l'archevêque Desmond Tutu, l'Université de Johannesbourg a mis fin à sa collaboration avec l'Université Ben Gourion en Israël. D'autres campus universitaires ont entrepris des campagnes de boycottage et des syndicats européens importants ont rompu leurs liens avec des syndicats israéliens. Et un nombre croissant d'artistes et de chanteurs de conscience refusent de se produire en Israël.

Des sites internet et le gouvernement israéliens tentent d'empêcher l'extension du mouvement BDS (5), une stratégie internationale qui a réussi contre un régime d'apartheid similaire, bien armé et affilié à l'Occident, celui d'Afrique du Sud.

L'effet mondial des massacres à Gaza il y a trois ans fut un catalyseur pour une levée énorme de solidarité et d'actions mondiales en soutien à la Palestine, tout comme le massacre sud-africain de Sharpeville le fut pour les Noirs sud-africains en 1960.

Notre appel cette année ne souffrira aucun compromis. Nous appelons tous les groupes de solidarité avec la Palestine et toutes les organisations de la société civile internationale à exiger :

- la fin du siège qui a été imposé au peuple palestinien en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, en conséquence de l'exercice de son choix démocratique ;
- la protection des vies et des biens civils, comme stipulé par le droit humanitaire international et les droits internationaux de l'homme, comme la Quatrième Convention de Genève ;
- la libération immédiate de tous les prisonniers politiques ;
- que les réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza reçoivent immédiatement un soutien financier et matériel pour qu'ils puissent faire face à leurs immenses difficultés ;
- la fin de l'occupation, de l'apartheid et autres crimes de guerre avec des réparations et indemnisations immédiates pour toutes les destructions menées par les forces israéliennes d'occupation à Gaza.

Pour résister, nous avons fait des sacrifices qui ont souvent signifié l'emprisonnement, la torture, la punition collective et la mort. A l'extérieur, les risques sont moindres, et les possibilités sont grandes. Nous en appelons à vous pour boycotter, désinvestir et sanctionner, rejoindre les nombreux syndicats, universités, supermarchés, artistes et écrivains internationaux qui refusent de divertir Israël-Apartheid.

Exprimez-vous pour la Palestine, pour Gaza, et, c'est d'une importance cruciale, AGISSEZ. Les mobilisations n'ont jamais eu un tel soutien. 1994 fut l'année de l'Afrique du Sud, quand l'Apartheid a été jeté dans les poubelles de l'histoire ; avec votre soutien, nous pouvons faire de 2012 l'année de la Palestine libre !

CE MOMENT EST ARRIVÉ !

Liste des signataires :
General Union for Public Services Workers
General Union for Health Services Workers
University Teachers’ Association
Palestinian Congregation for Lawyers
General Union for Petrochemical and Gas Workers
General Union for Agricultural Workers
Union of Women’s Work Committees
Union of Synergies—Women Unit
The One Democratic State Group
Arab Cultural Forum
Palestinian Students’ Campaign for the Academic Boycott of Israël
Association of Al-Quds Bank for Culture and Info
Palestine Sailing Federation
Palestinian Association for Fishing and Maritime
Palestinian Women Committees
Progressive Students’ Union
Medical Relief Society
The General Society for Rehabilitation
General Union of Palestinian Women
Afaq Jadeeda Cultural Centre for Women and Children
Deir Al-Balah Cultural Centre for Women and Children
Maghazi Cultural Centre for Children
Al-Sahel Centre for Women and Youth
Ghassan Kanfani Kindergartens
Rachel Corrie Centre, Rafah
Rafah Olympia City Sisters
Al Awda Centre, Rafah
Al Awda Hospital, Jabaliya Camp
Ajyal Association, Gaza
General Union of Palestinian Syndicates
Al Karmel Centre, Nuseirat
Local Initiative, Beit Hanoun
Union of Health Work Committees
Red Crescent Society Gaza Strip
Beit Lahiya Cultural Centre
Al Awda Centre, Rafah

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même date

29 décembre 2011