Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1777 fois

Gaza -

Mr Bennett, ne nous donnez pas de leçon d’humanité !

Par

04.04.2020 - En réponse à un appel humanitaire lancé par le ministère palestinien de la Santé à Gaza pour obtenir 23 millions de dollars d'aide d'urgence, en plus des médicaments et du matériel médical, dont 250 respirateurs, afin de lutter contre le coronavirus dans l'enclave assiégée, le ministre israélien de la défense Naftali Bennett a annoncé qu'aucune aide humanitaire ne sera autorisée à entrer à Gaza, jusqu'à la libération des soldats israéliens, ou de leurs dépouilles, capturés par le mouvement de résistance palestinien Hamas.

Mr Bennett, ne nous donnez pas de leçon d’humanité !

Les forces d’occupation montent la garde aux postes de contrôle dans la vieille ville de Jérusalem, pendant la pandémie de coronavirus (Covid-19), avant la prière du vendredi à Jérusalem, le 20 mars 2020 [Mostafa Alkharouf/Agence Anadolu].
"On parle de questions humanitaires à Gaza - Israël a également des besoins humanitaires, qui sont principalement la récupération des personnes tombées au combat", a révélé Bennett. "Je pense que nous devons entamer un large dialogue sur les besoins humanitaires de Gaza et les nôtres. Il ne serait pas juste de déconnecter ces choses... et certainement, nos cœurs seraient ouverts à beaucoup de choses", a-t-il ajouté.

Lier la question des soldats israéliens, ou des restes de soldats, à la question des besoins humanitaires urgents pour la bande de Gaza liés à la lutte contre le coronavirus, n'est rien de moins que trompeur. Ce n'est rien d'autre qu'une tentative de Bennett de peindre une image lumineuse de lui-même et de son pays, et de faire comprendre qu'ils se soucient des questions humanitaires, alors que les dirigeants de Gaza sont présentés comme des sauvages parce qu'ils retiennent deux, ou les restes de deux, Israéliens à Gaza.

Les deux soldats israéliens ont été capturés ou tués alors qu'ils étaient dans leurs chars bombardant des maisons palestiniennes et tuant des civils en 2014, lorsque l'offensive israélienne de 51 jours a tué plus de 2.260 Palestiniens, dont plus de 400 enfants et presque autant de femmes, en blessant plus de 11.000 autres.

Si deux soldats israéliens sont détenus par les Palestiniens et que le ministre israélien de la Défense voulait qu'ils soient libérés pour des raisons humanitaires, pourquoi n'a-t-il pas libéré 5.000 prisonniers palestiniens vivant dans des conditions terribles dans les prisons israéliennes, dont 43 femmes et filles, 250 garçons et plus de 1.000 malades, dont au moins 250 souffrent de graves affections ?

Plusieurs groupes de défense des droits ont averti que les prisonniers palestiniens à l'intérieur des prisons israéliennes sont susceptibles de contracter le coronavirus, étant donné les prisons surpeuplées et la mauvaise ventilation, avec un grave manque d'hygiène. Jeudi, le service pénitentiaire israélien a libéré six prisonniers palestiniens de la prison d'Ofer. Ils ont dû contracter le coronavirus car un prisonnier de la même prison avait été récemment libéré et avait été testé positif au virus. Les groupes de défense des droits ont répété à plusieurs reprises qu'Israël impose un black-out médiatique concernant les nouvelles sur le coronavirus parmi les prisonniers, afin de ne pas souligner leurs crimes humanitaires.

En attendant, si le ministre israélien de la Défense voulait la libération des soldats israéliens capturés à Gaza pour des raisons humanitaires, pourquoi n'a-t-il pas levé le siège strict et illégal que son pays impose à la bande de Gaza depuis 2007 ? Pourquoi ne s'est-il pas penché sur le nombre de Palestiniens qui sont morts par manque d'équipement médical, de soins de santé et de médicaments appropriés à la suite du siège de son pays ? Pourquoi ne s'est-il pas penché sur les milliers de Palestiniens qui sont toujours déplacés parce qu'ils n'ont pas pu reconstruire leurs maisons qui ont été détruites par son armée en 2014 ? Pourquoi n'a-t-il pas tenu compte des centaines d'enfants, de mères et de pères qui attendent d'être réunis avec leurs proches emprisonnés par son pays ?

Malgré tout cela, le ministre israélien de la Défense doit savoir que les Palestiniens de la bande de Gaza ont mis de côté toutes leurs hostilités avec l'occupation israélienne et ont fourni à Israël des millions de masques médicaux, alors qu'il est confronté à une épidémie croissante du coronavirus.

Hassan Shehata, propriétaire d'un atelier de couture à Gaza, a déclaré à l'AFP que les entreprises israéliennes lui ont envoyé du matériel et que son usine doit fabriquer des millions de masques médicaux pour Israël. Le propriétaire d'une autre usine à Gaza a révélé qu'il a déjà signé des contrats avec des partenaires commerciaux israéliens pour fournir un million de masques et 50.000 combinaisons de protection d'ici la fin avril.

Monsieur Bennett, nous ne souhaitons pas que des gens comme vous, qui ont du sang d'innocents sur les mains, nous donnent, à nous les Palestiniens, des leçons d'humanité et de morale. S’il vous plaît, ne donnez pas de vous et de votre pays sans scrupule, une image innocente, au détriment des souffrances que vous et votre État violent nous infligez. Nous en avons assez de votre marchandisation de l'humanitaire, alors que vous êtes toujours aussi inhumains.


Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Virus

Même auteur

Motasem A Dalloul